750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 12:18

                                                                                                                   C'est vrai qu'il y a des charlatans dans tous les domaines et qui desservent les plus doués et les plus authentiques, en médecine officielle comme dans toutes les pratiques. La médecine tue (72 % des lits d'hôpitaux sont remplis de maladies iatrogènes) et la médecine douce peut tuer si elle n'est que le seul avis auprès de thérapeutes qui s'avèrent n'être que des "pognons thérapeutes et  n'y connaissent rien (mais on en trouve aussi dans le monde sacro saint de la médecine d'école) et le devoir de (image empruntée à son auteur)

la médecine, c'est d'abord "primere, non nocere".

C'était ma réponse à un article interessant dont je vous donne la référence: http://sororimmonde.over-blog.com/article-19574642.html

Manquent, le sens de l'humilité, du partage, de l'amour, la conscience de ses limites dans tout mauvais thérapeute.



B.F.Cardamome

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Désolée erreur de virgule==< 7,2 et le chiffre que j'ai gardé en mémoire qui date de mes études il y a 30 ans, donc il semblerait qu'il y ait une améliorationCroyez moi je ne cherche pas la polémique mais je ne connais pas et ne reconnais pas, tous ceux qui tuent et exercent mal leur profession et surtout les naturopathes (vous croyez cela paradoxal!) qui desservent si mal l'ensemble de ceux qui ont des résultats et dont on ne parle pas. j'ai rencontré beaucoup de patients, au cours de mes années d'exercice qui étaient là suite à une mauvaise médication ou un manque d'éducation qui aurait pu leur être fourni par leur médecin ou un bon thérapeute....suite de mon message dans le commentire suivant (pb technique)
Répondre
C
Complètement d'accord avec vous...moi aussi j'ai eu à subir les bavures de médecin ou plutôt de ce en quoi ils croient (je ne les mets pas en cause directement, ils ne vont pas au delà de ce qu'on leur enseigne). J'ai eu des exemples de bavures au cours de mon exercice comme infirmière libérale...essayant même de les rattraper (eh oui, c'est aussi le rôle de l'infirmière) et, médecin alcoolique non mis au ban de l'ordre, j'en connais aussi...Il y en a même aussi qui s'ignorent alcooliques et c'est vrai, cela existe aussi chez les autres, charlatans.Ma seule demande est d'abord de me laisser mon propre choix, éclairé,(je viens de subir une opération et tous les traitements qui vont avec...c'était mon choix, en connaissance de cause). Je ne prétends pas défendre avec acharnement la naturopathie (dont je ne conserve personnellment que certaines thérapies et préceptes d'hygiène) mais on peut aussi écouter ce qu'elle a à proposer et laisser le patient, correctement informé, se tourner aussi s'il le désire vers l'écoute de son corps (de plus en plus de médecins d'ailleurs suivent cette possibilité), afin d'éviter certaines médications inutiles et iatrogènes. C'est le cas notemment en G.B. où le médecin demande fréquemment le conseil de son correspondant thérapeute.Il est évident que je souris, comme vous, devant de telles pratiques comme l'urinothérapie. Seulement davantage de collaboration, suffirait pour que plein de patients ne continuent pas à dévorer les médicaments, les réclamant sans chercher à comprendre ni écouter les messages envoyés par leur corps.(==>conso de pharmacie à outrance et arrêts de travail pour des désordres relevant de la simples observance de règles d'hygiène alimentaire, corporelle, mentale...si on tente de leur en faire prendre conscience..la conséquence de ces désordres étant à plus ou moins long terme, la maladie).Bien cordialement, merci d'avoir répondu.
Répondre
M
Ci-dessous, ma réponse au commentaire que vous avez eu la gentillesse d'écrire sur mon blog. (cette réponse figure aussi sur mon blog) :En partie d'accord avec vous quand vous écrivez que la médecine<br /> conventionnelle peut tuer des patients. Elle est humaine, les<br /> techniques utilisées étant aussi d'origine humaine, la médecine est<br /> donc perfectible. De plus, la médecine n'est pas un science exacte.<br /> Cependant, elle s'exerce dans un cadre bien défini de formation<br /> sanctionnée par un diplôme ; son exercice est aussi encadré par le<br /> Conseil de l'ordre. Dans ces conditions, un médecin authentique ne peut<br /> être un charlatan, à moins d'êre cinglé, alcoolo... auquel cas, le<br /> Conseil de l'Orde et les lois en vigueur mettront fatalement un terme à<br /> son activité.En revanche, une activité médicale comme la<br /> naturapathie, par exemple, n'est pas reconnue en France. Et pour cause,<br /> puisqu'elle fait partie des thérapies qu'aucune étude scientifique<br /> internationale n'a validé. En clair, n'importe qui peut faire n'importe<br /> quoi sous couvert de naturothérapie : c'est la définition du<br /> charlatanisme.Un médecin a une obligation de moyen, pas de<br /> résultats. Il sera en faute lorsqu'il n'aura pas mis en oeuvre tous les<br /> moyens nécessaires, reconnus officiellement pour soigner un patient.<br /> Comment vérifier la pertinence de soins dont les auteurs refusent<br /> l'évaluation ?Vous citez des chiffres, notamment concernant les<br /> maladies iatrogènes, qui m'étonnent (72%). Quelles sont vos sources ? Une brève recherche m'a fait trouver le chiffre de 4% sur le site d'Attac. Cependant, ces<br /> statitstiques existent et démontrent une certaine transparence. La<br /> médecine conventionnelle se trompe, est critiquable, c'est justement ce<br /> qui la fait évoluer, même si ce n'est pas agréable de se retrouver dans<br /> ses "erreurs", et j'en fais partie, de ces bavures ;-)Les médecines<br /> non conventionnelles relèvent la plupart du temps de pratiques occultes<br /> : d'abord parce que l'exercice illégal de la médeine existe, ensuite<br /> parce qu'elles s'exercent en dehors de tout encadrement, ce qui empêche<br /> toute évaluation des résultats et donc toute statistique précise. Un<br /> patient cirera haut et fort que la médecine conventionnelle ne l'a pas<br /> guéri. Il ne dira rien dans le cas contraire, considérant que c'est<br /> normal. Quand il va voir un guérisseur, il fait exactement l'inverse !Pour<br /> finir, entre le malade du Sida qui boit sa pisse (urinothérapie) comme<br /> seul médicament et qui meurt et celui qui continue sa trithérapie et<br /> qui vit, où se situe le "Primum non nocere" ?Très cordialement,Michel Tournon
Répondre

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

MERCI A MES LECTEURS

 

 
 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées