750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 09:54

 

Bienvenue !

 

 

 

Onze mois déjà…Onze mois s’étaient écoulés depuis qu’elle était arrivée à la Réunion ce matin du premier janvier. Elle regardait défiler les photos sur son portable, songeuse.  

En débarquant à Gillot sur le sol réunionnais, elle avait apprécié cette chaude moiteur, probablement étouffante pour d’autres mais contre laquelle elle ne râlerait pas, oh non, ayant tant souffert du rude hiver qui sévissait cette année en métropole et qui continuerait à sévir au moins jusqu’au printemps.

Cette chaleur de l’océan indien, elle la reconnaissait bien ; d’abord pour l’avoir connue lors d’un lointain voyage en Inde, mais aussi au cours de son précédent séjour à la Réunion, en novembre, rendu nécessaire pour formaliser son contrat d’embauche et prendre toutes les dispositions utiles à son installation. En outre, elle savait que son corps-même la reconnaissait, par atavisme car elle était inscrite dans son sang ; depuis de nombreuses générations, son empreinte était présente par la branche paternelle de sa mère ; ce n’est pas étonnant si déjà,  en Inde, elle s’était sentie comme « chez  elle » tout comme lors de ses visites à ses cousines, dans l’ile sœur.  

Bien que toujours agréable sur cette compagnie, le vol avait été fatigant car elle n’avait pas pu fermer l’œil de la nuit. Il s’était avéré mouvementé également à cause de cet évènement surprenant mais plutôt de bon augure, enfin c’est comme cela quelle l’avait assumé.  

«  Sil se trouve un médecin parmi les passagers, qu’il veuille bien se présenter au personnel de bord… »  

Elle n’était pas médecin mais tout de même, s’il n’y en avait pas…!  Son devoir était de se manifester. Elle cherchait le sommeil depuis la fin du premier film, en vain. Sur le siège de droite resté libre, elle avait installé le panier dans lequel dormait paisiblement sa vieille compagne, Julie une chatte noire de bientôt 18 ans qui finirait ses jours à ses côtés.  

« Pardon madame - adressa t’elle à l’hôtesse - je ne suis pas médecin mais, si vous avez besoin d’aide, je suis infirmière et à votre disposition… »

« Non… ça ira (un médecin s’était probablement manifesté), merci…et puis si, si…  venez ! suivez moi !»  

Elle se leva, d’un bond, enjambant la caisse de Julie et suivit la chef de cabine qui courait presque.Après quelques pas, elle arriva aux abords des toilettes d’où sortit une autre hôtesse transportant dans ses bras un petit bébé tout nu sous des langes de fortune, libérant de sa gorge ses toutes premières notes d’hymne à la vie.

Tout se passait très vite dans sa tête. En quelques secondes elle visualisa les quelques gestes effectués lors d’un stage trop lointain à l’école d’infirmière où la sage femme lui avait laissé accoucher une jeune parturiente, lui disant que ça lui servirait peut-être un jour…  

« Mais non, se dit-elle, ça ne peut pas être un accouchement, il est là bien présent »…son esprit se brouillait…fausse couche…mais non, idiote…il est là »…..et tout ce petit monde se retrouva en quelques secondes au fond de l’avion où l’on avait installé un « bloc–salle d’accouchement-nurserie » (et, à ce sujet, bravo, ils ont tout ce qu’il faut à bord !)  

Une dizaine de personnes, hôtesses et stewards, s’afférait autour  du nouveau-né et de la maman. Celle-ci était assise, l’air ravi, le visage hébété, encore étonnée de se qui venait de lui arriver, semblant ne pas encore réaliser vraiment l’importance de ce qui venait de se passer.  

Elle  décida de soulager l’hôtesse de son précieux fardeau. Le bébé avait le haut du visage couvert de sang et elle pensa au pire ; elle venait d’apprendre que cette libération s’était produite dans les toilettes et que le petit bout de chou était littéralement tombé dans la cuvette, le choc ayant bien pu provoquer un hématome ou pire.

Tandis qu’elle le déposait au sol sur le berceau d’urgence et qu’avec le médecin, s’occupait de le libérer de son cordon, puis de le nettoyer, les pensées affluaient d’une façon anarchique : « Comment se pouvait-il ?... oh mon Dieu, le cordon …double tour…il aurait pu mourir étouffé …à terme ou non ? Aucun vol autorisé après sept mois »….Elle devait poser des questions à la maman…

Le cordon était clampé…le médecin l’avait coupé et mis en place la pince ombilicale. Ce petit était plein de vie même si au début, les premiers cris s’étaient fait attendre !

Tandis que les hôtesses s’employaient avec délicatesse  à le barder de langes et lui prodiguer caresses et sourires, elle avait posé quelques questions à la maman…Ce magnifique petit bout était bien à terme car l’accouchement était prévu pour quelques jours plus tard seulement. Quant à la maman, elle avait ressenti un besoin pressent (je l'avais vue se lever, car elle était asise juste devant moi...hasard...)  et le bébé était venu tout seul ainsi que le placenta qu’on avait pu récupérer. Pour s’assurer de leur sécurité et écarter tous dangers, les conditions de la délivrance n’ayant pas été idéales, il avait été décidé qu’ils seraient hospitalisés tous deux durant deux jours sur Saint-Denis avant de rentrer sur Mayotte, leur destination finale, la jeune femme étant mahoraise.

La venue au monde d’un petit bébé, c’est déjà magique en soi mais, en plein vol, le soir de la Saint Sylvestre,  c’est unique ! Pour le coup, on avait eu l’autorisation d’utiliser les portables pour prendre quelques photos et fixer ces moments inoubliables…et, bien qu’on eut déjà profité de l’occasion trois heures plus tôt, l’avantage du décalage horaire fit que lorsque minuit fut venu, tout le monde s’embrassa et échangea ses vœux pour le nouvel an !   (merci AFP pour la photo, j'en avais une autre mais depuis j'ai perdu le portable! Cardamome est derrière la chef de cabine)

La presse se fit grandement l’écho de ce joyeux évènement qui avait quelque peu perturbé tout un équipage durant quelques instants; au moment où l’on passait au dessus de Djibouti, il y avait eu quelques minutes de graves réflexion pour le commandant de bord qui avait  la lourde responsabilité des passagers, de tous les passagers présents et…à venir !

Pour notre nouvelle réunionnaise, ce fut, comme elle se plut à le penser, un évènement annonciateur, comme une salutation à ce nouveau départ, choisi, pour lequel elle avait mûrement réfléchi. De plus, - était-ce une coïncidence ou un clin d’œil du destin ?- elle était assise juste derrière la jeune mahoraise !. A partir de ce moment, elle se disait qu’il ne pourrait lui arriver que du bon sur cette ile dont la simple évocation  faisait rêver plus d’un métropolitain…  

Elle n’allait pas tarder à déchanter…

Plus tard dans la soirée, alors qu’elle venait de poser ses valises et s’apprêtait à se détendre sur la varangue, à l’heure ou les derniers fêtards du réveillon  encore enivrés de chansons créoles et de maloya consentent à rentrer à leur case, elle sentit quelque chose la piquer sur le bras  … « Il faut que je me mette un gilet… ». C’était trop tard. !  

Une prochaine histoire pourra être un  témoignage parmi d’autres sur ce fléau dû à une simple piqûre de l’aedes albopictus .

B.F.Cardamome

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
quel rocambolesque accouchement dans les airs ! et bien raconté, on s'y croirait...bises béabéa
Répondre
C

biiiises


M
Emouvant , touchant , j'en pointe !!! Et surtout j'attends la suite avec impatience , belle fin de journée à toi , gros bisous ml
Répondre
C

ben j'ai pas encore écrit la suite...problème de temps...faudrait que j'n trouve!


A
Mais il ne faut pas m'amener dans ta rubrique évènements, maintenant je vais y passer du temps, y ayant trouvé de fort intéressants sujets!L'accouchement dans l'avion est un sujet qui m'interrogeait durant ma courte carrière, la consigne étant: "appeler un medecin", statistiquement il y en a toujours un dans l'avion...
Répondre
C

il y en avait un mais il tardait à se manifester, finalement on a tous fini au fond de l'avion


M
c'est émouvant, j'ai apprécié le déroulé de la narration...quelques larmes..c'est tout moi....pourtant je connais ça...hein..lol!!
Répondre
L
Bonjour Cardamome.
Excusez mon retard dans la réponse...
Récit magnifiquement écrit: on a l'impression d'y etre !
Bravo à vous, au médecin et à tout l'équipage encore une fois.
Sur mon blog, il suffit de cliquer sur "ajouter un commentaire" puis remplir les cases et enfin ne pas oublier de recopier le code à trois chiffres ou lettres.
A bientôt !
Répondre
L
Oh lz ! ouii ! je me souviens de cet accouchement !!! vous avez été très forte sur ce coup la Béatrice !Mes parents et moi vous embrassons très fort et espérons vous revoir bientot !
Répondre
L
est-ce-que vous êtes toujours à la Réunion?..on attend la suite..à prpopos de cette piqûre! en tout cas c'est plutôt super bien écrit! merci!
Répondre

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Chips d'épluchures de Pommes de Terre anti gaspi et faible apport en glucides
    De nombreux grands chefs ont utilisé des épluchures pour en faire des chips, une excellente façon de ne rien jeter et en plus, vous pouvez me croire, c'est délicieux! Bien entendu, il ne peut s'agir que de légumes bio, non pesticidés, non engraissés,...
  • Biscuit aux noix et aux pommes, crème au beurre couverture chocolat amandes
    J'ai découvert cette pâtisserie sur une des videos qui passent sur FB...pas gardé le lien mais voici ...j'ai ajouté la concassée de pommes aux raisins . Mon conseil, pour la couche de crème, la faire moins épaisse que moi, je pense que ce sera mieux....
  • Brioche des Rois au levain naturel
    C'est la première brioche des Rois que je fais avec levain naturel (sans levure). Je suis plutôt satisfaite.! En fait j'ai subi la perte...ou presque, de mon levain; ayant du le rafraichir plusieurs fois, je me suis retrouvée avec beaucoup plus de levain...
  • Crudités détox aux endives, chou chinois, betterave lacto fermentée
    Je vous propose en cette période post fêtes, cette assiette de crudités "détox" qui pourra être suivie d'un riz complet et légumes au wok (le post suivra prochainement) Cette assiette vous apportera plein de nutriments utiles pour une bonne immunité et...
  • Gingembre confit maison
    Je vous ai souvent cité le gingembre en ingrédients au long de mes articles de cuisine ou de pâtisserie. Je vais ai même renvoyés vers ce lien (pomme et gingembre confit) mais en fait, je n'avais jamais vraiment consacré un article entier à cette recette,...
  • Gâteau délicieux facile sans farine ni beurre ni lait
    Ce gâteau peut être fait très simplement en 5 mn. A votre guise, citron ou orange...j’ai choisie orange parce qu’il m’en restait une J’ai utilisé de la poudre d’amande complète et la quantité de sucre est relativement peu élevée. 4 blancs d’oeuf (140...
  • Galette provençale à la frangipane, pâte maison
    Je remonte cette recette de galette à la frangipane pour que vous puissiez vite la faire dès demain matin. Si vous suivez bien les conseils vous n'aurez aucun mal pour réaliser pâte et garniture Je viens d'expérimenter cette pâte feuilletée vue chez Sarah...
  • Babka à la frangipane (brioche des Rois)
    La Babka est une brioche des Rois garnie le plus souvent de chocolat mais quelquefois d'une crème d'amande type frangipane. pour celle-ci j'ai utilisé ma recette de frangipane authentique, sans beurre ni farine. Normalement on en fait une torsade en cercle......
  • Pavé croustillant praliné au chocolat, crème anglaise au café
    Joli souvenir que ce pavé qui a ravi les papilles de certains du temps de mon restau...n'est-ce pas, Maguy! Je ”remonte” cette recette qui pourra peut être inspirer certains retardataires... (article d’origine, 29 mars 2011) Je ne l'avais jamis refait...
  • Petit Fondant Trish Deseigne réduit en sucre
    Ce fondant est cuit dans un moule de 16 cm, un cercle sur lequel je pose un papier alu collé à l'huile (le fond) afin que l'appareil ne coule pas dessous pendant la cuisson. Il est moins sucré que celui d'origine et tout aussi délicieux. Reprendre exactement...

MERCI A MES LECTEURS

 

 
 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées