750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 20:20

Je n'aime pas le titre ni la conclusion mais j'aime tous le reste de ce poème véhément; donc je vous le livre ...un peu long à lire mais ce poème que j'ai depuis de nombreuses années méritait d'être connu. (et croyez moi, j'ai tout tapé à la main car j'avais ce texte, manuscrit, du temps où la machine à écrire elle-même n'existait qu'au bureau!)

...tout comme celui-ci qui vous montrera le genre de personnage!...pas que j'adhère à ce qu'il dit mais la façon...

 

Si la poésie pour vous c’est sourire
Vous épanouir et vous attendrir
Devant tel pitre éminemment sympathique
Qui vous exprime à merveille -
Je vous dis de me laisser crever en paix.

Si telle rencontre ne doit signifier
Qu’un quelconque bonheur
Suivi d’une énorme sécrétion de paroles
Et d’un grand flux de pensées -
Je vous dis qu’il valait mieux passer votre chemin.

Et je dis que si pour vous la poésie
Consiste en la seule description de vos sensations
Devant une fleurette, une pierrette
Ou le néant mal compris de toutes choses

Je dis que votre joie de vivre emmerde le monde
Avec succès. Et que la simplicité
N’est pas, ô insectes nés d’hier
Ce piège qui vous encolle
Jusques à la fin - je le crains.

(Quand le dormeur s’éveille, éd. Rencontre, 1965)

 

 


Pourquoi ce titre?...j'ai une petite idée...quelqu'un m'expliquera (allo...Mamadomi?!)

Dieu n'est pas avec ceux qui réussissent


Je commence à en avoir marre
Qu'on me parle de tous ces gens qui reussissent
Qui s'enrichissent, qui montent, qui montent
Qui prospèrent dans tous les domaines
J'en ai marre qu'on ait tant d'admiration
Pour les habiles, les têtes vides et les coeurs faux.
Et j'en ai marre surtout qu'on me les donne en exemple
Et me les assène comme d'une leçon.

A cinquante ans je suis jeune
Ce que voyant vous prenez de droit
De me traiter en gamin
Mais ce petit garçon en sait plus que vous
Mais cet idiot vous regarde avec pitié
Mais cet homme d'aplomb a du moins la pureté de vous épargner son mépris
Mais ce fou a des pudeurs que vous n'avez pas.
Honte à vous, adulateurs béats des riches
Honte à vous, applaudisseurs des tapageurs
Et je hais autant l'anarchiste étriqué qui s'offusque du mot Dieu
Et supprime la majuscule de ce mot
Que le vertueux crétin qui a peur de boire un bon coup
Parce qu'il veut vivre très vieux, n'est-ce-pas
et opprimer les autres longtemps.


Allez, traduisez-moi ça en patagon
Moldovaque ou même urdu
Puisque je parle en clair
Et que ce que je dis est trop net, trop nu
Trop simple et clair.

retournez à vos alphabets cochons
A vos morses dégueulasses
A vos chiffrages émasculés
A vos abstractions sublimées
A vos "langages "enfin.
Quant à moi je ne suis sûrement pas assez artiste
Pour me laisser séduire par l'envie
Ou l'esprit de compétition.

En vérité, j'aime l'ivrogne qui roule dans le fossé
Vous savez, ce superbe poivrot des champs
Je l'aurai assez dit: C'est un état comme un autre
Aussi digne et valeureux que celui de prêtre ou d'éditeur
Mais je crois qu'il vaut mieux être saoul.
Et quand j'ai le plaisir de rencontrer un vrai roi
Un pur grand homme, un salopard de race
Je retrouve mon coeur, ma vie abolie
La réalité criante de toute cette lumière
Qu'on aveugle, qu'on ravala au rang dde contes
Et que si cruellement
On désapprit aux enfants même.

Quel succès! Quelle hygiène! Quelle réussite!
Mais je ris de vos réformes
Comme je me gausse de vos révoltes
De tout cet inessentiel
Dont vous vous réclamez, imbecillistes!


De ma mort (cette sorte d'allocation au céleste à mon espèce impressionnée)
De ma mort, je regarde votre vie
Et je me préfère où je suis.
Je suis en toute meilleure santé que vous.
De la fenêtre de ma mort
Je regarde l'obturation de votre vie
Comme la légende superbe contemple une piteuse vérité
Bouffée aux mythes (je dis bien)
Et moutonne deux fois (je dis bien).

Je deviens même philosophe
Et tissailleur de certaines théories
A force de sentir sourdre la vie.
Je sens la possible révolution
Sans arrachement, sans pollution
Sans désordres, sans éducations
Sans décrets, sans constitutions!


Mais voilà: elle vous passe et vous trépasse sous le nez
A cause de l'avidité et de l'accaparement
Et de l'adoration des principes!
Aussi je murmure sur le chapelet de tous mes os
Et le bréviaire de tout mon être
Et les cailloux de toutes mes déroutes
Et les clous vains de tous mes exorcismes:
Dieu, il n'est pas avec ceux qui réussissent!






B.F.Cardamome

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> Voici un autre de ses poèmes tiré de "Quand le dormeur s'éveille",1965:<br /> <br /> <br /> LA PETITE ET LA GRANDE<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Si vous le vouliez, cette petite vie<br /> <br /> <br /> Que vous menez, qui vous mène<br /> <br /> <br /> Pourrait-être la grande vie<br /> <br /> <br /> C'est-à-dire la valable vie ;<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Si vous le vouliez, cette petite âme<br /> <br /> <br /> Qu'en vous entretennez et nourrissez<br /> <br /> <br /> Pourrait être une grande âme<br /> <br /> <br /> Pareille au cosmos indicible :<br /> <br /> <br /> Partie du lui<br /> <br /> <br /> Essence et substance de lui.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> ET, si vous le vouliez,<br /> <br /> <br /> Tout en continuant à les faire,<br /> <br /> <br /> Tous les gestes de l'exitence<br /> <br /> <br /> Seraient comme beaux<br /> <br /> <br /> Seraient comme avenus et non nuls<br /> <br /> <br /> Au lieu d'être entachés comme ils le sont<br /> <br /> <br /> De la misère qu'ils crient, et de la<br /> <br /> <br /> Revendication qu'ils comportent.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Si vous le vouliez, le pourriez<br /> <br /> <br /> Et le monde, au lieu de continuer<br /> <br /> <br /> Comme il le fait, par l'esclavage accru<br /> <br /> <br /> De vos efforts, de vos croyances<br /> <br /> <br /> Et des méticuleux et farouches suicides quotidiens<br /> <br /> <br /> Le monde, ilsoufflerait un instant<br /> <br /> <br /> et, prenant une autre route,délivré<br /> <br /> <br /> Il serait autre et soudain vraiment jeune.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> IL reprendrait le courant<br /> <br /> <br /> Accru de votre prix acquitté<br /> <br /> <br /> Et de votre estime soulevé.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> le premier poème d'Adrian que j'ai lu et aimé...j'avais 6 ans...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
Merci gwendoline, 'aime beaucoup!
W
<br /> <br /> je suis la petite-fille d'adrian miatlev, je n'ai pas eu le bonheur de le connaitre mais ai baigné dans sa poésie depuis ma plus tendre enfance...je suis heureuse de savoir que les écrits de mon<br /> grand-père touchent autant les autres que moi...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
bonjour, agrégée de lettres modernes j'ai entrepris des recherches sur Gaston Criel. A la b u d'Angers, j'ai plusieurs fois rencontré le nom de Miatlev, indéfectible amitié d'E Humeau, lettre conjointe Criel ,Miatlev... Auriez-vous trace d'autres documents concernant Criel? Un fonds Miatlev st-il déposé quelque part? J'aime beaucoup les quelques poèmes de Miatlev que j'ai pu découvrir. Merci
C
<br /> <br /> et moi je suis ravie de faire votre connaissance; je connais ce poeme depauis lgtps et j'avais apprécié la façon drôle, un peu ironique ou sarastique de dire les choses<br /> <br /> <br /> hommage à votre grand père!<br /> <br /> <br /> <br />
M
oui "la paille dans la poutre..."en effet, c'est à l'image du poème défaut + défaut dans la contemplation... que ce soit chez soi ou autour, ça reste dérisoire...rude le poème mais juste...quelle lassitude on ressentmaintenant le deuxième...franchement désabusé et qui touche deux points- réussir ça veut dire quoi?- quelle est la volonté divine si volonté divine il y a?la manière est bonne, le fond douloureux de colère...si à 50ans il est jeune, n'empêche qu'il est mort à 55...je crois qu'aussi juste que ce soit sur certains points il faut se garder d'anathèmesautrement ben je crois aussi qu'il est plus facile à un chameau de passer par le chas de l'aiguille qu'à un riche d'accéder au royaume des cieuxen effet j'ai pu constater que l'argent donne la possibilité de faire les choses sans désiret qu'au fond désirer réjouit souvent autant que d'obtenir...et obtenir sans désir reste toujours insipide...c'était la minute nécessaire de madame cyclopède...héhéfaut pas me chercher...lol
Répondre
C
<br /> mais c'est vontairement que je t'ai cherchée...en fiat j'en suis arrivée aux mêmes conclusions que toi que je résumerai ainsi: faire quelquechose avec enthousiasme, c'est le faire avec "Dieu à<br /> l'intérieur"<br /> et quand on est pauvre et le commun du mortel peut être le fait on avec plus d'enthousiasme que le riche qui a déjà tout et ne s'enthousiasme plus de rien<br /> "la manière est bonne, le fond douloureux de colère..." c'est cela qui m'a plus, la forme et le contraste avec la colère, le côté "désabusé"<br /> <br /> <br /> <br />
B
coucou béaje ne connaissais pas...ce poème résume assez bien la vie ! et surtout restons simples et acceptons nos faiblesses ! et il n'y a^pas que des gens qui réussissent sur terre que diable !!!le titre ??? Pas terrible, à cause du mot bonheur... bisou du mardibéa
Répondre
C
<br /> bious tout plein merci ma Béa<br /> <br /> <br />

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Cake Au Chocolat et Mascarpone
    J'aime beaucoup les recettes de Nadia Paprika qui publie un des plus anciens blogs de la communauté que je suis depuis quelques années de temps à autre. J'ai eu envie de faire son cake moucheté qui me semble relativement peu sucré. J'ai choisi d'utiliser...
  • Cheese Naan, pain indien au fromage râpé
    Je n'ai fait que quatre "cheese naan" car je suis seule à les manger en ce moment et je ne tiens pas à être trop tentée de les finir car il s'agit tout de même de sucre rapide , même si j'ai utilisé de la farine T65 et on sait que tout ce qui est "blanc"...
  • Cake classique au miel aux fruits secs et aux zestes d'orange confits
    J'ai eu l'occasion ces jours-ci de régaler des amis pour un gouter et j'ai choisi de nouveau ce cake classique que j'ai fait la veille mais aux fruits secs et aux zestes confits (maison) au lieu de fruits confits. Il est très peu sucré (avec du miel)...
  • Une partie de ma vie s'en va et l'accompagne...Françoise Hardy
    Mon hommage à Françoise HARDY... .... J'ai hésité avec "Mon amie la Rose" alors je mets les deux vidéos, en hommage à l'une des plus grandes chanteuses que j'ai pu apprécier dans ma vie, pour ses chansons, sa voix, sa discrétion, son charisme, sa grandeur...
  • Couscous au poulet à la cannelle et t'Faya
    Mon ami m'a fait la surprise de rentrer avec un poulet fermier bio (une promo du jour) "tiens , tu feras du couscous avec". Je l'ai pris au mot d'autant que ça faisait longtemps que je n'avais pas fait cette recette de couscous que je note aujourd'hui...
  • Pizza champignons bacon mozzarelle au four à pizza
    Il y a longtemps que je n'avais plus fait de pizza , en tous cas, jamais au bacon/mozza/champignons. J'ai voulu la faire dans le four à pizza (au gaz) qui est sur la terrasse et que je ne maitrise pas encore vraiment bien mais, cette fois il y a une nette...
  • Quatre quart aux raisins (option rhum) parfumé à l'orange, crème pâtissière
    Je n'ai jamais fait ce grand classique de la pâtisserie familiale. Il était temps d'y remédier! J'ai choisi de le garnir ce quatre quart avec une crème pâtissière et de le parfumer à l'orange et aussi de rajouter des raisins trempés au rhum. J'ai fait...
  • Trois pains de campagne aux noix au levain naturel
    J'ai beaucoup simplifié le déroulement pour la fabrication de mon pain au levain; j'espère toujours que certains d'entre vous s'y mettront...et m'enverront leur jolie réalisation! Cela se résume ainsi, à partir du moment où on a créé son "bébé", le levain...
  • Mon gros Babou mon chat d'amour, et ses multiples surnoms
    Lorsque j'ai eu Babou, c'était un tout petit chaton qui trainait autour de la clinique, un petit sauvageon que les collègues de la cuisine avaient réussi à m'attraper (en force, peut être un peu trop car il est toujours resté craintif). Il était plein...
  • Merveilleuse Tarte feuilletée au Sureau
    J'avais gardé du sureau au congélateur dans l'intention de faire cette tarte. En effet, les fruits de cet arbre ne venant à maturité qu'au mois d'août, impossible d'en faire de la confiture de sureau ou autre chose avant, sauf de la limonade de sureau....

MERCI A MES LECTEURS

 

 
 

 

Ce blog a eu 15 ans fin avril 23

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 3 138 291 visites au 18 avril 2023 

et  4 233 395    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées