750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 17:00

Hebergeur d'imageNouilles soba au légumes sautés croquantsUpload images

 

Je vous propose ce programme alimentaire de perte de poids mais pas que...Il est efficace, facile à suivre, varié. Etabli pour une semaine, il est renouvelable si entente et fonction du poids à perdre, sachant qu'on peut toujours changer un jour avec celui de la veille ou du lendemain.

 

(Abordé ici, j'ai désiré consacrer une vraie page à ce sujet, pour ceux qui voudraient utiliser ce programme)

 

Le principe:

 

A tous ceux qui aiment cuisiner et garder la ligne...et aux autres qui aiment manger avec plaisir du naturel et banissent le light*

 

La cure "Douceur" varie au fil des jours, pour éviter la frustration et relancer la machine par une nouvelle demande d'adaptation. L'excès de viande est limité, les seuls produits présents chacun des 6 jours étant les légumes et les fruits.

 

La semaine démarre (ou se termine...) par un jour de jeûne hydrique sans sucre qui prendra fin le lendemain pour le repas de midi.

Savoir qu 'on peut tout à fait travailler en jeûnant mais, si on n'y est pas habitué, préférer un jour de repos

La perte de poids est lente mais sure, soit environ 500 à 1 kg par semaine. Ce programme privilégie  trois modes d'alimentation  afin d'éviter la monotonie et obliger le métabolisme à "réagir" à chaque changement.

 

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image

 

Préparation

 

•  Finir d'abord tout ce qui n'est autorisé que le jour "libre"...pas grave...le lendemain on démarre avec un jeûne hydrique

• Prendre tous les jours, à jeûn, une càs de jus de citron frais dilué dans un peu d'eau (presser un citron tous les trois jours et le garder au frais. Garder les zestes au congélateur, s'il est bio, pour les confire ou les utiliser en cuisine). Le citron est plein de vertus dont antibiotiques.

• Préparer 1 litre de tisane de votre mélange préféré en écartant tout ce qui est "sachet": thym, romarin, réglisse (ça édulcore), thé vert, thé brun, c'est celles que je privilégie pour toutes les vertus apportées par ces plantes. A boire tout au long de la journée ou en alternant avec de l'eau (faiblement minéralisée) à raison de 500 à 1 litre au total ou plus, si transpiration 

• Faire des achats de légumes, fruits de saison, noix et amandes, poulet fermier, oeufs (bio si possible) jambon de qualité et poisson (maquereau, mulet, truite, sardine, lieu noir, morue etc...), un peu de yaourt et du chocolat noir à 85% (Aldi, petites tablettes à couper en 10 mini carreaux et à laisser fondre en cas de stress ou en cas d'envie subite...une ou trois fois par jour maxi)

• Vérifier que vous avez dans votre placard de l'huile d'olive, de l'huile vierge de colza, du vinaigre de cidre

Fuir tous  produits industriels! Les cuissons "nature", vapeur douce, étouffée, four sont celles qui préservent le mieux les nutriments.

• Se servir dans une petite assiette

• Mâcher...Mâcher...Mâcher en se donnant pour objectuif de finir le dernier!

• Le repas du soir est fait si possible de soupe, ou bouillon ou/ et crudité légère ou légume décrudit, avec filet d'huile d'olive

Un jour de jeûne pour détox et retrouver la vraie sensation de faim

Un jour végatarien sans gluten (légumes, pomme de terre, ou patate douce, ou quinoa, ou sarrasin)

Des pâtes ou du pain possibles, l'autre jour végétarien 

Des aliments carnés + légumes (hors légumineuse et pdt si possible) pendant deux jours (viande ou poisson ou oeufs pour les végétariens)

Paléo élargi avec quinoa/riz/ le troisième jour

Une journée "libre" (liberté sans délinquance!)

Perte importante à J2  (lendemain du jeüne) et petite reprise de poids (inférieur à la perte de la veille) en J3. Normalement, les jours suivants ne vont pas ou peu "bouger", tout dépend de la quantité d'énergie dépensée et de la  portion d'énergie apportée par l'alimentation. Au total, la perte est plus importante d'une semaine à l'autre

• Faites moi part de vos réactions, votre expérience et vos questionnements 

 

♥♥♥

 

Plus bas, quelques exemples de plats pour illustrer cette cure agréable  et efficace.

* Si on ne cuisine pas on utilisera  les produits cuits le plus naturellement possible et agrémentés d'assaisonnement, d'herbes et d'un filet d'huile d'olive ou de crème entière liquide

 

 

     
Lundi jeûne jusqu'au lendemain midi eau, tisane, thé, café, sans sucre ou,  bouillon de légumes
Mardi végétarien sans gluten patate douce, millet, maïs, lentilles, fèves, pois,pdt quinoa, riz, fruits, légumes, oeuf, yaourt (éviter trop de fromage)
Mercredi végétarien avec pâte ou pain possible ou autre céréale ...mais pas obligé... en tous cas, une seule portion
 Jeudi fruits, légumes, VPO (viande, oeuf,poisson)) paléo: aucun produit industriel, aucune céréale nilégumineuse, pas de pdt et pas de sucre , pas de laitage sauf yaourt (peu)==> baies, viande, bons lipides vierges, poissons gras, oeufs, fruits genre noix,soupçon miel possible
Vendredi fruits, légumes poisson ou oeufs paléo 
Samedi VPO + riz paléo élargi: + riz, quinoa, pdt ou patate douce
Dimanche   journée libre sans exagération
   

Hebergeur d'image

 

Petite illustration du "paléo" trouvée ici (plein d'explications sur le paléo)

 

Bonne cure!

 

 

J2 végétarien sans gluten

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

 Hebergeur d'image Velouté de cosses de fèves fraiches, à la coriandre (anti gaspi)

 Haricots Soissons ou Pois du Cap au curry panang Upload images

 

J3 végétarien avec gluten possible

Nouilles soba au légumes sautés croquants Upload images

 Upload images Upload images

 

J4 paléo

Hebergeur d'image Upload images

 Upload images Upload images

 

 J5 paléo poisson

 Hebergeur d'image Upload images

Hebergeur d'image Hebergeur d'image

 

J6 paléo + riz ou pdt ou quinoa

Hebergeur d'image Hebergeur d'imageJ6  

 

J7 libre mais sans excès

Hebergeur d'image Hebergeur d'image 

Upload images Upload images

 

 

CARDAMOME

 

 

 

 

 

     
Lundi jeûne jusqu'au lendemain midi eau, tisane, thé, café, sans sucre ou,  bouillon de légumes
Mardi végétarien sans gluten patate douce, millet, maïs, lentille, fèves, pois,pdt quinoa, riz, fruits, légumes, oeuf, yaourt (éviter fromage)
Mercredi végétarien avec pâte ou pain possible ou autre céréale mais pas obligé en tous cas, une seule portion
 Jeudi fruits, légumes, VPO (viande, oeuf,poisson)) avec un peu d'huile vierge
Vendredi fruits, légumes poisson avec un peu d'huile vierge
Samedi paléo aucun produit industriel, aucune céréale, aucune légumineuse, pas de pdt et pas de sucre , pas de laitage==> baies, viande, bons lipides vierge, poissons gras, oeufs, fruits genre noix,soupçon miel possible
Dimanche   journée libre sans exagération

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 17:39

Je vous ai proposé il y environ une dizaine de jours de me suivre au quotidien dans cette aventure avec sucre très limité. Lestée d'un petit excédent de gâteaux et de repas aux quantités déraisonnables, j'ai démarré à +6.9 et je termine aujourd'hui à +3.1 kg. En fait je suis repassé à un IMC <25 mais le poids où je me sens beaucoup mieux est encore inférieur d'environ 3kg. L'âge, la ménaupose et les divers régimes idiots que j'ai faits quand j'étais jeune font que ces kilos seront probablement là encore longtemps et je dois l'accepter, vu que mes dépenses énegétiques n'iront pas en augmentant (arthrose, genoux, pieds, rachis)

 

J'ai fait deux belles entorses, un repas chez une amie, et une repas chez moi entre amis (couscous).

Suite à ça, j'ai repris environ 600g chaque fois, ce qui est bien normal mais reperdus dès le lendemain. ...Et je dirai, on a bien le droit de temps à autre de dépasser un peu la norme si on ne reste pas dans l'exagération, si ça ne devient pas une habitude quotidienne. Notre cerveau sait gérer et dès le lendemain d'une agape, il est incapable de nous envoyer un (vrai) signal de FAIM.

Soyons honnête, avoir ENVIE DE MANGER n'est pas AVOIR FAIM. On ne parle pas de diète le lendemain mais bien de NON FAIM donc PAS MANGER ou très peu (la diète est quelque chose d'imposé alors que là, c'est notre cerveau qui réclame RIEN).

 

Je l'ai déjà dit, notre poids suit tout le long de notre vie un ligne horizontale en forme ondulatoire mais cette ligne reste horizontale. Si elle descend, on maigrit, si elle monte, on se voit affublé de quelques kilos supplémentaires après quelques années d'alimentation trop importante par rapport à ses dépenses.

• Quelquefois, on a du mal à se mettre tout seul à écouter ses sensations alimentaires alors on aime se fier à quelqu'un qui nous indique ce que l'on doit manger et souvent en passant par de nombreuses restrictions qui peuvent elles mêmes engendrer de la frustration.

• Je préfère savoir que certaines personnes décident de prendre un "coach", c'est à dire un compagnon de route qui va les guider et les encourager, éventuellement conseiller mais en tous cas rappeler que les sensations alimentaires sont là et qu'il suffit de les écouter en commençant par de l'entrainement.

 

Et le sucre dans tout ça?

Le sucre est bel et bien notre poison quotidien; certes il en faut pour permettre à notre cerveau de bien fonctionner mais avec ce prétexte, ne courrons pas le risque de surdosage et de complète dépendance aux produits qui contiennent du pur sucre (surtout tout ce qui est industriel).

Quant au sucre contenu dans les céréales, le mieux là aussi est de ne pas exagérer, Ne pas oublier que tout ce qui est blanc est du "sucre rapide" et que,  pour pouvoir dire "sucre lent" il faut utiliser des céréales complètes et comme le dit Eric en commentaire, il vaut mieux se fier à L'IG de l'aliment (indice glycémique).

Je ne suis pas convaincue qu'il faille manger beaucoup de fruits (sucre) surtout s'il ont été conservés jusqu'à un an dans les frigos ou s'il ont poussé à grand renfort d'engrais.

Les fruits d'aujour'hui n'ont plus de goût sauf dans un jardin bio et en pleine saison et local. Pareil pour les légumes. Pour pouvoir en manger un, des années 70 il faut maintenant en manger 10. C'est très cher le prix de l'eau!!!!

 

J'espère que mon expérience vous aura donné quelques indications en tous cas, vous aura montré qu'il est plus important de savoir si on mange par FAIM que de supprimer des aliments (sauf le pur sucre ou les produits qui en sont issus comme les gâteaux). Je pense aussi que plus nous donnons à notre cerveau des produits industriels, plus il se venge pour trouver ce dont il a besoin dans la succession de cochonneries que nous lui offrons (tout ce qui est industriels, tout ce qui est light, tout ce qui est raffiné) et plus il va chercher à stoquer pour le cas où....

Il vaut mieux une petite entorse avec de bon produits et de bons amis qu'une privation et une restriction avec des produits industriels et mangés en solo

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:45

Hebergeur d'image

J'en profite pour glisser ici un message à l'intention de "Guillaume" afin qu'il me renvoie son mail (OB m'en a averti), je ne l'ai pas reçu. Je ne voudrais pas lui paraitre impolie, je ne peux lui répondre.

 

Wouaaah, la grave entorse que j'ai faite aujourd'hui!

Je vous l'avais annoncé hier, aujourd'hui j'ai eu des invités et j'ai fait un superbe couscous.

 

Quoi?...Vous croyiez que je regarderais les autres se délecter? Que nenni! J'assumerai cette grosse entorse quoique...le bouillon ou avait cuit la viande, je l'ai bien dégraissé et les légumes ont été cuits à la vapeur puis baignés dans ce bouillon.

La graine, ah oui...la graine, je n'ai pas exagéré et surtout, je n'en ai pas repris

 

Là où ça se corse c'est pour le dessert  mais ça valait le coup de céder à ce nougat glacé, de s'autoriser une journée  avec sucre mais pas beaucoup finalement (vous verrez les recettes).

 

En revanche, ce matin, satisfaction matinale puisque j'ai reperdu le petit excès gagné lors de ma visite chez mon amie.  J'en suis à presque 4 kg de perte en 9 jours et je suis loin d'être morte de faim!.

 

Ces petites constatations pour dire qu'il ne faut jamais s'inquiéter de petits excès si on y remédie aussitôt en se reprenant , c'est à dire en mangeant seulement en fonction de sa faim. On peut s'autoriser des exceptions, mais pas tous les jours. Le poids, c'est une succession d'ondes qui montent et qui descendent et le tout reste normalement inscrit sur une ligne horizontale.

Quand cette ligne est montante ou descendante il convient d'y remédier et de réapprendre à écouter les messages: Faim, satiété, rassasiement. Certes, pas facile quand on est sous le coup d'émotions. Tout comme n'importe quel produit dopant, l'alimentation ne doit pas servir à calmer ses émotions, le travail le plus dur est de trouver d'autres ressources, d'autres passe temps, d'autres compensations. 

 

Demain sera la dernière journée de cette petite cure sans sucre ...ou presque

 

Upload images

Le couscous royal aux nombreux légumes, gigot et merguez artisanale

 

 

Le nougat glacé, coulis de framboise cubes de pain d'épices (recette bientôt)

 

 

Mots-clés  : sevrage de sucrcure,couscous,nougat glacé  

CARDAMOME

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 08:56

Eh ben voilà! J'en conclu qu'hier j'ai du me dépenser plus que ce que j'ai apporté. A dire vrai, je n'ai pas eu très faim (normal, le "réservoir" était rempli de la veille!

Pas plus qu'aujourd'hui d'ailleurs et en fait je n'ai pas pris beaucoup le temps de manger tant j'ai été occupée toute la journée aussi, l'énumération de mes petites agapes sera rapide!

Rien ce matin, pas le temps, rien à midi, pas le temps...ah si, j'ai mangé deux noix du Brésil, lors de mes achats et une pomme entre deux courses.

En rentrant vers 17h30, je n'ai pas vraiment eu le temps de me faire un vrai repas: un deux morceaux d'emmental, un morceau de scarmozza, un bol de soupe de fanes de radis avec un nuage de crème, deux rondelles de kaki pomme et 1/2 yaourt (l'autre moitié utilisée pour refaire une fournée).

 

Demain, c'est couscous pour des amis et vous savez quoi, j'ai prévu une grosse entorse, un nougat glacé en dessert! 

 

Mais je suis satisfaite: 10 jours, presque 4 kg de perdus, sevrage de sucre, je me suis bien régalée avec toutes mes collations ou vraies entorses et j'ai retrouvé le plaisir de manger en ayant retrouvé la sensation de faim, d'appétit, et de rassasiement.

Si j'ai tenu ce petit journal de 10 jours (enore demain et peut être une prolongation jusqu'au WE) c'est pour aider ceux qui comme moi ont juste un petit réjustement à faire, avant ou après les fêtes. Mieux vaut ne pas trop attendre et je reste convaincue qu'un comportement adapté est préférable à tout régime au sens classique du terme. 

 

Mon objectif était de taper sur les sucres afin de me désensibiliser un peu de cette drogue que j'avais un peu trop utilisée ces temps-ci; mais  surtout, de ne rien supprimer d'autre tout en m'autorisant des entorses. Tout ça, en étant attentive aux sensations de faim ou de rassasiement. Je n'ai pratiquement rien mangé de la journée mais je n'ai pas faim c'est que mon corps a compris comment utiliser les réserves!

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 08:46

Hebergeur d'image

Je savais que je paierais le prix de la tentation mais cet après midi, avec mon amie de toujours, a été si agréable que je ne regrette pas un seul instant ces 500 gr repris. Je reste néanmoins légèrement en dessous de mon IMC limite (voir la réglette en colonne à droite).

J'avais simplement dit à mon amie que je mangeais sans sucre depuis le 8 décembre....elle a été étonnée de savoir que le pain et les pois chiche étaient pour l'instant écartés... si possible!

Mais, comme nous disaient nos profs, quand un repas est préparé avec amour, il convient d'y faire honneur et ceci doit compter avant toute bonne résolution.

Sans doute ai-je un peu exagéré, au delà de ma faim, et ça je ne peux pas l'en rendre responsable. 

 

La convivialité d'un repas partagé vaut bien mieux qu'un repas frugal pris tout seul! 

 

Hebergeur d'image

Endives cuites à la vapeur douce avant braisage

 

Pour mon J7  (hier) au moment où je vous écris, j'ai déjà pris un kaki mou et 30 gr d'emmental.

Pour midi c'est une endive jambon sauce blanche et une petite salade verte/carotte râpée. Monsieur a rajouté une pomme de terre. 

Savez-vous que l'IG (indice glycémique) est plus élevé dans une carotte cuite que crue?

Le soir, nous avons pris notre bouillon habituel, accompagné d'un oeuf mayo.

 

Endive au jambon en sauce blanche

 

Cuire 4 endives à la vapeur douce puis les braiser doucement dans un mélange huile d'olive et soupçon de beurre. Saler, poivrer. Réserver.

Faire la sauce blanche comme une béchamel mais avec du bouillon de volaille ou de légumes, de la maïzéna et de la crème fraiche. Y ajouter un peu d'emmental, de la muscade, et corriger l'assaisonnement. (J'ai mis une  càs  de maïzéna, 2 càs d'huile d'olive, 400 gr de bouillon , 50 gr de crème fraiche et 30 g d'emmental + assaisonnement)

Entourer chaque endive d'une fine tranche de jambon, diposer dans un plat à gratin huilé, recouvrir de sauce, parsemer d'emmental et enfourner à four chaud pour gratiner.

Hebergeur d'image

Avant passage au four

 

Je vous donne RDV  demain!

 

 

Mots-clés  : endivejambonsauce blanche

CARDAMOME

  

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 08:19

Je commence à toucher les premières couches , elles s'accumulent comme un gâteau de crêpes...aussi le décrassage se fait moins rapide.

Mais quand même...c'est encore du progrès!

Je ne vais peut être pas en dire autant demain, car aujourd'hui, j'ai déjeuné chez une amie qui m'a gâtée. Non, elle ,ne m'a pas obligée à manger quoi que ce soit mais je me suis donnée l'excuse de la politesse, de "c'est trop bon", "ces oignons (doux des Cévennes) sont divins"..."prends les" me dit elle! Et du coup, j'en reprends...des oignons et aussi ...des pois chiches!

Je me console en me disant que je mange des pois chiches pleins d'acides aminés "futures protéines) et de minéraux. Pareil pour les deux tranches de pain au petit épeautre et au sésame, et dans la brick farcie, il y a du jambon...des protéines...rien de trop mauvais! En tous cas, tout est délicieux.

 

Hebergeur d'image

 

ça se gâte avec le thé du dessert. j'avais apporté une pompe à l'huile (différent de gibassier qu'on fait tous deux pour Noel en Provence) et un pain d'épices et bien sur, on les a goûtés. Bon, juste goûtés!

 

Nous avons marché environ 4 km à pas rapide. j'espère que cette activité suffira à éliminer mes agapes! Et sinon, pas de regret, il faut savoir lâcher prise pour mieux rebondir!

 

Rien ce soir bien sur (hier), d'ailleurs je n'ai absolument pas faim, si ce n'est...un verre de bouillon!

 

 

CARDAMOME

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 08:42

Comme hier, je vous dirai que 6 h du matin pour se peser, c'est encore un peu tôt, d'autant que j'étais réveillée depuis 5h (aïe...mauvaise crampe, ça m'arrive). Du coup, je ne suis pas encore passée sous la barre des +3 mais on s'en approche!

Une cure ne se fait facilement que parce qu'on sait qu'on l'arrêtera un jour.

Mon objectif est double ou plutôt, triple, comme je l'ai écrit au tout premier épisode: Perdre un peu d'excédent, faire un sevrage du sucre et utiliser mes "fonds de placards/congelo".  

Ceci est seulement un témoignage et je suis convaincue que pour éviter la frustration inhérente à toute cure, il faut qu'elle soit courte et il convient de cuisiner un maximum "plaisir" avec de bons produits, d'apporter au cerveau des aliments qu'il connait (au plus proche de ce qui existe à l'état naturel) et être à l'écoute des sensations de faim et de rassasiement.

Mon intention est également d'apporter de indications, pour ceux qui veulent perdre quelques kilos recemment pris. L'idéal étant de ne jamais exagérer mais ça...même moi je succombe à de douces tentations et, comme me disaient nos profs, il faut savoir se faire plaisir de temps à autre mais finir "en adulte".

 

Poulet Carotte (d'ap. le Boeuf Carotte de JPCoffe)

 

Alors aujourd'hui J6 (hier en fait), j'ai prévu un joli plat de dimanche, un poulet carotte (fait un peu comme le boeuf carotte mais avec un poulet fermier). Pour le petit déjeuner, étant donné que je me suis levée tôt pour aller bosser, j'ai pris un kiwi et un yaourt maison.

Dans l'après midi j'ai pris une pomme et un oeuf dur (oui, j'adore les oeufs, et quand je bosse ç'est facile à emporter; sans mayo parce qu'au boulot c'est peu pratique. Celui-là était mollet, un régal).

 

Au repas du soir, je navais pas vraiment faim, un bouillon de légumes et une petite tasse de chocolat brésilien 74%, sans sucre (80 cal, un reste à  finir).

 

Tout au plus 900 calories dans la journée (sucre: celui des carottes, du kiwi, du yaourt, de la pomme)

 

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 10:44

• Il y a quelques années on a dit aux gros américains  de se priver de graisses...Résultat, aucun n'a maigri, ils ont même grossi davantage car ils ont augmenté les quantités de haricots verts et autre jambon.

• En France, c'est ce qu'on a fait aussi pour inciter les gens gros à maigrir (on copie le bon mais on copie aussi le mauvais des américains et 10 à 20 ans plus tard, on a les dégâts!) Total, l'obésité progresse, personne ne maigrit, en tous cas, définitivement puisqu'on assiste inmanquablement à une reprise de poids supérieure à la perte.

• Il en est ainsi de toutes les addictions (ici, addiction à la (mal) bouffe). si le malade alcoolique ne reprend qu'un dé à coudre d'alcool, il court le risque de "rechute" et l'ascension est rapide, fulgurant (de quelques jours à quelques semaines mais consommation supérieure à avant. Tous les patients nous le racontent ainsi). Seule différence, on peut manger raisonnablement mais on doit rester abstinent à vie en ce qui concerne les drogues. Avant d'en arriver à des extrémités, essayer tout de même des thérapies compiortementales et de la psychothérapie. 

 

Laurent Ournac dans Camping Paradis sur TF1

Source

L'important est de partager de plaisir de la table et d'en savourer chaque instant, de ne pas se comporter comme un aspirateur. Bref, d'apporter des aliments lentement et en petite quantité...tiens...un peu comme ceux qui ont du subir une mutilation ou la pose d'un "bypass"

 ...A méditer

 

NB: avoir présent à l'esprit que le poids est normalement fluctuant et que sa régularisation se fait au cours de quatre saison, en tous cas, il y a une courbe ondulatoire fonction des petites envies ou des petites périodes de "non faim" car trop pris le jour de la fête). La nausée et le vomissement n'étant que les moyens que notre corps a trouvés pour gérer des excès en cas d'urgence métabolique.

 

Depuis le temps que les (vrais) nutritionnistes le disent en France! Les américains s'en rendent compte maintenant! La réduction des graisses ne fait pas maigrir....Et je rajoute... ni aucune restriction cognitive. Ce n'est pas parce que je déciderai de rouler moins donc de mettre moins d'essence dans ma voiture, qu'elle verra sa consommation moyenne diminuer. 


Quand le réservoir est plein, même si l'essence n'est pas chère, le remplir ne fera que le faire déborder et parcourir des km ne fera que le vider avant de vider la réserve mais on ne pourra pas vider la réserve avant d'voir vidé le reste...Et vous avez tout compris.

Donc, un peu d'exercice genre monter les escaliers, marcher rapide jusqu'au village ou au commerce du coin et surtout, ne manger que si on a faim (la vraie, le gargouilli) et s'arrêter en ayant ll'impression qu'on pourrait en manger encore...ce que me disait mon sage papa il y a fort longtemps.

Ajouter à ça qu'un comptable (cerveau) déteste qu'on lui apporte les factures en une fois et mal classées (aliments, non mâchés et remâchés) et il doit avoir le temps entre chaque facture de faire une estimation de ce qu'il doit recevoir ou au contraire, aller chercher dans les "dûs" (réserves).

Donc FAIM et MACHER, MACHER...et à un moment du repas (et pas une heure après) il (le cerveau) va vous envoyer un message de satiété.

Il est bien évident que si vous n'avez pas faim lorsque vous commencez à manger (le plus souvent parce que c'est l'heure ou par habitude), vous ne percevrez aucun signal de satiété.

En cas d'envie, allez y!... et ça sera ce  que vous ne prendrez pas au repas mais attention, on ne peut pas être un "enfant" trop souvent dans la journée! Si vous n'y allez pas toute de suite (sur la petite envie) vous allez entrer dans la frustration et en cas de problème (colère, conflit, facture etc) vous risquez de "désinhiber" et vous venger sur votre envie, en prendre le double.


Dernier conseil: manger de "l'ENTIER, du VRAI" (peut être en moindre quantité), jamais du light sinon votre cerveau va vous dire "c'est quoi cette m...que tu m'envoies," et il va chercher à se rattraper par la quantité  ou une envie subite (le cerveau ne connait que ce qui est "nature" et sait parfaitement le métaboliser. Au contraire il va stocker ce qu'il ne connait pas (induustriel) pour le ranger plus tard ou jamais (comme on fait avec la pile de courrier au risque d'avoir à,faire face à de fâcheuses conséquences).

NB: ce qui fait la qualité d'un aliment, ce n'est pas sa grosseur mais ce qu'elle contient. Aujourd'hui, le pourcentage engrais, pesticides/nutriments est inversé par rapport aux années 60/70.... La moitié d'un aliment VRAI apporte au moins deux fois plus q'un aliment entier industriel et donc, coûte le même prix. Manger industriel revient à emmagasiner annuellement au moins trois kilo d'additifs dans notre organisme.

 

Enfin, attention à l'effet décollement d'affiche! N'est t elle pas superbe, notre Marianne James?!

 

Afficher l'image d'origine

Source

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 20:23

J'ai lu ce soir "le Calendrier des fruits et légumes de l'été" sur un site où je commente volontiers...Ils disent souvent des choses vraies mais aussi très souvent des choses très erronnées... marre des pesticides marre de bouffer de la m...Les fruits et légumes d'aujourd'hui ne contiennent tout au plus que 10% des élements nutritifs de ceux que je mangeais dans les années 60. Acheter bio...oui et pas forcémment cher car ils contiennent au moins deux fois plus d'éléments nutritifs que les produits industriels mais je suis souvent déçue, ne retrouvant pas le goût de mon enfance ou, plus récent, de mon jardin en 2003.

 

 

 

 

 

 

 

 

ça, c'est une vraie "coeur de boeuf"!

 

 

Tomates...ça commence en juillet la tomate de saison plein champ et ça se termine vers septembre , enfin dans la principale région productrice autour de Tarascon (13).

Jeune ado, j'en ramassais à Aix pour la station epérimentale de de conserve...trop bonnes...jamais plus mangées les mêmes sauf celles de mon jardin que je n'ai eu hélas que pendant 2 ans.


Je ne peux m'empêcher de rappeler que les soit disant tomates d'autrefois qu'on vous vend chez le "primeur" ou autre supermarcher, notamment, la coeur de boeuf qui est plissée (la vraie n'est pas plissée) et même celle qui n'est pas plissée et ressemble vraiment à un coeur, toutes ces tomates ne sont la plupart du temps, que le produit de structures agricoles industrielles (engrais, pesticides, labourage etc) et n'ont aucun goût...je me suis encore fait attrapée avec des fausses "CDB" non plissées et des fausses "ANANAS", vendues au bord de la route...ils se servent dans les M.I.N et non chez l'authentique producteur...à peine moins mauvaises que d'autres, rien à voir avec celles que 'javais dans le jardin.

Il faut se battre...je me bas... contre cette utilisation d'engrais qui mènera l'agriculture française à sa perte dans un monde où l'aliment va sérieusement manquer dans les prochaines années (en partie à cause de l'élevage à outrance des bovins et des porcins à grand renfort de soja et maïs (dans les élevages intensifs) qui pourraient nourrir les hommes et, majoritairement, par l'épuisement des sols).

 

Extraits de  " L'agriculture naturelle " de Masanobu Fukuoka (Trédaniel):

 

"On persiste à croire que l'élevage en batteries de poules qui sont de bonnes pondeuses ou de races améliorées de porc et de bétail grands producteurs de viande est la seule approche possible d'une production de masse, et constitue une manière intelligente et économique de concevoir l'élevage. C'est tout le contraire qui est vrai. Les pratiques artificielles de l'élevage consistant au fond à convertir du fourrage ou du grain en oeufs, en lait, ou en viande (il faut 7gr de protéines végétales pour fairre 1 gr de protéines animales), sont en réalité très gaspilleuses d'énergie. En fait, plus grand est le nombre et plus hautement perfectionnée est la race de l'animal élevé, et plus importante est la dépense d'énergie et grands les efforts et la peine du fermier" (page 49).

 

" 1• Ma méthode réussit en ne nécessitant qu'une minuscule fraction du travail et du coût de l'agriculture scientifique, et mon objectif est de réduire cette fraction à zéro.

 2• A aucun moment du processus de culture, ni dans mes récoltes, il n'y a quoi que ce soit qui provoque la moindre pollution, et de surcroît, mes terres restent éternellement fertiles.

Il n'y a aucune ambiguïté quant aux résultats, car je les obtiens maintenant depuis bon nombre d'années (livre publié en 89). Et je garantis que n'importe qui peut cultiver de cette manière. Cette méthode d'agriculture par le "non agir" est fondée que quatre principes majeurs: 

 

a)  Pas de labourage

b) Pas de fertilisant

c) Pas de sarclage

d) Pas de pesticides

 

(Page 120)

 

"J’ai voyagé à travers l’Europe il y a quelques années. Il m’a semblé que l’Europe était très belle, et qu’on y trouvait encore beaucoup de zones naturelles préservées. Mais à cinquante centimètres sous la surface, j’ai senti l’arrivée du désert."

 

Entretien avec Masanobu Fukuoka, précurseur de la Permaculture

 

(L'auteur précise avant, que cela s'entend bien sur pour des terres vierges ou mise en jachère pendant au moins deux ou trois ans)

 

 

CARDAMOME

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 17:03

J'ai eu l'occasion il y a peu de témoigner lors du congrés EFT 2015, sur la remission d"un cancer, en 2012. Je vous invite à regarder ou écouter la vidéo en suivant ce lien:

 

http://lecongreseft2015.com/webrd/Ressources-videos-2015/?docid=51110&i_section=51110

 

si ça ne fonctionne pas ou si la vidéo n'y est plus, essayer ce lien YouTube:

https://www.youtube.com/watch?t=564&v=y3Sg51Ajg44

 

Sachez y entendre ce que j'ai voulu exprimer, ceux qui me connaissent comprendront...

Pour tous, retenez que exprimer nos souffrances et nos émotions est un point capital dans la guérison et surtout, je ne saurais trop insister sur le fait que toute peur toute panique va gêner le processus de guérison, aussi, il faut garder son calme, la nature a tout mis en place pour nous aider. C'est un peu comme sur un champ de bataille: si les fantassins se mettent à paniquer et déserter, l'ennemi en profite et s'infiltre dans les brèches.

 

L'EFT permet d"apprendre à garder son calme, à écarter tout mouvement de panique, à garder ou retrouver la sérénité pendant que la nature suit son processus...en parallèle éventuellement avec le(s) traitements suivi(s) ...

 

(j'espère que vous pourrez la voir car ici dans le cantal, rien à faire J'ai tenté de publier cet article hier soir mais je n'y parviens que ce matin, faute de connection!)

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 07:29

Résultat de recherche d'images pour "particularité de chaudes aigues cantal"

C'est mon dernier article avant mon départ demain pour trois semaines de cure à Chaudes Aigues dans le Cantal (Auvergne, au sud de St Flour). Il se peut que je puisse publier de jolies photos du coin ou même, ce que j'y cuisine...Pour le moment,  je n'ai pas programmé grand chose dans le blog mais tout de même, deux ou trois recettes récemment cuisinées.

J'ai choisi le Cantal pour ses terres volcaniques qui me font tant de bien pour mes pauvres articulations....Chaudes Aigues. Je désirais une petite station thermale tranquille avec peu d'habitants. Chaudes Aigues en compte moins d'un millier et j'ai pu trouver un logement sympa qui me permettra d'aller à pied à la cure sans toutefois que ce soit un trop long trajet et  faire quelques achats dans le centre de cette petite ville. ...Des soins à la cure mais aussi du repos en absence de tout stress!

"Chaudes-Aigues possède une trentaine de sources d'eau chaude naturelles dont la température est comprise entre 45 °C et 82 °C (source du Par ). L'établissement thermal, a été ouvert en 2009, et soigne les rhumatismes et l'arthrose" et je m'arrangerai pour y entretenir mon système immunitaire mis à mal il y a trois ans.

Comme produits de terroir on a la viande d'Aubrac, la fouace, l’aligot, les tripoux ou encore le pounti . Bien entendu on est dans le Cantal et en Auvergne et je compte bien y faire quelques emplettes de fromage et saucisson!

"Le château de Couffour surplombe la ville au sud. On trouve aussi dans les environs le château de Montvallat", la chapelle des Pénitents, le lavoir d'eau chaude, le musée de géothermie et du thermalisme, l'Eglise du Sacré Coeur, l'Eglise Notre Dame des Neiges, les niches vitrées (particularité de cette cité thermale qui possède un oratoire dédié au sant patron de chaque quartier, et bien sur, les thermes Caleden où je ferai mes soins chaque matin-

 

Dès que je peux, je publie des photos de cette petite station et de la région

 

 

CARDAMOME

 

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 09:26

ATTENTION, l'E.F.T. nuit gravement à votre envie de fumer!

 

VENDREDI 22 mai à 21 h: EFT pour vous libérer du tabac - qui autour de vous à besoin de cette conférence gratuite? (conférence virtuelle, devant votre écran ou à l'écoute...)
‪#‎CongresEFT2015‬

 

Si vous êtes intéressé vous pouvez vous inscrire ici c'est gratuit : 
http://cardamome.lecongreseft2015.com/…/conf-no-connect-kl…/

 

"Comment arrêter de fumer, sans souffrance ni prise de poids ?

De trop nombreux fumeurs se sentent prisonniers de leur dépendance et cherchent des solutions efficaces pour s’en libérer pour de bon. Mais comment ne pas souffrir du manque, dépasser ses peurs, se défaire de ses habitudes sans efforts démesurés ?

L’EFT procure une réponse à toutes les problématiques entourant l’arrêt du tabac. Utilisée avec méthode, l’EFT se met au service de votre liberté ! Dites adieu au manque, aux nuits sans sommeil et à l’effrayante prise de poids potentielle dont souffrent ceux qui ne connaissent pas cet outil...."  suite CLIC

 

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 06:42

Hebergeur d'image

Inscrivez-vous

 

Le Dr Julien Drouin donne une conférence gratuite dans le cadre du congrès national sur l'EFT (technique de libération des émotions) mercredi 27 Mai à 21 heures.

 

Le sujet de sa conférence sera : "Stress, cancer et EFT".

En voici la présentation :

"Après avoir connu dans sa famille trois cas de cancer survenus après des stress émotionnels le Dr Julien Drouin s'est penché sur le lien entre stress psychologique et cancer.


• Quels sont les mécanismes qui pourraient expliquer l'influence de nos états émotionnels sur la programmation / déprogrammation de l'ADN ? Changer notre état émotionnel modifie-t-il notre ADN ?

• Dans l'affirmative sommes nous vraiment impuissants, victimes face au cancer ? Où pouvons nous, en association avec le traitement traditionnel, agir et devenir acteurs de la guérison ?


• Quelle est la place de la détox émotionnelle chez les personnes qui ont connu une rémission spontanée de cancer ?

• Une stratégie globale d'utilisation de l'EFT dans le cancer sera proposée : Où, quand et comment se servir de l'EFT ?

• Enfin, avant de répondre à vos questions nous envisagerons la place de l'EFT dans la prévention active du cancer
."
 
Bio :
 
"Le Docteur Julien Drouin pratique la Médecine Intégrative à Marseille, une médecine qui prend en compte l'aspect physique, émotionnel, mental des individus. Il effectue des recherches sur les mécanismes épigénétiques et quantiques pouvant expliquant l'impact de notre l'environnement (interne et externe) sur la programmation de l'ADN..

Il est membre du conseil scientifique de l'Institut Français de psychologie énergétique (IFPEC) et pratique l'EFT en clinique psychiatrique à Marseille depuis plusieurs années.

Diplômé en micronutrition (Faculté de médecine de Bourgogne).

Il est membre de plusieurs associations de recherche sur le cancer et fait des recherches sur les cas de rémission spontanée de cancer.

Vice-président de l'alliance pour l'amélioration globale de la santé (APAGS), membre de l'Association pour André Gernez (APAG), de l'Association de recherche et de thérapie anticancéreuse (ARTAC), de la Société internationale de Médecine orthomoléculaire (ISOM), et de l'alliance du Dr Rath pour la santé.

Il pratique la méditation depuis 10 ans et l'enseigne en clinique psychiatrique et au sein de l'association Pierre D'afflon à Roquevaire."
 
 
Le but de ce congrés: rendre cette merveilleuse pratique accessible au plus grand nombre. 
 
Si vous êtes intéressé vous pouvez vous inscrire ici c'est gratuit et un kit d'initiation vous sera offert:
 
 
Personnellement, je suivrai également deux autres conférences qui m'aideront pour ma pratique: "Se libérer du tabac avec l'EFT" et "Mincir avec l'EFT". Il y en a deux par jour (19h et 21h) du 22 au 29 mai
 
 
CARDAMOME

 

EFT Jean Michel Gurret

Partager cet article
Repost0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 17:49

Hebergeur d'image

Pensez à voter pour mon ami Paris Chariot Food Truck, merci!

Un de mes patients fait ce jeûne depuis quelques temps et c’est en pensant à lui que j’ai voulu établir ce programme car il va atteindre bientôt 21 jours. Il suivra ou non ce programme... mais j’ai cru bon de lui donner ces quelques conseils.

 

Si vous voulez changer votre alimentation, ne visez pas le 100%. Il vaut mieux 20 coups de bâton que 40 me disait mon prof ! Personnellement, je sais que je peux rester sans trop d’efforts dans un 80/20

 

Je pense qu’il est tout à fait raisonnable et possible de faire un jeûne court de 36 heures, une fois par semaine, quinzaine ou mois afin d’entretenir le décrassage ou la perte de poids (1 soir, 1 journée).

Attention, le jeûne est interdit à certaines personnes (diabète de type I et sous contrôle médical pour diabète II, certaines pathologies rénales…). Tout jeûne doit être accompagné par un praticien (médecin ou naturopathe).

Vous saurez tout sur le jeûne avec le livre de H.M.Shelton

shelton

Les étapes de réalimentation

Ces étapes ont un peu changé pour ceux qui avaient vu mon dernier article car depuis, j'ai modifié ma façon de voir les choses (avec la cure cétogène).

MAis...pour la réalimentation, il conviendra de respecter le même nombre de jours  que ce qu'a duré le jeûne.

Hebergeur d'image

bouillon

Hebergeur d'image

wok de légumes croquants

 

1- Bouillon de légumes (tous sauf tubercules) auquel on pourra ajouter un peu de miso

2 et 3- Ajouter les légumes (feuilles, tiges, légumes fruit, champignons) entier ou en soupe

4 et 5- Ajouter des jus de fruits maison ou fruits mixés Si vous ne pouvez pas en faire, passer aux fruits. (Les jus du commerce se résument à eau+sucre, sans les fibres)

6 et 7- Ajouter les fruits oléagineux et les fruits secs (olives, raisins secs, amandes)

8 et 9- Ajouter les tubercules (pomme de terre, patate, cacahuète (peu) et légumineuses (lentilles, haricots)

10 et 11- Ajouter le poisson blanc et les crustacés

12 et 13- Ajouter les œufs (de ferme si possible (sur l’œuf n° 0 ou 1)

14 et 15- Ajouter les poissons gras (saumon, sardine, maquereau, thon) une fois par semaine

16 et 17- Ajouter les viandes blanches (poulet fermier, porc, dinde)

18 et 19- Ajouter la viande rouge

20- Ajouter le pain complet, le maïs  et le riz, les laitages de ovins et caprins

21- S’autoriser les pâtes et autres céréales (si possible, complètes), la pizza, les pâtisseries, un peu d’alcool, les laitages de vache (ces deux derniers peu ou à éviter mais nous sommes le pays des fromages...).

 

Eviter un maximum d’introduire des aliments industriels sinon le ré encrassage va se faire à vitesse grand V.

Les végétariens prolongeront les étapes précédent la viande et le poisson.

Les cétogènes et paléo s’arrêteront à l’étape 18/19 après avoir prolongé l’étape 8/9

 

Les légumes et fruits pourront être mangés crus ou cuits, agrémentés d’herbes et d’un soupçon d’huile d’olive (légumes)

Garder toujours comme base le bouillon puis le potage pour vous caler, en évitant au maximum d’y mettre de la pomme de terre (on peut remplacer par de la courgette pour épaissir).

 

Recette bouillon : mettre dans une casserole tout ce que vous pouvez trouver comme légumes sauf PDT, un petit morceau de chaque. Ajouter thym, romarin, laurier, sel, poivre, les épices que vous voulez, de l’ail…) Remplir la casserole d’eau et cuire à petit bouillon pendant 30 à 60 mn, avec couvercle. Vous allez obtenir en gros 1litre 500 de bouillon délicieux.

Passer et déguster. Garder les légumes pour les manger (délicieux après un jeûne) ou les mixer pour une soupe

 

Salade mélangée : tout ce que vous pouvez y mettre et manger cru (salade, endive, carottes, courgettes râpées, oignon rouge, champignon…huile d’olive + huile de colza vierge (sinon, que huile d’olive), sel et poivre, levure maltée si on a.

 

Wok de légumes : démarrer la cuisson avec un peu d’huile d’olive et cuire très rapidement en ajoutant les légumes au fur et à mesure (vous les aurez coupés au préalable en bâtonnets). Cébettes ou oignon, carottes, navets, poivrons, haricots verts, fenouil, brocoli, courgette, petits pois, feuille de chou, champignon. Assaisonner avec un peu de sauce poisson, un peu de piment… et à la fin, y mélanger de la coriandre hachée ou du persil. La cuisson ne doit pas surer au total plus de 15 mn. Les légumes doivent rester croquants.

 

Les jus de fruits : manger aussi la pulpe qui reste. Ne pas en exagérer car le fruit entier est d’un meilleur apport nutritionnel et le jus est trop sucré en concentration.

 

Les tubercules : éviter d’en manger une trop grosse quantité et mangez les avec la peau si possible pour un apport en fibres plus que doublé (c’est tout à fait faisable et délicieux avec la pdt bio). 

Toujours faire tremper les légumineuses une nuit avant la cuisson cela développe les enzymes

 

La cuisson des poissons peut se faire très simplement dans de l’eau avec des herbes, sel et poivre, ou à la vapeur douce ou au four quelques minutes.

Poulet : mieux vaut un poulet fermier (bio si on peut) Se souvenir que notre cerveau ne reconnaît et assimile bien, que ce qui existe à l’état naturel. On en trouve pour <6 € chez Lecl, marque repère.

Porc : 96% des porcs sont élevés intensivement. Mieux vaut aller rarement mais surement, chez le boucher ou en bio.

Pour la vache, elle est toujours en prairie (contrairement  à la vache laitière qui passe sa vie à l’étable dans 80% des élevages). Ensuite, à vous de faire le choix entre une viande aux hormones et aux antibiotiques  et une viande bio.

Céréales : le riz complet est le moins nocif. Sa cuisson est facilitée si on suit les conseils que j’ai déjà donnés. Les pâtes fraîches, c’est bon mais ça doit rester une exception. On peut faire un compromis avec des pâtes complètes, d’autres céréales complètes (quinoa, sarrasin, épeautre) pour lesquels on suivra les mêmes conseils de cuisson que pour le riz.

On arrive au domaine du plaisir et là, il faut se souvenir que si on y a droit, ce qui est humain, nous ne sommes pas des enfants et le plaisir reste intact s’il n’est pas renouvelé à longueur de journée ou même tous les jours. Je veux parler des pizza  et des pâtisseries (mieux, si c’est fait maison).

 

Eviter de mélanger viande/poisson et féculents (tous les « P ») au cours du même repas.

Viande/poisson + légumes  (hors féculents) = ok

Céréales + légumes  = ok

Manger un fruit par jour, si possible 1 heure avant le repas ou 2 heures après

En matière de principes actifs, une demie pomme bio  = une pomme non bio et même dépense et moins d’additifs avec la pomme bio.

 

En tous cas, éviter le plus possible les produits industriels  (coca = 7 sucres)  http://www.dangersalimentaires.com/2011/04/coca-cola-une-boisson-dangereuse-et-cancerigene/  Nous avalons à travers eux environ 3.5 kg de pesticides et conservateurs par an.

Eviter l’alcool qui va directement se mettre autour de la taille quand il n’intoxique pas vos organes si sa consommation est répétée (700 000 cas de cirrhose en France, dont 30 % au stade sévère, qui entrainent 10 000 à 15 000 décès par an ...et allez toujorus sur de la qualité quand c'est le cas..http://www.inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/cirrhose ).

 

Se souvenir qu’un aliment « vrai » sera toujours mieux métabolisé, assimilé, éliminé qu’un produit trafiqué et un aliment mangé nature conviendra toujours mieux qu’un aliment transformé.

Accepter de payer pour des produits contrefaits, ou « additivés » c’est accepter de payer des industriels à nous rendre malade en nous faisant croire qu’on y prendra du plaisir. Notre cerveau ne sera pas dupe et ira chercher ailleurs de quoi nous satisfaire, alors qu’en faisant soi même des plats simples, voire, en mangeant des aliments non cuisinés mais des aliments VRAIS, nous serons plus vite rassasiés (faim et plaisir) et nous aurons moins dépensé pour cela. Cette économie pour ma part, me permet d’aller  dans un restaurant qui respecte le produit et donc, me respecte. 

 

 

 

 

CARDAMOME

  

Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 07:16

 Hebergeur d'image 

 

Ça faisait longtemps que je voulais ce petit cuit vapeur Robinson, c'est comme ça qu'ils l'appellent car comme le dit Marion, c'est celui qu'elle emporte en vacance.

Depuis que je l'ai, il ne quitte plus ma plaque de cuisson et je l'emporterai bientôt pour ma cure en Auvergne (avec mon autre joujou)

 

Il est parfait pour deux personnes car plus petit, l'eau de chauffe met moins longtemps à bouillir et la cuisson est plus rapide encore. Afin de respecter l'esprit et les caractéristiques de la nutrition quantique, il a fallu un moule spécial pour le produire avec des  différences, notamment au niveau des trous qui sont légèrement plus grands.

 

Hebergeur d'image

Pour lire toutes les caractéristiques du vitaliseur et comprendre:

• pourquoi le couvercle en dôme

• pourquoi les gros trous

Hebergeur d'image

Moi, je suis convaincue depuis de nombreuses années ce qui ne m'empêche nullement de terminer un plat de façon traditionnelle, au four (traditionnel ou omnicuiseur basse température) ou au wok. Le principal avantage du vitaliseur, donc, de ce petit Robinson pour nous deux, c'est de faire fuir les pesticides de surface dans l'eau de chauffe et bien, sur de préserver les nutriments (vous vous en rendrez compte en voyant la couleur de vos légumes et ce ci, sans avoir à les plonger dans de l'eau froide, à condition d'avoir suivi les temps de cuisson qui sont très courts , d'autant plus si on aime les légumes croquants).

Il était temps ...car j'ai laissé tomber le gros vitaliseur une fois de trop...j'ai réparé la poignée avec de la ficelle ...pas très conforme mais je n'allais pas le jeter  après 30 ans de vie commune!  

www.vitaliseurdemarion.fr/officiel/vitaliseur-de-marion/

Hebergeur d'image

 

 

Mots-clés  : vitaliseurcuit vapeurvapeur douce,vitaliseur de Marion,le Petit Robinsoncuisson vapeur douce

 

CARDAMOME

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 07:08

Après cette première semaine de cure cétogène "d'adaptation" j'ai eu envie de m'y mettre plus sérieusement d'autant que jétais en repos jusqu'au 30, donc, pas de contrainte cantine.

Il me restait quelques fruits et je n'allais pas les laisser s'abimer...

 

J'ai  commencé à "piquer" des petites préparations à Plumette et mon gars en a redemandé.

Beaucoup de légumes, pas besoin de mesurer l'assaisonnement.

J'ai du  faire attention à ne pas abuser en fromage et éviter le bon yaourt maison que je fais ...avec de la crème et éviter aussi les fruits...je n'y suis pas parvenue....inévitables sinon, c'etait poubelle.

Certains légumes aussi sont à éviter mais tant pis....Je n'ai aps pu me résoudre à faire la phase I trop stricte et j'ai su rapidement que je ne faisais pas réellement une diète cétogène dont la "cétose" n'est induite que par l'actuivation de cette phase I.

Je ne travaillais pas, donc je me suis efforcée de ne pas me suralimenter et ne manger que lorsque j'e ressentais la vraie FAIM. Je dois avouer que j'ai dépassé la dose le plus souvent et je sais maintenant pourquoi.

En première qemaine j'ai perdu 1,5 kg en gros....Je rappelle que je n'ai pas fait de phase I .

En deuxième semaine, un tout petit 500 g et l'apport le plus bas en glucides a été de 7% de qui est encore trop élevé. J'en déduis que les quantités sont trop importantes. Lundi matin j'ai totalisé 2k2 de perte de poids (2 semaines) ce qui finalement, n'est pas mal du tout, compte tenu du peu d'activité que j'ai lorsque je ne travaille pas et des menus pour le moins....élargis!

En revanche, j'ai très vite ressenti la frustration des aliments de "mache" (mon pain,le riz complet, les pommes de terre. les fruits, les fromages)  même si je n'en ressentais pas du tout le besoin physique. Pas vraiment les gâteaux...quoique... et absolument pas les sucres purs qui ne me tentent pas plus que ça habituellement.

J'ai donc teminé cette cure  le dimanche soir... poursuivie un peu hier et aujourd'hui (l'article étant programmé je reviendrai indiquer ici la perte de poids au mardi matin mais, désolée ce matin j'ai du partir très tôt!).  

 

J'en arrive à certaines conclusions:

 

Ce que je vais conclure est MON avis, fruit de MON expérience et je le rappelle avec un grand mea culpa, je n'ai pas fait correctement cette cure (phase I absente).

 

• Si le but recherché est l'effet anti inflammatoire, je préfère de loin faire un jeune. Je trouve ça plus facile, moins frustrant et plus rapide (voir mes jeûnes dont celui de 2012/année cancer).

Je ne nie pas l'action anti inflammatoire mais je ne l'ai  étudiée correctement sur moi car je fais parti des hyperphages très sensibles à la frustration. Allez, je pense pouvoir faire cette fameuse phase I tout au plus un ou deux jours...

 

• Si c'est pour un effet perte de poids, je reste persuadée que la meilleure façon d'y parvenir, sans frustration, c'est un travail comportemental et la méthode Zermatti est idéale. (En gros, j'ai un choix à faire et je ne peux pas être toujours un enfant à réclamer parce que j'en ai envie; quand je réclame et que je m'autorise à un excès, je dois en assumer les conséquences et revenir très vite à un comportement "adulte" face à la nourriture pour laquelle je n'ai à observer aucun interdit , que des recommandations en rapport avec le choix des bons produits naturels et une quantité qui doit juste correspondre à mes dépenses...et tout ça s'apprend en quelques jours).

Le "mangeur régulé" pourra avoir un bénéfice perte de poids avec cette cure, mais pas l'hyperphage ...qui ne pensera qu'au jour où il pourra enfin remanger de tout.

Un effet bénéfique pour ceux qui sont addictes au sucre, tout au moins tant qu'il continuent dans ce mode d'aliemntation. Il faut cependant savoir que la moindre consommation de sucre (lent ou rapide mais surtout rapide, va nous redonner envie d'en reconsommer....

Mon erreur, j'ai bien compris que je pouvais réintroduire pas mal de "bonnes" graisses en evanche, je n'ai pas assez diminué les glucides (le plus bas que j'aie pu faire, c'est 7%) et j'ai trop mangé par rapport à mes dépenses ( mais par frustration).

 

• Ce que m'aura apporté cette cure, si mal fut elle accomplie: Bien qu'en consommant déjà beaucoup j'ai orienté mon alimentation davantage  vers les légumes que sur les pain/pâtes/riz/pdt. J'ai découvert le site de Plumette qui regorge de bonnes recettes pour les cuisine évitant  ainsi de se ruer sur les féculents (possibilité d'utiliser de la farine de coco, du psyllium). Je n'ai pas encore testé ces recettes avec ces produits mais je compte bien le faire car j'ai compris que j'évais été dans l'excès des féculents et gâteaux. Donc, attendez vous à ce que  je vous en propose!

 

• Je n'ai pas eu personnellement à le faire (c'est déjà ma conviction) mais cette cure m'a convaincue de l'obligation d'éliminer de son alimentation tout ce qui est industriel et ne correspondant pas à un aliment connu du cerveau (au sens large...). ...Revenir aux fondamentaux, aux produits (viandes fermières et le moins possible, pour leur respect; attention aux gros poissons même ceux au "bon" gras) à des méthodes de cuisson non destructives (cuisson basse température, cuisson vapeur douce), des produits bio si on peut (sinon, utiliser la vapeur douce pour éliminer les pesticides et engrais).

 

• Je n'insisterai jamais assez sur le danger d'une alimentation "dogme". On doit pouvoir prendre du plaisir dans nos activités y compris la nourriture; si c'est pour avoir une arrière pensée, alors vaut mieux ne pas continuer. C'est pourquoi...Et ça marche dans les deux sens: peu à peu  j'ai réduit ma consommation de viande et je considère qu'une à deux fois par semaine c'est suffisant et je n'achète plus ni veau, ni lapin, ni agneau...ça reste occaionnel uniquement au restaurant ou si je suis invitée par respect pour la personne qui a cuisiné si elle ne savait pas.... quoiqu'il en soit, c'est du fermier...plus rare mais de la qualité.

 

• Cette cure m'a convaincue d'une nécesaire réhabilitaion des bonnes graisses. A les combattre et les mettre toutes dans le même sac, on a complètement oublié leur utilité pour la suynthèses des bon acides gras; je dis depusi longtemps, STOP aux "light", Stop au "faux" et je le confirme: les bonnnes graisses nous apportent des éléments indispensables et en matière de gastronomie, le GOUT. Revenez donc aux yaourts et fromages à base de lait cru, entier voire avec de la crème entière (et pas souvent car le lait, c'est quand même fait juste pour faire grossir les veaux). Faites votre mayo avec un mélange d'huile d'olive,, d'huile de colza et /ou de tournesol  vierge  (rayon diet) et un mixer (prête en quelques minutes). Adoptez définitivement mais, moins souvent, le poulet fermier. En gros, le bon produit se paie plus cher mais il contient deux fois plus de nutriments, donc on peut le partager à deux et au final, ça revient le même prix.

 

Suggestion: j'ai découvert avec bonheur le chocolat 85% (aldi) que je laisse fondre doucement dans la bouche en guise de dessert...Du coup, mon gars qui ne jurait que par le bonbon de chocolat au lait, a appris à aimer le chocolat noir et en ce sens cette cure est bénéfique car lui, il était vraiment accros au sucre pur et tous les produits très sucrés

 

Je note ici toutes mes journées de cette deuxième semaine...juste un esxemple avec en rayé ce que j'aurais du éviter: (Je ne déjeune pas le matin car pas faim, juste un café sucrette car sans sucre j'peux pas!)).

Les salade et préparation cuites sont égrémentées d'huile d'olive et colza vierge (seulement pour les crudités), de beure, de crème fiache entière ou de mayo maison. Pour les apports j'ai arrondi...

 

Deuxième semaine...allez on y va!

 

Upload images

Lundi 23 mars: 5 amandes,100 g de pamplemousse, 1kiwi, 1 chocolat noir, fromage maasdam, mimolette, purée de noisette (oui mais j'ai carrémment craqué avec 88 g!). yaourt crème, épinards, 2 oeufs bio, huile d'olive. 1280 cal  Prot 17.60%, Lip 71.30% Gluc 11%

 

Hebergeur d'image

kale, champignon, concombre, endive

Hebergeur d'image

 Mardi 24 mars: chou fleur cru, 100g pamplemousse, 1 careau chocolat noir, 57g hareng fumé, mimolette, 1 càc pollen, 5 amandes, soupe butter/courgettecoulommiers, 9g de pain protéiné (diet), galette de chou fleur à l'emmental garnie de kale et lardons, salade kale/concombre/endive/champignons/ mayo  maison.1012 cal Prot 20.5%, Lip 64% Gluc 15%

 

Upload images

Mercredi 25 mars: 100 g champignons de Paris, 10 g de crème, 50 g de concombre, 1 filet de hareng, 1 sachet de pâtes protéinées (trop chargé en glucides), 1/2 sucrine. 100g de soupe butternut, 200 g épinards, 2 oeufs, 10 g crème,1 carreau chocolat noir 70%. 641 cal Prot 28% Lip 54% Gluc 18%

 

Upload images

Jeudi 26 mars:5 amandes, 1 oeuf dur, 30g maasdam, 10 g mimolette, 40g mayo maison, poisson et chou fleur, 3 champignons crus. 10 olives vertes, 20g reblochon, 20 g buche de chèvre, 28 g saucisson au jambon, salade de cresson + 15 g d'huile vierge, 18 g de chocolat noir 85%. 1186cal Prot 23% Lip 69.5% Gluc 7%

 

Vendredi 27 mars: 5 amandes, 75 g leerdammer, 250 g choucroute, 2 saucisses francfort, 1/2 morteau, 3 rondelles saucisson à l'ail . Rien le soir car vraiment exagéré avec la charcuterie pas faim du tout. Je n'ai rien calculé!!!!

 

Hebergeur d'image

C'était pour deux et c'est trop mais...tellement bon!

 

Hebergeur d'image

Samedi 28 mars: 5 amandes, 250g épinards, 120g de maquereau frais, 3 tomates cerise25g salade de chou frisé, 1 botte d'asperge, 15 g mayo,  35 g crème fraiche, 1 càs d'huile olive, 25 g leerdamer. Le soir, 1/2 verre de soupe légumes,  15g mimolette, 2 càc de concoillotte, 20 g de chocolat 85%. 886 cal Prot 29.4% Lip 55% Gluc 15.5%

 

Hebergeur d'image

Dimanche 29 mars: 3g pollen, 100g gigot de dinde, 125g brocoli, 20g chèvre, 50 g  coulommiers, 30g reblochon, 12 g chocolat 85%. soir, salade verte mélangée + 2 càs d'huile, 100 g soupe butternut. j'ai craqué pour 8 rondelles de saucisson878 cal Prot 25% Lip 62% Gluc 13%

Le dimanche matin j'ai pris la décision d'arrêter cette cure...du coup, plus de frustration et un apport correct en quantité...

 

Perte de poids en fin de deuxième semaine: dimanche matin 1k8, lundi matin 2k2, 

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 16:31

Hebergeur d'image

J'aimerais témoigner de cette expérience pour ceux qui se laisseraient tenter par cette cure.

Sachez toutefois que la première semaine, j'ai fait cette cure d'une façon non stricte et que je continue la deuxième avec la certitude de ne pas la respecter tout à fait mais en tachant de m'en approcher le plus pour au moins bénéficier de l'action anti inflammatoire.

En effet, je me suis amusée, la deuxième semaine, à calculer les apports (ne le faites pas!) car je suis assez tordue dans le genre.. Le plus faible pourcentage de glucides que j'ai pu respecter c'est 11% du total de l'apport calorique. Les raisons: je n'ai pas pu résister au fruit...eh oui, il en restait... et à un sixième de tranche de pain protéiné, ni au yaourt de temps en temps.

De plus, pour une perte de poids, je reste convaincue qu'ion doit le faire en pratiquant également la méthode Zermatti...ce que je n'ai pas fait mais que je compte bien faire dès aujourd'hui (milieu de 2ème semaine au moment où je publie cet article); certes j'ai perdu mais pas suffisamment, pas autant qu'en observant Zermatti.

Je n'ai pas fait de contrôle bandelette (pour savoir si j'étais en cétose)...pas envie de me prendre la tête.

Le grand bénéfice, c'est de ne pas ressentir la faim et de ne pas être tentée par tout ce qui est glucide. Je dis pas que je n'en mangerais pas un peu mais je n'ai absolument aucun mal à les éviter (je parle surtout des gâteaux, biscuit, pain, pomme de terre, pâtes et riz)

Ma conclusion, pour les petits kilos hivernaux que j'ai à perdre, c'est que, étant donné que 'j'ai peu d'activité, je n'ai aps beaucoup perdu;  je dois rester très attentive à "ai-je FAIM" (grondement à l'estomac) ou non? Je sais que sans activité, 1200 calories, c'est déjà trop. A 1000 calories, je commence à perdre. A J10, j'ai perdu  1k5.

 

Personnellement, je pense continuer sur ma lancée de diminuer les sucres-poison-inflammatoires sans vraiment être convaincue que je perdrai du poids si les apports sont supérieurs aux dépenses. En revanche, je me sens bien, je dors mieux, et - puis-je mettre cela sur le compte de l'effet anti inflammatoire? - mon problème aux pieds qui persiste depuis plus de 25 ans aurait tendance à me laisser relativement tranquille depuis quelques jours (sensation permanente de froid aux pieds et d'orteils comme du béton...non ce n'est pas un syndrôme de Reynaud)

 

Je note ici toutes mes journées depuis le début...juste un esxemple avec en rayé ce que j'aurais du éviter: (Je ne déjeune pas le matin car pas faim, juste un café sucrette car sans sucre j'peux pas!)).

Les saladde et préparation cuites sont égrémentées d'huile d'olive et colza vierge (seulement pour les crudités), de beure, de crème fiache entière ou de mayo maison. Pour les apports j'ai arrondi...

 

Première semaine d'adaptation

Hebergeur d'image

Dimanche 15 mars: Côte de porc fermier et chou fleur. salade de fruit. saumon fumé. salde d'endives

Hebergeur d'image

Lundi 16 mars  salade d'endive / thon au piment / olive / oeuf dur / levure / . Chou fleur étuvée Yaourt au lait de brebis + crème. 2 fromages. 1 kaki. Soupe poireau:courgette (sans pomme de terre). Poulet à la vanille

 

Hebergeur d'image

 

Mardi 16 mars: 1/ 2 portion de pizza  au chorizo (eh oui, fallait finir!). 1 muffin (à finir aussi...lol). fromage. saucisson. soupe poireaux/courgette. salade d'endive et roquette. omelette de blanc d'oeuf à l'emmental.

Mercredi 17 mars:Salade mixte (un peu de tout dont endives) . fromage. soupe. 2 tranches de jambon. fromage

Jeudi 18 mars: 1 kaki. 1 salade mixte (endive, emmental, olive, roquette, carotte crue, chou rouge). 3 tranches fines de fromage puis craquage sur mimolette et scarmoza (!). Soupe de légumes. omelette de blanc d'eouf . yaourt entier nature maison.

Vendredi: je ne sais plus mais j'ai  fait la même chose

Hebergeur d'image

Samedi 21 mars: 5 amandes, 1 càc de pollen, 100 g de chevreau,  Omelette de blancs d'eouf à l'emmental garnie d'écheleurs, 3 carreaux de chocolat, 1 orange, 20 g scarmozza, salade d'endives/roquette/ épinards, soupe poireaux /crème, yaourt maison, 1150 cal, Prot 19%, Lip 65.5% Gluc 15.5%  

 

Hebergeur d'image

 

Dimanche 22: midi , collation lors du stage chocolat (1 toute petite portion de lasagne. 1 tranche de pain complet, 2 petites rondelles de buche de chèvre, salade verte sans huile (y'en n'avait pas), 2 bonbons chocolat pralinés noirs, Soir 2 chocolats noirs ("friture").  1 kiwi, 1/2 poire, 20 g de scarmoza., sauté de porc aux carottes, 50 g emmental, petite salade verte, 5 amandes. 1188 cal  Prot 23.5%, Lip 50.5% Gluc 25%

 

 Mots-clés  : PGRLcétogène,LCHF, recettes cure cétogène 

 

CARDAMOME

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:56

Mon alimentation cétogène (PGRL = pauvre en glucides/riche en lipides)

 

NB: j'ai intentionnellement changé le sigle anglais (LCHF = low carbone & high fat) en sigle français (PGRL = pauvre en glucides/riche en lipides)

 

PREAMBULE 

 

Pour quoi je me suis laissé tenter par l’alimentation PGRL ? (cf. les liens que j'ai mis dans mon article, vers des sites bien renseignés sur le sujet)

 

• c’est une alimentation anti inflammatoire donc qui permet de lutter contre tous les processus inflammatoires (toutes les maladies en « ite » ainsi  que toutes les maladies de civilisation, liées ou non à l’alimentation.

Personnellement, j’ai de l’arthrose généralisée, j’ai eu un cancer (traité par le mépris et le jeûne) et une baisse de vitalité (que je retrouve à chaque jeûne et perds progressivement lors de mes excès en sucre…mais j’adore « pâtisser » !

• c’est une façon plutôt agréable, logique et biologique de perdre du poids, non restrictive si on se réfère à l’alimentation qu’avaient nos ancêtres avant le néolithique. Pour ma part, ce sont trois kilos hivernaux…je cuisine mais nous ne sommes que deux à liquider mes créations alors quelques fois, on se surpasse dans la dégustation.

En fait, avec l'alimentation cétogène, on retrouve notre mode d'alimentation originel ou presque (nuance:  à l'origine notre ancêtre ne consommait de viande que lorsqu'il ne trouvait rien d'autre et surtout, il ne consommait pas de céréales car elles n'existaient pas et bien entendu, aucun produit industriel)

Le sucre au sens large c'est-à-dire les sucres rapides (comme le sucre, la confiture, les bonbons,  les pains/pâtes/riz blancs, les céréales, les pommes de terre et la plupart des fruits), et les sucres lents (céréales complètes, légumineuses) est un  aliment addictif (cf l’émission récente montrant que les rats ont préféré consommer le sucre au lieu de leur drogue habituelle, la cocaïne).

Par ailleurs, nous avons une activité réduite qui ne demande pas autant de combustible que par le passé avant l’aire industrielle. Cette énergie, on va pouvoir la puiser dans nos réserves ou dans les lipides, si on n’a pas notre «charbon» habituel : les lipides vont pouvoir être transformés en glucides. Et on élimine donc les lipides apportés par l’alimentation ou ceux qui ont été mis en réserve (excès de sucres transformés en lipides, autour de la taille !) : les protéines servant à construire ou conserver la musculature (à condition d’apporter suffisamment de lipides si on a un poids normal).

 

Comment ça marche ?

 

Tout est lié ou presque à l’effet insuline. (cette alimentation est contre indiquée pour les diabètes de type I mais fortement recommandée pour les diabètes gras).

Chaque fois que je mange sucré (rapide y compris P/P/R blancs, ou lent) l’insuline s’élève pour ramener le taux sanguin à la normale. Mais très vite, je vais ressentir de la faiblesse du à une hypo glycémie qui va me donner une sensation de faim et je vais être amenée à manger…le plus souvent je plongerai sur des « sucres » (glucides) car leur action est rapide...et c'est le cercle vicieux: plus je mange sucré et plus j'ai envie de manger sucré même si je mange salé entre temps (en médecine chinoise, le corps cherche  l'équilibre yin / yang).

Si je veux retarder l’effet insuline, j’ai tout intérêt à ne jamais absorber que des glucides lents (Céréales complètes et légumineuses).

Si je n’ai pas avalé de glucides mon corps sait faire : il va contourner le problème et faire lui-même le travail de transformation du produit  « lipides » (graisses) en carburant. Cette transformation va déjà lui demander de fournir de l’énergie (tout bénef !), ensuite, le taux de graisse accumulées ou apportées (si pas de réserves) va diminuer pour être immédiatement utilisée pour les dépenses. Je vous invite à prendre connaissance de l'"article de Boisvert sur la cétose nutritionnelle qui démontre "qu'en l'absence de diabète de type I, d'insuffisance rénale ou hépatique sévère, la cétose n'est aps dangereuse".

S’il n’y a pas de réserves et pas d’apport en lipides, le corps va « bouffer «  ses protéines mais seulement dans un premier temps relativement court. Très vite il va aller chercher les réserves les plus enfouies, tant que l’IMC est normal (voir le module à droite pour le calculer).

Si j’ai envie de mâcher je peux apporter des viandes blanches fermières, des légumes croquants, des amandes. Mais mon énergie sera issue des bons lipides apportant de bons nutriments (vitamines liposolubles et acides gras essentiels) et de leur transformation en glucides et bein sur, de mes réserves de graisses. L’apport  de protéines (15% de l’alimentation) permettra de respecter la masse musculaire.

 

 

Ça donne quoi en pratique ?

 

Je ne peux que vous redonner le lien du site de Plumette et vous donner quelques indications pratiques, du moins ce que j’en ai déduit.

D’abord, le gras, le bon gras, c’est le goût. Le bon gras c’est celui issu de produits naturels non trafiqués. Quand on mange de la viande, des animaux qui mangent de l’herbe et non des céréales (du cochon de ferme, du poulet fermier mais en sachant que l’apport de protéines doit rester de 15%.  Des poissons gras. Pour les huiles, des huiles vierges (les autres sont raffinées). Quelques fromages (fromage à pâte dure ou chèvre/brebis mais attention à un sucre, le lactose, qu’il faudra éviter dans le cadre d’une alimentation stricte), de la crème entière et de bons œufs issus de poules qui courent dans les prés.

Aucune céréale, aucune légumineuse (en phase d’attaque, ensuite, un peu de lentilles), aucun fruits (sauf quelques uns peu sucrés ou des fruits oléagineux, sauf les arachides),  des olives, Des légumes, beaucoup de légumes mais seulement les tiges, les feuilles et quelques légumes/fruits. On pourra utiliser un peu de racines en PGRL phase 2 ou non strict.

Si on est végétariens pas de soucis. Ça sera plus dur pour le végétalien (œufs).

Et si on désire terminer sa journée par du chocolat, un carreau de chocolat noir à plus de 70% sera le bienvenu !

Je vous donnerai les exemples de menus, de plats au jour le jour.

Très vite, je me suis « décontaminée » du goût sucré et je n’ai plus craint de côtoyer les céréales de mon placard  (car il en reste !) ou le pain ; je n’ai plus du tout ressenti le besoin de manger pain/pâtes/riz/pommes de terre et Dieu sait qi j‘aime tout ça ! Dès le premier lendemain, ça a été facile mais il est vrai que j’ai une grande habitude du jeûne donc de l’abstention de mâche et de glucides.

Je pense qu’il est important de se préparer à aborder ce type d’alimentation, que  ce soit d’une façon 100%, 80/20 ou juste pour quelques temps. Pendant quelques jours précedent le démarrage, je propose de visualiser les aliments que l’on mangera, de les visualiser comme bon pour soi, apportant vitalité et bienêtre. Le cerveau va alors se mettre en mode « j’en ai envie » (un peu comme un enfant qui voit son cadeau dans un magazine ou en vitrine, celui qu’il aura peut être à Noel). On peut aussi visualiser la fonte des ses réserves de graisses et leur transformation en carburant de type glucide (Si vous connaissez quelqu’un qui pratique l’hypnose ericksonienne, demandez lui de vous aider). Enfin, on peut visualiser la reconstrudtion de son cartilage, l'élimination de l'inflammation qui fait rage à tous les niveaux (articulations, organiques, cellulite, dentaire etc...)

 

Quelques exemples de plats

 

Chou fleur à la vapeur puis légèrement rôtis avec ail et persil et huile d’olive, surmonté d’une côte de porc fermier

• Salade d’endives thon, piment, olives, œuf dur, noix, huile d’olive et huile de colza

Tajine de poulet fermier au citron confit

Epinards à la crème et aux épices

Ratatouille et « graine » de chou fleur

Omelette aux blettes et aux tomates séchées

• Soupe poireaux et courgette à la crème

• Salade d'endive et roquette, olive, emmental, oeuf dur, carotte,chou rouge, champignon (sauce huile d'olive, huile de colza vierge et levure maltée)

 

 

Beaucoup d’autres exemples sur le site de  Plumette

 

 

J’ai voulu commencer une alimentation PGRL, en douceur  pour deux raisons essentielles :

 

• D’abord, préparer mon corps afin que le PGRL strict soit mieux vécu et en période de transition

• J’avais des RDV que je ne pouvais reporter et  impossibles à cumuler avec ce type d’alimentation (un cours à La Villa des chefs dont le thème est le travail du chocolat)

• La prochaine échéance étant le 11 avril (repas entra amis) j’ai donc une période de  deux semaines avant de m’autoriser un « 20% » dans le cadre d’un 80/20.

• Je pense ensuite faire 5 jours en PGRL et deux jours  moins strict (fruits, lentilles, un seul produit de céréales complètes (pain ou pâtes ou riz complet). Chacun pouvant imaginer les choses comme il l’entend, dépendant de son poids, du but recherché et de son organisation sociale.

• D'ici dimanche, jour de mon cours/chocolat, j'ai encore certaines choses à utiliser pour éviter de jeter et permettre à mon ami de commencer en même temps que moi, lundi (ou mardi)

Je m'autorise donc, un peu plus de fromage et un seul fruit par jour et lui ila vocation de finir les restes plus...glucidiques!

 

Attention, je reste convaincue que dès que ma croyance devient un dogme, je perds ma liberté et je m'écarte de la vraie valeur de ce que j'étais venue chercher.

 

Des résultats

 

• Après un jour, je ne ressens déjà plus la douleur venue me tracasser derrière le genou gauche

• Après le deuxième jour, je me sens plus à l’aise dans mon pantalon et le soir venu, après 12 heures de travail, je ressens un regain de vitalité, comme un sentiment de jeunesse que je n’avais plus eue en dehors de mes périodes de jeûne.

• Bien entendu, mon poids a diminué (800 g)

 

Je vous tiens au courant au jour le jour ou presque….

 

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:27

Upload images

J'ai vu en replay ce superbe reportage "le jeûne, une nouvelle thérapie" et je vous invite vivement à le voir lors de sa prochaine diffusion...personnellement, je l'enregistrerai.

Regardez ci dessous le commentaire que j'ai laissé, et allez sur le lien pour lire la présentation du film.

J'ai pris des notes et je compte bien vous en faire un résumé, pour ceux qui ne pourraient ni le voir ni l'enregistrer.

 

  • Rediffusion sur Arte:
    dim 22.03 à 7h05 

 

http://www.arte.tv/guide/fr/043980-000/le-jeune-une-nouvelle-therapie

 

  • Durée : 55 min
  • Couleurs : Couleur
  • Format vidéo : 16/9
  • Format audio : N/A
  • Territoires disponibles : Europe Francophone et Germanophone
  • Langue :
    • Français

http://boutique.arte.tv/jeune_nouvelle_therapie 13 € TTC pour le DVD

 

"Bravo pour ce film qui je l'espère sera encore diffusé, souvent. J'ai suivi mon premier jeûne en 89 (8jours). le deuxième comme toute thérapie d'un cancer de l'ovaire en 2012 pour lequel on ne me donnait que trois ans à vivre...
j'en ai refait un en 2014 (toujours suivi bien sur d'une période de ré alimentation équivalente, pour celui-là j'ai été jusqu'à 15 jours avant de ré introduire tout).
je m’apprête à suivre une diète cétogène (bonnes graisses et absolument aucun sucre) car je ne suis pas dispo professionnellement pour un nouveau jeûne que je ferai plus tard...Voilà, que des bénéfices chaque fois, dont j'ai longuement parlé dans mon blog lors de mes deux derniers jeûnes (je donne aussi des exemples et recettes de "repas" de ré alimentation)
Ce film devrait pouvoir être diffusé et proposé à tout le corps médical pendant ses études et bien sur, plus largement à tout le monde
Le problème, comme il est dit ici, c'est le barrage que font les grand groupes pharmaceutiques.......alors que nous cherchons par tous les moyens à réduire le coût des dépenses sécu. Mon prochain vote ira à celui qui fait comme les allemands: rembourser les cures de jeûne comme on rembourse les cures thermales ou...les cures de sevrage alcoolique ou toxico (je suis également infirmière en addicto).
ENCORE BRAVO!"

http://future.arte.tv/fr/sujet/le-jeune

 

 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 09:53

Hebergeur d'image

Après avoir lu les articles de Boisvert sur le régime cétogène qu'il a lui même expérimenté et s'alimente toujours de cette façon, je suis convaincue que cette forme d'alimentaiton est  plus proche de nos besoins d'origine....l'alimentation paléo étant pour moi la plus proche (on en reparlera plus tard. Cf l'emission sur France 2 qui traite du sujet "paléo").

Je vous invite donc à lire les liens, de même que celui-ci qui explique bien ce qu'est la cétose et ses bienfaits

Hebergeur d'image

En gros, l'alimentation cétogène est antiinflammatoire et permet de lutter contre tous les phénomènes inflammatoires et les maladies de civilisations que nous pouvons subir à cause d'une alimentation trop riche ....en sucres (tous les ....OSE), une alimentation industrielle trop éloignée de nos besoins originaux et un environnement pollué et anti écologique . 

Ainsi, au lieu de puiser dans les sucres absents (régime cétogène) le corps va aller puiser dans les graisses et les transformer en sucres utiilisables pour les dépenses énergétiques. Il est donc important d'apporter des graisses, des bonnes graisses huile d'olive, huile de colza vierge, mayonnaise maison, beurre crème entière), très peu de viande, de celles qui broutent l'herbe (et non les céréales) et court dans les prés (au lieu d'un hangar sombre) , des poissons gras, des oeufs, des végétaux feuilles et tiges et d'oublier pour le temps de l'amaigrissement, les céréales et sucres de toutes sortes (produits industriels, sucres, fruits trop sucrés, farineux, féculents et tubercules, et certains fromages).

Hebergeur d'image

On va donc utiliser prioncipalement l'apport d'huile vierges, d'oeufs, de produits animaux naturellement gras (herbes), un peu de beurre cru et de la crème fraiche, des tiges, des feuilles et des graines.

Tout cela est très bien décrit dans les liens que j'ai mis. L'amaigrissement est important et va respecter la musculature.

Hebergeur d'image

Evidemment, comme toute alimentation, quand on est rassasié, on arrête...et on l'est plus vite qu'en mangeant "des sucres" car les graisses (les bonnes tant qu'à faire) rassasient et l'élévation de l'insuline (déclenchée par l'apport de sucres) ne nous joue pas les "revenez-y"!

Ce type d'alimentation n'empêche aucunement la TCC proposée par Zernatti et que je préconise pour revenir à des quantités "normales" correspondant vraiment aux dépenses énergétiques ("Je ne suis pas un enfant, je suis un adulte et même si je m'autorise un écart, une envie, je dois revenir dans mon adulte")

Hebergeur d'image

Un alimentaiton qui me convient car on fuit tout ce qui est industriel...bref, je vais vous tenir au courant de la suite des évènements et des exemples de plats que nous mangerons. 

Pour le moment nous finissons les restes....!

Hebergeur d'image

Après un respect pur et simple de la conduite à tenir et une première perte de poids, on peut tenter un coup de canif dans le contrat (genre... le we) en consommant des aliments intermédiaires (lentilles, fruits et pain LCHF.*

Le site de Plumette  est fort bien fait et donne de nombreuses recettes et indications.

Certes, je pense que le jeûne est plus facile mais les indications ne sont pas du tout les mêmes.

cabillaud pavot asperges sauce fromage

* LCHF = Low carbon & High Fat (pauvre en glucides et riches en graisses (on pourrait écrire PGRL...)

Hebergeur d'image

 

 

Mots-clés : cétogènealimentation cétogènePGRL 

CARDAMOME

Partager cet article
Repost0

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Mon Kimchi (légumes lacto fermentées recette coréenne)
    Tout récemment j'ai fait deux séries de pots de Kimchi. je vous donne ici mes deux préparations ce qui vous permettra d'avoir deux exemples. En fait ce sera "votre kimchi" avec les légumes que vous trouverez sur votre marché bio mais c'est vrai que la...
  • Linguines à la milanaise, recette confiée par un ami sicilien...
    J'ai un "ami" sur FDB qui m'a confié cette recette de pâtes à la milanaise, lorsque c'était le moment de faire sa petite récolte de fenouil sauvage. J'y suis allée dès le lendemain mais n'ayant pas le temps de faire cette préparation faute d'anchois,...
  • Potimarron garni
    Début juin , il me restait un potimarron et un butternut; l'idée m'est venue de garnir de légumes, et d'un appareil à quiche une moitié de potimarron, garnir de fromage et de le cuire simplement au four...pas mauvais du tout et original! ... carottes...
  • Pains burger maison super moelleux pour un special Wagyu
    J'ai déjà proposé des pains burgers il y a fort longtemps et je reitère avec une version tres moelleuse et une astuce. En effet les pains burgers sont généralement plus plats que bombés aussi, je vous donne une astuce pour les faire plus plats. Ici, monsieur...
  • Tarte feuilletée aux pommes base Frangipane
    Je pense que ce sont les dernieres pommes que j'achète car elles commencent à ne plus avoir trop de goût (séjour frigo après récolte). Aussi j'ai décidé de faire une tarte aux pommes qui peut en consommer pas mal, peut être ferai-je aussi une Tatin......
  • Pâtés impériaux 12 portions
    Nous les avons mangés ce midi... des pâtés impériaux faits juste avant en peu de temps. J’ai utilisé de la chair à saucisse prise chez mon boucher. J’ai l’habitude et, un goût pour des rouleaux ou nems... bien relevés aussi, pour le piment, faites selon...
  • Pâtes à la romaine aux pois chiches
    Cette recette est de Laurent Mariotte et circule pas mal sur la blogosphère. Une association entre pâtes, tomate, pois chiches et senteurs de Provence à laquelle sont ajoutés parfois des filets d’anchois. Prendre des pâtes qui pourront garder la sauce....
  • Moelleux à la ganache de chocolat noir
    Je remercie "PetiteFaim" chez qui j'ai découvert cette recette excellente de gâteau. Ce gâteau est peu sucré (11%/ reste des ingrédients) C'est tout de même un gâteau qui apporte environ 2130 calories.... (2050 si vous utilisez du xilitol), donc à déguster...
  • Pizza champignons mozzarelle, pâte au levain
    Cette fois, j'ai voulu une pâte à levain pour cette pizza mais si vous faites votre recette comme pour cette pâte à pizza classique, ça ira très bien aussi. L'avantage c'est que la pâte au levain se digère bien mieux et il y a ce petit goût en plus.......
  • Filet de Perche aux pleurottes, sauce citronnée à la crème
    Je ne vous présente pas souvent de poisson mais, fiston ayant fait ainsi des pavés de cabillaud, j'ai eu envie de faire ce filet de Perche avec la meme sauce mais une garniture différente. On pourra tout de même ajouter un riz créole pour les plus affamés......

MERCI A MES LECTEURS

 

 
 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées