750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 23:02


Je travaille dans ce domaine, en addictologie. Je peux vous certifier que j'en suis le témoin au quotidien. Des familles me confessent leur desarroi, la rupture progressive de communication ainsi que les symptômes décrits plus bas; alors, lisez et propagez le message....

Si vous voulez des conseils, posez vos questions, même de façon anonyme, j'y répondrai sur ce blog, en commentaire.


B.F.Cardamome

Cannabis conséquences de sa consommation

Des données alarmantes (rapport de l’OFDT Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies), qui, malgré la législation française en interdisant l’usage, placent la France en tête de gondole, en étant l’un des pays d’Europe où les niveaux de consommation du cannabis sont les plus élevés. Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants puisqu’ils concernent principalement les jeunes. Selon le même organisme, 1/3 des adolescents de 17 ans (22% des filles et 33% des garçons) affirment avoir fumé de la marijuana au cours du dernier mois, et parmi ces 33%, 69% sont des consommateurs quotidiens. Tirons la sonnette d’alarme, et cessons de banaliser le fameux pétard, car sa dépendance n’est pas sans conséquences !

Conséquences sur l’organisme

En effet, la prise de cannabis procure une euphorie, un effet de détente, effet tant apprécié de ses adeptes, suivi d’une somnolence. Mais elle présente des conséquences négatives sur l’organisme comme un affaiblissement de la mémoire à court terme et des troubles de l’attention. En fonction du métabolisme, de la dose et de la régularité de la consommation, les capacités cognitives (raisonnement, langage, intelligence…) sont modifiées : le temps de réaction est allongé, perte de la notion du temps, difficultés de concentration. De même, la marijuana provoque une accélération du débit et de la fréquence cardiaque et une dilatation des vaisseaux sanguins. Elle est également responsable des fameux « yeux rouges » et elle augmente l’appétit du consommateur.

Dépendance et conséquences psychologiques

Ensuite, si l’on se focalise sur l’effet de dépendance chez un adolescent, des conséquences d’ordre psychologique sont à noter. Fumer un joint permet de s’évader, d’oublier ses soucis mais favorise le repli sur soi. Les liens entre la prise régulière de cannabis et les troubles psychologiques tel que la schizophrénie ont été démontrés, notamment chez les personnes de nature fragile. Il faut donc être vigilant quant à sa consommation et prendre garde à ne pas sombrer dans la dépression.

http://www.feminimix.com/Un-petit-penchant-pour-le-cannabis.html

 

Approche clinique : les effets d’une consommation de cannabis

Les effets neuropsychiques du cannabis fumé apparaissent environ 15 à 20

mn après son inhalation chez un consommateur occasionnel, un peu plus tard

chez un usager régulier.


Une prise de cannabis entraîne en général une euphorie modérée et un

sentiment de bien être suivi d’une somnolence mais aussi un affaiblissement

 de la mémoire à court terme et des troubles de l’attention.


En fonction de la dose absorbée et de la tolérance du consommateur, la prise

de cannabis entraîne une augmentation du temps de réaction, une difficulté à

effectuer des tâches
complètes et des troubles de la coordination motrice

susceptibles d’augmenter les risques associés à la conduite. La prise de

cannabis potentialise en outre les effets de l’alcool.


Le cannabis diminue les capacités de mémorisation et d’apprentissage, mais

une prise peut également donner lieu à des symptômes psychiatriques :

hallucinations
; troubles anxieux très intenses. Une consommation soutenue

peut conduire à un désintérêt pour les activités habituelles, à une fatigue

physique et intellectuelle
, à des difficultés de concentration et de

mémorisation et à une humeur dépressive.

 

http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/cannabis/consequ.html

Le « joint », principal moyen de consommation du cannabis, contient une quantité de goudron beaucoup plus importante que la simple cigarette. Il présente également une concentration en produits cancérogènes plus élevée. Les poumons sont exposés de manière encore plus grave que lors de l’inhalation de tabac. Les risques de cancers du poumon et de la sphère ORL (bouche, larynx, pharynx, œsophage) sont multipliés. Les maladies bronchiques des fumeurs de cannabis sont fréquentes, l’emphysème en fait partie.

Le cannabis peut révéler une maladie psychiatrique sous-jacente : schizophrénie...

Le gros consommateur de ce produit présente une forte diminution de fertilité : les spermatozoïdes produits par l’homme sont très affaiblis et, dès lors, incapables de féconder l’ovule.

Les conséquences sur la perception sensorielle altèrent gravement le jugement des individus. Ainsi, il y a environ 230 décès par an sur les routes liés à une consommation de cannabis. La conduite sous influence cannabique multiplie par deux les risques d’être responsable d’un accident mortel. Il faut noter que la consommation conjuguée de cannabis et d’alcool augmente par 15 le nombre de tués par accident.

http://www.medicalorama.com/html/addictologie/cannabis



B.F.Cardamome

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
On a diagnostiqué chez ma femme un cancer du sein de stade IV et tout espoir était perdu jusqu'à ce que nous décidions d'envoyer un courrier électronique à Rick Simpson par courrier électronique à l'adresse RicksimpsoncannabishemOil@gmail.com. plus d'une semaine, elle se sentait beaucoup mieux qu'auparavant et d'autres affections liées à l'inflammation se sont améliorées.Elle prend les médicaments prescrits par Rick Simpson depuis deux mois et je peux dire avec plaisir que ma femme est un cancer libre. Tout cela grâce aux pouvoirs de guérison de l'huile de cannabis Rick Simpson

Meilleures salutations,
Eric Geisterfer
Répondre
C
d'abord, on ne dit pas "ma femme est un cancer libre" mais "ma femme est libérée du cancer". Oui moi aussi je me suis libérée du cancer en 2012 mais pas avec le cannabis qui shunte le cerveau et ne lui permet plus de gérer mais avec la "Nouvelle Médecine Germanique du Dr Hamer". il est tout juste bon à soulager certaines douleur et n'est en rien, comparable heureusement, avec le cannabis toxique que prennent les drogués
G
Je suis Guerrieri de France, je suis ici pour partager un bref témoignage de la manière dont l'huile de cannabis Rick Simpson que j'ai reçue de Rick Simpson par courrier électronique à l'adresse RicksimpsoncannabishemOil@gmail.com a guéri mon cancer de la prostate. Après avoir utilisé l'huile de cannabis pendant 90 jours, je suis totalement sans cancer. Merci à Rick Simpson.
Tous merci
Guerrieri
Répondre
C
je pense que c'est surtout votre mental qui vous a guéri....le mental arrive même à tenir tête aux chimiotherapies destructrices....je suis étonnée de voir comme certaines personnes arrivent à s'en sortir après de telles doses de poisons!
A


Ok , que de négatif , pourtant ces produit existent depuis la nuit des temps, se consomme abondamment chez deS peuples dans le monde entier , le problème chez nous n'est pas de se
demander quels sont les effets nocifs mais quelles sont les causes de l'évolution énorme de la consommation de cannabis et herbe , là est le soucis , et quelle est la réponse? un profond mal être
des jeunes , dans une société où on leur promet Monts et merveilles , mais dure est la chute.... alors les merveilles , ils vont les chercher ailleurs dans la fumette, voilà !!!


Pire les plus grands dealers sont les états qui se font un business monstre sur le dos des mômes , j'ai 50 balais , j'en ai consommé beaucoup et je maintient que c'est mieux que les
antidépresseurs , marché florissant aussi !!! merci "salkon "(sarko) de renier la jeunesse pendant que tu te bourres les narines de coke , mdr..... ça lui , rapporte combien à votre avis ?????




Répondre
C


tout cela est vrai mais n'en reste pas moins que les dégâts sont énorme...je les vois ceux qui viennnent désespérés et des grosses bulles dnas le cerveau


comme pour toutes les addictions il existe autre choses que ces drogues ou leur corollaire, les anti déprésseurs; les jeunes n'ont pas appris à se défoncer dna de saines activités et à trouver
une ambition autre que celle du rase motte; et c'est le cercle infernal.


le travail des parents est repris par les centres de cure (où je travaille): trvail sur soi, chercher à combler le désoeuvrement, le mal être que toutes les populations, de tout temps, ont subi;
grandire, devenir adulte et responsable de sa vie et ne pas toujours mettre sur le dos des autres, de la société tous leurs maux, même si le contexte socio politico professionnel n'est pas
idyllique, loin s'en fout


merci de votre avis



M


bon ok...je veux bien...c'est mieux de ne pas fumer et de ne pas boire...mais je n'ai pas la même optique que toi sur ce sujet.


Un jour j'a lu une étude dans "le quotidien du médecin" sur les drogues les plus nocives...et bien oh...surprise, le canabis était classé dernier...et moi en bonne droguée dépendante...de Prozac
et compagnie...remboursé par la sécu...j'étais bien plus en danger que si je fumais le pétard...ça fait réfléchir quand même...ceci dit j'aime bien ton blog car il est très complet, il aborde
beaucoup de sujet. je vais te mettre dans mes lien pour revenir...je suis passée par Caplibre...kiss.



Répondre
C


bonjour,ce n'est pas mon optique mais celles des oignants (toubib compris) en addcitologie dont je fais partie.faut voir les dégâts sur le cerveau et l'environnement social du sujet (isolement,
rupture avec le milieu)....(si c'est un "pétard" de temps en temps...qualque fois dans l'année, je ne dis pas...) de plus s'il y a une prédisposition à un trouble psychotique, la conso va
l'accélerer et le révéler ou l'accentuer. c'est de plus une drogue addictible comme toutes les drogues...cachets, alcool, héro, jeu etc...


merci pour ton passage et ton com que j'apprécie. j'aime aussi bcp me balader chez mamadomi


 


bonnes fêtes!



T


La légalisation permettrait une réelle prévention des risques: santé, psychologique, accoutumance,.. mais surtout une transparence sur le produit qui engagerait une qualité. Et c' est cette
qualité qui fait toute la différence avec les traitements "conventionnels" de laboratoire.


La répression et l' intox de l' information a amené une banalisation des drogues durs, permet à des parasites de s' enrichir aux détriments de personnes qui se marginalisent et deviennent
complices d' un marché parallèle.


Se sentir coupable engendre de la paranoïa en découle un raprochement envers une certaine "ressemblance" avec d' autre situation qui influe sur le choix d' ouverture d' esprit vers le monde
extérieur.


...



Répondre
T

stop à cette démagogie, le canabis "le vrai" pas celle vendu par ces trafiquant sans scruspule prêt à tout pour du pognon, ne sont pas plus nocif qu' un anxiolétique ou tout autre
anti-dépresseur, n' a pas l' effet à long terme que les somnifères, n' a pas plus de dépendance que l' alcool.
Oui il y a des troubles mais qui sont du au circonstance de l' achat et de la consommation sans prévention autre que la
répression.
http://divertissement-sortie.over-blog.com/article-stop-a-l-hypocrisie-47377761.html


Répondre
C


et justement un anxiolytique peut devenir dépendance, de même les somnifères et, l'alcool alors dont la dépendance n'autorise plus une seule goûte à vie....venez donc voir les info du samedi à la
cli,nique où je bosse et rendez vous compte par vous même. je ne parle pas de ceux qui fument un ou deux pétards par mois, à l'occasion (quoique)


savez vous comment nous le soignants nous reconnaissons que quelqu'un fume? à sa vision des choses, sa réactivité et si quelqu'un a reconsommé (rupture du contrat de soin qu'il avait signé au
début de sa cure), nous nous en rendons compte avant même un contrôle biologique


une de mes proches me confie les pb qu'il a avec son sompagnon fumeur...plus aucune communication possible ...fuite dans l'isolement impossible d'en faire quoi que ce soit;


enfin je ne sais pas s'il faut légaliser ou non mais la réalité est là, les cerveaux se prennent dans la glue et à moyen terme, la peau, les dents etc


une bonne prévention passe déjà par l'information sur les dégâts



M

Felicitations!!!
Comment propager un message encore plus embigüe et perdre le lien avec la jeunesse!
Comment avec des sources comme l'office des drogues peut on donner un avis fiable?
Dites ca a vos enfant et ils vous rirons au nez, savez-vous combien de morts sont du au benzodiazepines en France?
Pourquoi les chiffres ne sont pas affichés avec ceux des morts dus au café (80g de cafeine pure tue!) au sucre, a l'heroine, sans meme parler du tabac (40mg de nicotine pur tue un homme de taille
moyenne) or tout ces produits, benzodiazepines compris, ont pour principe actif des alcaloïdes, tous ont un seuil mortels (overdose).
C'est pour cela que l'on parle de cannabinoïdes car se sont des molecules differentes, tres proche d'une hormone endogene, c.a.d que l'on produit nous meme naturellement. La dose letal de cannabis
(80-120kg de cannabis en une prise) est impossible a atteindre puisque l'usager s'endormirai avant!

Donc le plus grand danger du Cannabis c'est bien ces prejugés qui continue de circulé sous pretexte que le gouvernement ou l'OMS a dis ceci ou cela...

Merci d'arreter la desinformation et avant de vouloir aider les gens essayer deja de leur dire la verité!
L'addiction existe, elle est psycologique et non physique, tout comme notre bon vieux vin avec ses avantages et ses inconvennients (antioxidants+alcool) qui reste servi partout parce qu'on en a
fait un pilier de notre societe.

Vous dites a vos enfant de boire vous? Non, mais on va pas les jeter en prison le jour ou ils boivent une gorgée!
Arretez l'hypocrisie!!!!!!

A bon entendeur!


Répondre
A
merci pour ces renseignements utiles, comme beaucoup de faits de société, on en parle jamais assez, surtout de cette façon si claire, et merci pour cette proposition d'appel, je la tiens sous le coude, "lettre aux parents", d'ados, je suppose, ce que je remarque dans les familles, quotidiennement, c'est que ce sont les parents plus qu'on ne le penserait qui sont toxico dépendants et sont, donc, les enfants de leurs enfants et  même de leurs ados!!!! un peu tabou ce sujet,et aussi le problème que sans nul doute tu pourrais fort bien nous faire un résumé,avec brio, c'est pourquoi j'ose le suggérer :-sur le même sujet de la dépendance, aux benzodiazépines et leurs dérivés, et du sevrage médicalement assisté, très peu connu ou pratiqué! où ?, je vais encore dire : en France, dans le sud,  oui, c'est ains!i dans les pays anglo saxons c'est moins tabou, 
Répondre
A
on a dû se retrouver devant ds professionnels démotivés !!, qui refoulent tout ce qui peut être refoulés,  (sic)(mais ce n'était pas en clinique, donc différent, de votre centre de soins,  c'était dans un H.P, quand on ne connaît pas ce milieu, on a l'impression d'arriver dans une dimension plutôt "folle", et carcérale, désuète, etc...j'en frissonne encore, je préfère oublier , mais l'important est que cet ex voisin s'en est sorti plus ou moins, plutôt bien, grâce à la pertinence d'un vieux médecin de famille, qui, sur mon appel a accepté de le soigner gratuitement et efficacement et; en préconisant en cas de crise d'aller justement en clinique,Les séquelles demeurent je pense à vie, fragilité, et est devenu disons l'enfant de ses grands enfants, qui, eux, n'ont pas d'aide appropriée pour gérer le handicap psychique et le passé toxico, de leur père, ce n'est pas le seul  cas que je rencontre, les lecteurs, sympathiques de ce blog, ont également des expériences à ce sujet, à faire connaître, merci, bon été
Répondre
C

si tu veux qu'on en parle tu peux m'appeler, pour moi le fixe est gratuit. je te donnerai toutes les info et l'attitude qu'on doit , peut avoir avec les personnes dépendantes; je peux également
t"'envoyer une "lettre" aux parents...d'ailleurs je la mettrai la semaine prochaine sur ce blog. merci, je profite de l'ordi du cousin pour voir un peu mes com!!!


A
CARDAMOME, clair et intéresant cet article sur les effets toxiques du cannabis et de ses dérivés , mais il manque la partie concrète de la thérapeutique, ou des soins proposés en france quasi inexistants, tabous, indifférence, manque de moyens, de médecins infirmiers et soignants formés à cette toxicomanie qui touche plus qu'on ne le pense les adultes, hommes et femmes, j'en parle en connaissance de cause car j'ai du aider un ex voisin très atteint par ce problème, quadragénaire, en rupture avec sa famille, très angoissé, et surmédiqué,je pose une question à tous : comment parler et aider les enfants des toxicomanes, ou ex toxicomanes, désemparés devant la violence du problème psychologique de leurs parents et de leurs familles , avec en réponse un quasi néant des services de médecine, ????
Répondre
C

si, les soins existent mais, comme pour l'alcool et les autres addiction il faut que les patients soient motivés, on ne peut soigner quelqu'un contre son gré ni sans une motivation profonde. je
travaille en addictologie et nous sommes une des meilleures cliniques. donc pas en service de médecine mais en service d'addictologie. commencer par aller dans un ccaa (il y en a dans toutes les
grandes villes...ou un csapa) qui orientera vers desofessionnels de qualité. tu peux m'appeler.


M
je vais faire lire tout ça à mes deux grands... ils s'enlisent doucement, surtout maintenant qu'ils commencent à gagner leurs sous de temps en temps...je mets ton article en lien colonne.bisou againbigre j'avais du retard de lecture chez toi, tu n'as pas chômé!!!
Répondre
C

a problème with th two boys?! j'espère que ce ne sera que passager et ....bon tu peux me joindre si tu veux


C
danger! merci de mettre de telsarticles
Répondre
C

 bisous


  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Ça vous dit un verre de jus de grenade
    Une voisine nous a proposés des grenades et sachant un proche très friand de ces fruits, j’en ai achetées 8. Parmi elles, des sucrées mais aussi ...des acidulées. Ces dernières ont fini en jus et croyez moi, ce fut un régal ! Vitamine C, anticholesterol...
  • Petits pains mous à hamburgers
    Je rediffuse car je viens d’en refaire et c’est toujours aussi facile à faire, alors....ne les achetez pas en industriel, faites vos burgers (végétariens ou non) . J’ai modifié le beurre, voir ci dessous les ingrédients. 2 Photos du 4/10/21 Petits pains...
  • Pizza tomate lardons poivron mozzarelle emmental
    Encore une pizza! ben oui....mais trop bonne Il vous faut une pâte à pizza, facile à faire si vous suivez la recette du lien Un peu de sauce tomate (maison, toute fraîche avec les tomates du jardin ,pour moi) 200 g de lardons fumés, qu’on aura fait suer...
  • "Surprises" de cochon au curry matsaman, dés de carottes et pommes de terre, tomate olivette
    J'ai vu ces morceaux chez le boucher ...jamais vus auparavant... pièce un peu plate , de la grosseur d'une soucoupe, à griller ou a utiliser en cuisson longue.La "surprise" se situe dans la partie dorsale de l'animal, derrière le carré de côtes. Bien...
  • Tian provençal aux légumes d'été de mon jardin, frites
    Je crois bien ne jamais avoir présenté de tian ici; j'en ai fait mais peu... trop peu! J'ai récemment soupé chez fiston et ce tian fut un délice préparé par la maitresse de maison. Je n'ai même pas cherché .... j'ai refait SA recette. Etant donné que...
  • Pied de cochon au cours bouillon Omelette aux blettes et Couscous,
    Vous vous doutez qu'avec trois poules, j’ai pas mal d’oeufs d’autant que je suis souvent la seule a en manger. ...En omelette, ça passe mieux pour mon gars....En revanche, nous aimons beaucoup les pieds de cochon au cours bouillon même si notre consommation...
  • Roulé aux épinards et fromage blanc, tomates du jardin
    Je tiens cette recette de roulé aux épinards, facile, goûteuse et vite préparée, du site YT ”Fatte in casa”. Désolée, je n'ai pas pensé à la photo du roulé entier.... J’ai utilisé des chénopodes que j’ai encore à revendre dans le jardin potager. Au lieu...
  • Pizza à la tomate fraiche, thon anchois mozzarelle
    Il vous faut une pâte à pain (ou pâte à pizza) des tomates dont vous aurez laissé écouler le jus avec un peu de sel (pas trop) une boite de thon au naturel Quelques anchois (sur la partie de celui qui aime😁!) de la mozzarelle sel poivre thym Etaler la...
  • Gâteau à l’amande crème au beurre chocolat (facile)
    Je me suis inspirée de cette recette qui me vient d’un fascicule assez ancien, québécois, (collection ”mini livres” titre ”Gâteaux vite faits”). Revisitée... j’ai changé pas mal de choses car je n’avais pas tous les ingrédients. Donc, pas de jus d’orange...
  • Cake classique à la confiture, vite fait, peu sucré
    ...Impossible de retrouver le lien de cette recette de cake que j’ai voulu essayer...sur le net, réseau social...? Ce qui m’a séduite dans cette recette de cake, c’est la facilité et la rapidité. J’ai tout de suite vérifié le taux de sucre et...il est...

MERCI A MES LECTEURS

 

 
 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées