750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 07:01

 

Je me suis servi d une bouteille de jus de citron pour conserver ce ketchup au frigo. En effet le bouchon plastique est idéal pour verser la sauce goutte à goutte.

 

Quand j ai fait le ketchup la première fois, l homme qui en est fana m a dit " wouaaah... c est de la bombe...tu m en fais un litre...elles sont où  les frites!"

J ai vu la recette sur le net (LSDB), version avec cuisson et aussi en version rapide, sans cuisson que je compte bien essayer...à vous de voir.

 

140 gr de concentre de tomate

250 gr d eau

1 pincée  de sel

20 gr de sucre. Je n ai mis que 15 g

1 cas de vinaigre

J ai ajouté de la poudre de thym, de romarin, de laurier , d'ail et du poivre (une pincée de chaque).

 

Chauffer le concentré, ajouter l eau, mélanger. Faire réduire. 

Ajouter le reste. Refaire une petite ébullition  et laisser mijoter 10 mn. En fait il doit rester suffisamment de sauce pour faire 200 gr ou  remplir la bouteille  jusqu'au bas du bouchon.

Ébouillanter la bouteille, verser la sauce dedans , laisser refroidir et garder au frigo. 

Moi qui ne suis pas du tout amateur de ketchup, j'y ai goûté...c est vrai que c est pas mauvais du tout. C'est pour monsieur...je préfère ma mayonnaise!

 

 

 

 

 

 

Mots-clés : ketchup, condiment, concentré de tomate

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 20:19

Ces jours ci j'ai refait un peu le stock de mes produits maison: ketchup, moutarde, fromage blanc, mayonnaise, pain et brioche au levain, bouillon clair de légumes à consommer dans la journée ou le soir, pots de carottes râpées lacto fermentées (ou autre mélange)...

 

 

Depuis l'annonce du confinement, je ne suis pas sortie plus loin que le tour du village (où n'existe aucun magasin).

C'est vrai que j'avais fait mes courses une dizaine de jour avant l'annonce....

C'est vrai aussi que j'étais alors en déplacement sur Marseille et que j'en ai rapporté un sac de 10 kg de pommes de terre et un d'oignons...car je n'en avais plus .

C'est vrai que les poules me donnent en moyenne trois oeufs par jour.

Cela fait donc  1 mois et demi que nous vivons sur les réserves (olives maison, lacto fermentés notamment carottes et chou, quelques  légumes et des champignons au congélateur, des poches de fanes et d'épluchures de légumes qui me permettent d'en faire du bouillon ...Plus de fruit, plus de fromage mais ce n'est pas grave...je ne vais pas faire 20 km pour des fruits! J'ai refait hier du fromage blanc, juste pour le goût car pas vraiment nécessaire.

Dans le jardin et autour du village en campagne proche, nous avons de nombreuses herbes se prêtant bien à la salade ou à la soupe et j'ai un wagon de roquette au jardin (pissenlit, orties, gaillet, feuilles de coquelicots, feuilles de colza...)

Le fait est qu'étant loin des commerces j'ai toujours de quoi résister deux mois ou trois en matière d'ingrédients de base (pâte, farine bio pour le pain, riz, sucre, miel et deux trois boites de sardine, maquereaux ou maïs...). La viande n'étant pas notre quotidien elle ne nous fait pas défaut, ni le poisson, d'autant que nous avons nos oeufs.

Le signal important sera si je manque d'ingrédients pour les chats, les poules ou pour bricoler le nouveau poulailler.

 

...Et comme ça faisait longtemps que je voulais faire deux ingrédients, ketchup et moutarde, je m'y suis mise.

 

Je suis allée chercher la recette sur le net mais j'ai oublié de noter chez qui...désolée. Cependant j'ai agrémenté à ma façon; libre à vous de faire pareil.

 

Il faut d'abord faire cette préparation et la laisser reposer pendant une dizaine d'heures:

 

30 g de graines de moutarde (j'ai mélangé différentes sortes). Les concasser à la main ou au mixer

30 g d'eau

3 g de curcuma

 

Au bout de 10 heures environ ajouter:

 

20 g de farine (T65 pour moi)

20 g d'huile (bio, vierge, tournesol ou colza ou olive. j'ai mis olive et colza)

10 g de miel crémeux

3 g de sel gris, 1 g de poivre noir

1 pincée de thym, d'ail en poudre

2 pincées de gingembre en poudre et de piment d'Espelette

 

Bien mélanger le tout et garder au frigo dans un petit pot ébouillanté.

Excellente!

 

 

Mots-clés  : moutarde, maison, Espelette,  condiment

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 15:12

Ce dimanche matin, je me suis occupée de refaire mon stock de chou pour de la choucroute ou en crudités  et de préparer  mes pâtes aux œufs pour le lendemain (avec les œufs de mes poules).

 

On me rétorque souvent le manque de temps quand je parle de "fait maison". En période de confinement obligatoire, nous avons beaucoup plus de temps à notre disposition pour ceux qui ne peuvent aller au travail. C'est l'occasion de faire une multitude de choses auxquelles nous aimerions consacrer plus de temps.

...Et notamment, des plats, pâtisserie, conserves faits maison. 

 

Avantage: c est fait maison, on sait ce qu il y a dedans, c est moins cher et c est meilleur . Vous serez fiers de l'avoir fait pendant que d'autres seront encore en train de ranger les courses... ou de se demander comment ils vont aller acheter des pâtes!

 

 

La choucroute faite maison est vraiment meilleure que celle achetée dans le commerce. Il sera inutile de la rincer et inutile aussi de la faire cuire 4 heures comme souvent on préconise.

•  C'était un chou d environ 2kg500 (blanc ou vert) qui m a donné 6 pots de 300 gr et 3 de 200 gr. Le lacto fermenté  c est le meilleur des alicaments.

Râper, saler (10 gr de sel gris par kg), mélanger avec un peu de genièvre,  laisser juter, tasser en pot ébouillanté, finir par une feuille de laurier, fermer, poser sur un plateau et attendre deux mois C'est infiniment plus goûteux  que la choucroute du commerce. Astuce: filmer avant de mettre le couvercle. Au début, ça jute un peu (d'où le plateau) . Se conserve très longtemps.

 

•  Les pâtes  fraîches : 150 g de farine T65 + 150 g de semoule extra fine + 3 petits œufs (environ 140 g, au besoin, enlever un peu de blanc). Couper la pâte en plusieurs morceaux car la pâte va s'étirer de plus en plus.

Robot coupe ou map, repos 30 mn. Laminoir pour lasagnes (niveau 7) puis tagliatelles ou spaghetti (on en trouve à environ 15€),  à déposer  sur  un plateau fariné  et laisser sécher un peu avant utilisation ou utiliser tout de suite. Au besoin, fariner la pâte au cours du processus.

On peut les conserver au frigo dans un sachet plastique...pas trop longtemps.

Mon régal, c'est de les préparer avec un pesto d'ail des ours, encore une sauce faite maison avec de l'ail des ours que je vais chercher début avril pas loin de chez moi.

 

 

 

Mots-clés : pâtes fraiches aux oeufs, choucroute, chou lacto fermenté; chou, fait maison

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 08:41

Chaque année, j'attends le printemps et la nouvelle récolte de jeunes poireaux sauvages. Je ne connais pas les coins quoique...je pourrais fouiner mais mon voisin se fait un plaisir de m'en rapporter!

 

Tout simplement, je les ai cuisinés en faisant une réduction à petit feu avec beurre, sel, poivre, thym et romarin et pas trop longtemps.

 

En Provence ce sont les Porriferré ou les baraganes, pour mes amis anglais les free leek...lol ou poireaux gratuits à la saveur plus subtile que nos poireaux cultivés!

Le déshabillage est long mais ça vaut le coup.

 

 

Un plat tout simple comme vous voyez, avec les oeufs de mes poulettes mais, un vrai régal

 

 

 

Mots-clés  : poireaux sauvage, baraganes, porri ferré

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 07:00

La qualité de l’eau du robinet en France

En France, la majeure partie de la population a accès à une eau du robinet dite « potable ». Toutefois, cette acception

 recouvre des réalités très disparates au sein même du territoire. État des lieux de la qualité de l’eau du robinet en France.

 

État de l’eau du robinet sur le territoire français

Une eau est potable quand elle apte à être assimilée par l’organisme humain. C’est bien le cas de l’écrasante majorité des eaux qui coulent de nos robinets chaque jour en France. Cette eau, objet d’une attention sanitaire permanente, est extrêmement contrôlée. Néanmoins, cette « bonne tenue » sanitaire globale renvoie à des réalités plus contrastées selon les régions.

Ainsi, la qualité microbiologique varie énormément selon l’environnement et l’état des infrastructures.

Pour l’exemple, et très étonnement : la ville de Paris possède une eau de très bonne qualité bactériologique, à l’inverse d’autres lieux plus champêtres.

La présence de pesticides peut aussi grandement varier à un niveau extrêmement localisé, en fonction des cultures environnantes.

Le taux de nitrate dans les eaux souterraines, avant traitement, est également un facteur déterminant pour l’évaluation de la qualité d’une eau.

En la matière, l’Île-de-France est une très mauvaise élève, ainsi que le Nord de la France, tandis que les régions montagneuses sont globalement épargnées.

Le plomb enfin est un élément pouvant grandement altérer la qualité de l’eau s’écoulant du robinet. Il convient de toujours se référer aux analyses des derniers prélèvements s’agissant du lieu que l’on occupe afin d’avoir une vision claire de la situation.

 

L’éternelle « eau dure »

L’autre élément qui influe grandement sur la composition de l’eau est le calcaire. Sa présence détermine la « dureté » de l’eau et, en la matière, la France est championne des eaux dites « dures » ou moyennement dures.

L’essentiel des eaux très douces du territoire français est situé en Bretagne et dans la région Centre. Pour autant, il ne faut pas diaboliser l’eau dure plus que de raison : dans les proportions courantes, le calcaire n’a aucun mal à être géré par l’organisme humain.

 

J’aimerais rajouter mon expérience personnelle : l’eau au robinet, au village (Pyrénées audoises) est titrée à 90°th soit 900 mg de calcaire / litre d’eau.

Il faut savoir que le calcaire pour être assimilé correctement - il en va ainsi de tous les minéraux en bouteille – doit  utiliser nos propres minéraux et cela demande un gros effort pour éliminer correctement ces « déchets », devenus tels dès lors que l’eau n’est plus consommée à la source. Il en va de notre organisme comme de nos assiettes…il faut une eau non chargée en « boues » pour les nettoyer correctement.

 

La recherche d’une eau douce est généralement synonyme de confort, car les eaux peu chargées en calcaire sont beaucoup plus agréables pour le palais. L’assimilation en est également plus aisée. Pour profiter de la douceur d’une eau peu chargée, il est intéressant d’utiliser une fontaine à eau filtrante : directement branchée sur l’arrivée d’eau, cette fontaine débarrasse l’eau du robinet d’un certain nombre d’impuretés tout en lui ôtant cette saveur chlorée désagréable plus ou moins prononcée selon les régions.

 

 

L'utilisation d'une fontaine à eau filtrante permet en outre de limiter considérablement l'achat de bouteilles plastique et la corvée de les transporter.

 

L’eau du robinet « idéale »

Que serait l’eau du robinet parfaite ? Idéalement, une eau saine d’un point de vue bactériologique, sans plomb, sans nitrate, sans radioactivité et sans substance émergente.

Si elle est faiblement minéralisée, c’est encore mieux : trop de minéraux,  peuvent être lourds à assimiler. En la matière, les eaux d’Auvergne, bretonnes, vosgiennes et celles des Pyrénées-Atlantiques, avec moins de dix milligrammes de calcaire par litre, font figure de modèles.

 

Je citerai quelques exemples pour les eaux d’Auvergne, parmi celles que vous pouvez facilement trouver dans les commerces : Mont Roucous, Fontaine de la Reine, Monts Barbier (carref.), Laqueuille (Lecl.), Eco (Lecl), Volvic. Eau de Plancoët en Bretagne.

En fait, il suffit de regarder ce qui est écrit au niveau du « cal » (calcaire et non calcium) et si c’est en dessous de 10 mg on est bien, mieux encore si c’est en dessous de 6 mg et acceptable si on est entre 10 et 25mg.

 

 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 08:40

Vous avez pu voir récemment que j'ai utilisé des poivrons en conserve maison à l'aigre doux. J'ai fait ces conserves en rentrant de Roumanie, vers mi novembre et j'attendais de voir le résultat gustatif avant de vous en confier la recette.

 

poivrons hongrois, en roumanie, les "cappia"

C'est une merveille! je dois vous dire que chez les amis là-bas, j'ai quasiment mangé le pot entier!

Là bas en Roumanie, ils ont deux sortes de poivrons rouges des plats "cappia" (ça me fait penser aux chiens ou aux chats qui ont le nez raplati) et des gros comme chez nous dont j'ai oublié le nom en roumain.

 

Alors la voici, la recette et vous allez vous régaler. rangez-là en lieu sûr afin de pouvoir la retrouver à la prochaine saison.

 

 

Pour 1 kg de poivrons rouges

85 g de sucre

85 ml de vinaigre

8 g de sel gris

poivre en grain

laurier, céleri

un pouce de raifort (on en trouve en conserve)

 

Mélanger le tout. Laisser reposer pendant 24 heures en mélangeant de temps en temps.

Mettre en bocaux ébouillantés

Compléter éventuellement avec du liquide (en refaire avec les mêmes ingrédients)

faire petite ébullition de 5 mn dans un faitout (protéger les bocaux dans des gants)

Laisser refroidir recouvert d'une couverture pendant 2 jours puis entreposer en pièce froide.

Attendre au moins 1 mois avant la dégustation.

 

Mots-clés poivrons, poivrons rouges, conserve ,  recette roumaine, pickels, aigre doux

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 20:24

C'est l'an dernier que j'ai commencé à faire mes premiers pots de chou lacto fermenté dans le but de les utiliser pour une choucroute. 

Notez que je fais rarement le plat complet de choucroute qui comprend plusieurs sortes de saucisses, viande fumée et autre produit de charcuterie alsacienne.

Inutile de se gaver....Mais, j'ai plaisir à agrémenter cette choucroute (le chou fermenté) avec des knacks  et de la poitrine fumée de bonne qualité.

Je le prépare comme lorsque je fais le gros plat de choucroute mais je ne mets que très peu de charcuterie.

 

Si vous avez toujours acheté votre choucroute, crue ou cuite, faites un jour la vôtre...vous verrez la différence!

 

Plutôt que du vin blanc (Riesling) je préfère le faire à la bière, c'est moins acide)

 

Je vous rappelle les ingrédients à mettre dans l'ordre et pour la recette de ce modeste mais succulent plat à la choucroute lacto fermentée "maison", allez voir ce lien 

 

 

Pour 4 personnes mangeant normalement:

 

Je mets les épices en poudre afin qu'elles soient mieux réparties et qu'on n'ait pas ce côté désagréable en croquant dedans

 

4 grosses pommes de terre que vous cuirez auparavant (vapeur ou micro onde) et rajouterez au dernier quart d’heure.

 

deux càs de graisse de canard ou d’oie

2 tranches de lard fumé cru 

oignon haché 

un clou de girofle en poudre (ou non)

quelques grains de genièvre en poudre (ou non)

du thym et une feuille de laurier (ou en poudre)

quelques grains de poivre concassé

une carotte (couper en quatre dans la longueur puis en rondelles) 

un ou deux pots de choucroute (volume d'un pot de confiture) selon appétit. Surtout, ne pas la rincer!

150 ml de bière blonde très légère.

4 knacks ou saucisses de Strasbourg bien craquantes

davantage de charcuterie selon appétit... (si vous mettez de la charcuterie non cuite, mettez là dès le début, au milieu de  la choucroute) et si vous avez la chance qu'elle soit de qualité.

 

 

Voilà, vous mettez tout dans l'ordre, sauf les saucisses . Vous rajoutez la bière et de l'eau aux trois quarts. Vous couvrez et vous cuisez doucement pendant 1h30/1h45.

Là vous rajoutez les saucisses et les pommes de terre et vous cuisez encore tout doux pendant 20 mn.

 

Mots-clés : faire son chou lacto fermenté, choucroute, chou lacto fermenté

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 18:27

J'ai déjà parlé de ces condiments lacto fermentés dont la recette (non lacto fermenté) est d'origine roumaine.  Je viens d'en refaire et je change le titre car ce sera plus facile pour retrouver la recette sur le net  (des proches m'ont dit avoir eu des difficultés...il faut taper "probiotique" (clic: http://blogcardamome.fr/2019/03/probiotiques-et-crudites-varies-recette-roumaine-preparee-en-lacto-fermentes.html ). 

 

J'ai aussi simplifié le dosage et vous pourrez bien sur, adapter  selon les quantités que vous avez.

 

Ici, on m'en redemande et heureusement j'avais des tomates vertes dans le jardin. Je suppose que vos voisins vous en donneront volontiers car souvent on ne sait qu'en faire et ce'st une excellente façon de les utiliser. Ce sera l'occasion pour vous de les remercier en leur rapportant un pot de ce que j'appelle mon alicament quotidien (posologie: 2 cuillères à café dans votre salade composée!).

 

La composition en légumes: tomates vertes, oignons, poivron rouge, carottes

 

600 g de tomates vertes (c'est mieux des tomates cerise)

200 g de carottes bio

400 g de poivron rouge bio

200 g d'oignon

14 g de sel (gris de préférence) compter 10 g de sel par kg de préparation = 10 

40 g de moutarde

3 à 4 càs d'huile d'olive

25 g de vinaigre de cidre bio

2 càc rases de sucre (pour moi, 7 g de sucre de bouleau)

3 petits piments oiseau ou 2 gros...facultatif...haché

 

Couper les tomates  en rondelles, râper les carottes, hacher les oignons et tailler en fines lamelles le poivron.

Faire macérer avec le sel, tout une nuit, filmé au contact.

Préparer une sauce avec les autres ingrédients et ajouter au reste.

Ebouillanter les pots et les remplir (presque jusqu'en haut) en tassant bien, dès le début, avec une petite cuillère.

Laisser fermenter à température ambiante pendant 8 jours puis au frais (chambre fraîche) pendant trois semaines...ou davantage

Le jus va sortir des pots les premiers jours aussi, je vous conseille de les placer sur un plateau. Dater les pots après les 8 jours.

 

Pour d'autres détails, se référer au précédent article dont le lien est au début.

 

 

De toutes mes préparations lacto fermentées c'est celle que je préfère...avec les carottes râpées.

 

 

Mots-clés : lacto fermenté, probiotique, DIY,  condiment, mélange, crudité roumaine

CARDAMOME

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 16:14

J'ai la chance d'avoir d'avoir un jardin et de pouvoir y cultiver une multitude de plantes aromatiques.

Durant l'été j'ai déjà fait sécher de la sauge, de la sarriette, de l'origan, de la verveine...et là, je recommence car ça a bien repoussé et l'hiver arrive.

Ci dessus, mon paquet de menthe est prêt  pour mes infusions hivernales et j'ai effeuillé la verveine .

 Elle va sécher quelques jours sur et sous une feuille de journal.

 

Mais vous... vous avez peut être un balcon où vous faites pousser vos plantes!

 

Et vous... vous avez surement déniché une herboristerie ou un magasin bio qui peut vous proposer des plantes en vrac dans un gros sachet de papier que vous utiliserez au gré de vos désirs.

 

Pour tout ceux qui veulent être convaincus qu'il est préférable d'utiliser de vraies plantes, sans sachet individuel que vous payez une fortune, et qui aiment réellement boire de bonnes infusions, j'aimerais vous dire aujourd’hui à quel point vous auriez tout intérêt à le faire.

 

• C'est bien moins cher que les sachets (faites le calcul avec le prix au kilo)

• si vous avez un jardin, c'est (presque) gratuit et vous en connaissez la provenance

• la plupart du temps, les plantes en sachet ne sont faites que des débris de plantes, sans feuille entière pour la simple raison que cela diffuse mieux à travers le papier

• personnellement, rien que de savoir que je suis en train de boire un parfum composé en partie avec du papier...beurk...et tout ce papier qui part à la poubelle...

• Savez vous réellement d'où viennent ces plantes? Chine, UE (Pologne principalement), Maghreb...peu importe..elles ont fait des km pour arriver dans votre tasse (même en bio)

• Savez vous exactement ce qu'elles contiennent? pesticides, conservateurs, rayons X ou gamma ? (sur les marché, même provençaux)

• Nous sommes en résonance avec les plantes et produits de NOTRE terroir. Leur action est d'autant plus importante qu'elles sont locales et cultivées avec amour.

• En cultivant ou en achetant une plante en vrac ou en paquet, vous lutterez efficacement contre le pouvoir industriel et pour VOTRE porte monnaie.

 

 

Mes conseils et solutions:

 

 - Pour les marseillais, je ne saurai trop insister, pour ceux qui n'ont pas la possibilité d'en faire pousser (non..pas de la b...des herbes aromatiques!) sur l'existence d'une célèbre herboristerie "Le Père Blaise" qui vend aussi sur site. 

Regardez bien chez vous il en existe surement dans d'autres villes.

- Les herbes aromatiques, c'est ce qu'il y a de plus facile à faire pousser. On achète ça tout petit, la première année et l'année d'après on se dit qu'on a prévu une place trop petite pour la planter!

- Plantez en partout, même si vous n'avez pas de jardin. Au pied des immeubles, au pied des arbres, dans un coin de colline. Personne ne vous pénalisera de "squatter" ainsi!

- Évitez de prendre des plantes aromatiques hors saison car elles sont "boostées" et ne donneront pas grand chose; de plus elles ont surement été pesticidées. Choisissez plutôt une variété bio...elles vous apparaîtront chétives mais c'est ça la nature; ensuite elles vont résister mieux que les autres.

- Les plantes aromatiques sont peu gourmandes en eau. Coupez-en à volonté, elles vont repousser encore plus belles. En fin de saison, ou au milieu et à la fin, servez vous abondamment et faites les sécher.. Rabattez tout ce qui prend l'allure d'un arbuste (verveine par exemple).

- N'oubliez pas d'étiqueter avec le chiffre de l'année et si vous en avez trop, faites plaisir autour de vous. C'est aussi bon que des confitures mais...sans le sucre. Et...à ce sujet, sachez qu'une infusion se boit sans sucre. Moi, j'en prépare un litre le matin et il n'en reste plus lorsque je me couche.

 

Mes plantes aromatiques , mes infusions préférées:

 

Menthe: Tout l'été et presque en toutes saisons.

Verveine (elle a tendance à ne pas résister au grand froid mais elle repousse pas d'inquiétude. Bien tailler en fin d'automne)

Mélisse (petit goût de menthe citronnée)

Réglisse (je l'achète chez le Père Blaise elle remplace l'effet "prune" après la fin de la saison)

Sarriette, thym, origan, marjolaine, sauge, laurier, céleri perpétuel: surtout pour la cuisine (j'en met dans tout) mais possible en infusion.

J'ai repiqué un thym pris dans la garrigue audoise, il se plait à merveille (du vrai thym quoi...pas le thym vert cultivé!). Le laurier n'a pas pris chez moi mais ici il y en a partout.

♥ Je mets à part le basilic (les basilics) et le persil qui ne sont pas vivaces. mais bon sang que c'est agréable d'aller se cueillir un brin  de persil ou une tête de basilic lorsqu'on en a besoin!

Lavande, en petite quantité car c'est très fort (antibiotique et sommeil).

 

Toutes ces plantes feront le régal des abeilles qui ont besoin de leur pollen pour survivre et participer ainsi par la pollinisation, à notre alimentation. Grâce à elles, nous avons les fruits et les légumes. Non..pas les figues, elles, c'est grâce aux guêpes.

Vous avez dit quoi...excellent restaurant pour les limaces...oui mais les limaces...excellent restaurant pour les poules...ben oui!

 

Cette liste n'est bien entendu pas exhaustive.

 

Si vous avez de bonnes idées, n’hésitez pas à partager ici, en commentaire, je rajouterai en fin d'article.

 

Mots-clés  : plantes aromatiques, infusions, tisanes

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 07:44

En 2016 lorsque j'ai pris possession de mon terrain et que j'ai pu commencer à y installer des arbres et arbustes avant la construction de la maison, j'avais planté des petits arbustes à fruits rouges dont trois ont bien pris , deux groseilliers mais surtout, le cassis.

Des fruits d'été plutôt agréable à déguster (  https://recettes.de/defi-fruits-d-ete  ).

 

début du printemps 18 (le cassis est en haut)

 

Cette année, il était rempli de graines qui ont mûri d'une façon étalée depuis mai et surtout juin et il en reste encore un peu pour quelques petits bols de fromage blanc.

 

 

Tout le monde n'aime pas les cassis à cause de leur acidité. Moi, j'adore, surtout avec mon fromage blanc.

Ne manquez pas de voir la recette qui n'utilise que du citron et du petit lait (la première fois, deux Petits Suisse)

Il vous suffira juste d'y ajouter quelques grains de cassis pour le déguster en toute simplicité, avec ou sans ajout de sucre

 

mai 19

 

Vu qu'il se plait chez moi, je pense que j'en planterai  au moins un autre.

Le cassis est bon pour la rétine et il est riche en vitamine C et  en substance anti inflammatoire. Il est très intéressant pour les personnes qui souffrent de rhumatisme, d'arthrose et de goutte. Il est également diurétique et on l'utilise en gemmothérapie (Ribes Nigrum).

 

CARDAMOME

 

Mots-clés  : cassis, fromage blanc, fruit rouge 

Partager cet article

Repost0
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 09:58

Depuis 17, j'ai un adoucisseur doublé d'un purificateur mais par goût je préfère boire de l'eau en bouteille, faiblement minéralisée. J'utilise mon eau adoucie pour faire mes boissons et la cuisine.

(article remonté)

Pour ce nouveau test, il s’agissait de différencier trois eaux achetées dans le commerce, l’une très connue, la Volv…(51cts), les deux autres que l’on trouve chez Leader Pr…, Fontaine de la Reine…(26cts) et Volcania (31cts). Toutes trois ont le grand avantage d’être très faiblement minéralisées, d’où la difficulté à les reconnaître.

 

Hier soir, le test a seulement été fait entre Volv…et Volc….et elles ont été correctement identifiées, toujours par mon copain qui décidément est un véritable « nez ». Cependant,, l’une des deux venant d’être achetée, elle n’était pas à la même température et cela joue sur plusieurs niveaux, surtout celui du goût.

 

Donc il a été décidé de refaire le test avec les trois, et à la même température ce midi, dans des verres identiques.

Là je dois dire que je jubilais car mon copain s’est trompé (il préfère la Volv…, à l’origine). J’ai ensuite goûté chacun des trois verres, en fermant les yeux, et c’est moi qui ai correctement identifié les provenances ! Mais je vous le dis, c’était très très dur et vous allez comprendre pourquoi.

 

Alors maintenant si vous voulez avoir mon point de vue, celui des  praticiens de santé naturopathes en général, vous saurez tout sur le bien fondé ou non des eaux ; ensuite c’est une affaire de goût et le vôtre fera la différence au niveau des achats, si vous ne vous basez pas essentiellement sur le plan hygiéniste ou porte-monnaie.

 

Vous êtes d’accord qu’il est recommandé de boire entre 1 et deux litres d’eau par jour (sauf contre indication pour certaines pathologies) et fonction de l’alimentation et des dépenses énergétiques déshydratantes.

Ce besoin en eau s’il est correctement satisfait, va permettre de nettoyer l’organisme, avant tout, et aussi d’aider au transport des nutriments dans les cellules.

 

Il faut que vous sachiez maintenant que les minéraux contenus dans l’eau ne se comportent pas de la même manière selon qu’on la boit à la source ou en bouteille:

 

-         A la source, ce sont des minéraux actifs, intéressants pour combler des manques dans l’organisme ou en utiliser les bienfaits (cures thermales).

-         En bouteille, ils se comportent comme des déchets qu’il faudra comme le reste évacuer de l’organisme…ils sont « morts » et ce sera autant d’activation enzymatique qu’il faudra mettre en jeu et autant de travail pour les reins. Les enzymes nous sont donnés à la naissance mais hélas, ils sont épuisables et quand on meurt, il n’y a plus d’enzyme. Donc autant les épargner et les garder pour…lutter contre la maladie, le stress etc (quand on sait que nous avons au bas mot environ 3kg de déchets pesticides et autres engrais et colorants à éliminer par an, autant jouer l’économie !).

 

Disons, pour résumer qu’une eau en bouteille peut être plus ou moins « boueuse » selon qu’elle contient plus ou moins de minéraux. Mais il en faut un peu quand même…une eau distillée est impropre à la consommation et serait nocive (eh oui, il faut toujours de la mesure en tout).

Il ne vous viendrait pas à l’idée de nettoyer votre poubelle avec une eau boueuse ! Eh bien comprenez que si vous utilisez une eau faiblement minéralisée vous accélèrerez le processus de nettoyage de votre organisme.

 

Il faut compter également avec la présence de métaux lourds ou certains additifs comme la javel dont les résidus  sont décrits comme cancérigènes.

Nous allons dire qu’une eau très résistive ne contiendra que très peu de minéraux et qu’un bon « nettoyage" se fait avec une eau dont la résistivité dépasse 6000 ohms, un Ph légèrement acide (environ 6) et si son potentiel d’oxydoréduction est en dessous de 28 rH² c’est parfait.

Si le Ph de l’eau est noté sur la plupart des bouteilles proposées, les deux autres mentions ne le sont que rarement. A ma connaissance, non exhaustive, on les trouve sur l’eau de Mont Roucous (appelée en circuit diététique, Rosée de la Reine, l’eau de source des Monts Barbier (carref…) et la Fontaine de la Reine Frédégonde qui faisait partie du test proposé aujourd’hui.

 

 

Pour résumer et faire simple, je dirai qu’une eau faiblement minéralisée (r>6000 ohms) et sans chlore est intéressante pour l’organisme, donc pour les mamans et les bébés et aussi pour préserver le goût de vos tisanes et cafés. Nos trois eaux dégustées dans le test sont toutes parfaites (la volv…est à 8000 Ohms, la Mont Roucous à 30000, la fontaine de la Reine à 35000 et la Volcania probablement 36000 car elle est encore plus faiblement minéralisée que la précédente (15mg contre 19mg et la volv…130mg/L). Vous trouvez ces eaux dans les régions volcaniques (massif Central, Tarn, Aude, Aveyron…Réunion. où là, on se doit de boire de temps en temps de la Cilaos, naturellement gazeuse tant la faiblesse en potassium peut entraîner des problèmes de crampes car toute l'île est un volcan et les légumes cultivés ne reçoivent pas d’autre eau).


NB, sachez qu’à la source, avant mise en bouteille, la Mont Roucous est à 70000 Ohms ! je n’ai pas les données pour les autres.



Un moyen déjà très simple de savoir si votre eau en bouteille est correcte, c’est de regarder ce qui est affiché dans la composition du calcium (qui n’est autre que du calcaire) : pour mes trois eaux du test, on a 2,7 pour Volca…, 3,20 pour la Fontaine de la Reine et 11,5 pour la Volv…Au-delà de 25, commencez à vous inquiéter !

Qu’en est-il de votre eau du robinet, en région Paca, notamment Marseille, ou en Occitanie, Pyrénées audoises (les régions que je connais) ? Elle est à peu près identique à l’eau d’Evi… avec le chlore en plus ! J’ai fait analyser l’eau distribuée à Rougiers (près de St Maximin-Var) et on a à peu près les mêmes données. Alors ne faites pas de dépenses inutiles si c’est pour prendre une eau qui tourne à environ 2500 Ohms. ….Et c’est la plus douce  Je ne parlerai pas des Crist…et autres Contr…(là on est entre 500 et 1000 Ohms)

Une petite mention spéciale pour l’Hép…que l’on peut utiliser en cure de trois semaines pour palier au manque de magnésium (traitement des spasmophilies).

 

Vous avez maintenant compris tout l’intérêt des eaux minérales et la difficulté du test mais je peux vous dire que je ne fais mon café et mon thé qu’avec celles-là, tant j’aime la vraie saveur de mes boissons, sans ce goût de chlore qui se dégage dès l’ouverture du robinet !

 

 

Mes eaux préférées, faiblement minéralisées (calcaire inférieur à 10 mg/l): (ajout du 28 06 19)

 

Eau de source des monts Barbier (Carref. 5l, 1.5l), eau de Laqueuille (5l, 1.5l) et sa version "eco" (moins chère), Volvic, volcania, Mont Roucous (pour moi, le joyau des eaux, Montcalm en magasin diet)).

 

 

Dernier conseil: ne pas oublier de boire autant de verres d'eau que de dose d'alcool , hiver comme été. L'eau ne permettra pas d'éliminer davantage ni plus vite l'alcool ingéré mais compensera en partie la déshydratation engendrée par celui-ci.

 

 

Pour faire une boisson agréable et pas chère, faites vous même votre thé glacé au citron.

 

 

 

Il existe en outre une solution qui permet d'avoir une eau de consommation agréable, non dure et purifiée au robinet, c'est d'installer une fontaine à eau filtrante . Cela permet également de limiter considérablement l'usage du plastique (non recyclable en totalité ni indéfiniment).

 

 

 


 

La Bioélectronique est une science diagnostique qui permet de mesurer objectivement 
- l'état magnétique ou équilibre acido-basique 
- l'état électronique ou équilibre d'oxydo-réduction 
- l'état de concentration électrolytique ou résistivité. 
Ces 3 facteurs sont nécessaires ou suffisants pour comprendre 
les interactions de tous les milieux biologiques, 
qu'il s'agisse de dénoncer certaines pollutions alimentaires 
ou d'expliquer certains mécanismes vitaux 
en immunologie, médecine ou agronomie

http://biogassendi.ifrance.com/biogassendi/roucous.htm   ( Pour en savoir  plus )     



  CARDAMOME
                                                                           

Partager cet article

Repost0
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 08:00

Les beaux jours sont vraiment là, on peut le dire! J'abandonne l'infusion chaude pour la journée, et je reprends ma fabrication de thé vert, infusé à l'eau froide.

 

Cette boisson est super désaltérante et si facile à faire! ...Mais, pour préserver l'intégrité de la plante; il faut infuser à froid, toute la nuit.

J'utilise une eau faiblement minéralisée (type Volvic, Laqueuille, Mont Roucous, Mont Barbier) et je verse 5 g de thé vert dans un litre.

Je laisse infuser toute la nuit, au frais.

Le lendemain, je passe, j'ajoute un soupçon d'édulcorant (un peu de miel, xilitol ou cette fois-ci, Pure Via) et je rajoute un demi jus de citron. 

 

 

Je note au passage que le Pure Via , zéro calorie, n'a pas l'amertume qui existait dans les premiers produits stevia. Merci à Milène de m'en avoir fait parvenir quelques échantillons, je ne regrette pas d"'y avoir goûté, même si j'avais un peu d'appréhension!

 

Dès qu'une bouteille est sur le point d'être vide, je refais une autre bouteille. Ainsi, on en a toujours pour se désaltérer dans la journée et à très faible coût.

 

J'ai indiqué cette boisson , le thé glacé, à mes patients alcooliques...une excellente alternative qui leur permet de fêter une rencontre, se désaltérer avec de amis, sans faillir à leur abstinence (seule alternative pour stabiliser leur maladie).

 

 

 Mots-clés: thé glacé, thé vert au citron, infusion de thé à froid,  Pure Via, stévia  

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
10 juin 2019 1 10 /06 /juin /2019 15:55

Voici quelques idées pour des tapas en entrée...

Au départ, j'étais partie pour une assiette de foie gras mais je n'en avais que pour 4. De plus, le plat ne comprenant pas de légumes, j'ai souhaité en proposer en entrée.

Le tout est fait "maison", sauf le traditionnel saucisson qui en occurrence est du "fouet" que j'ai récemment rapporté d'Andorre. 

 

C'est pratique et chacun se sert à son gré!

En fait, beaucoup de ces petites préparations étaient déjà prêtes, je n'ai eu qu'à assembler: Mayonnaise, olives, "boursin", carottes lacto fermentées, foie gras, saucisson, boite de pois chiche, aubergine (pot stérilisé), champignons, pickels, pain fait la veille, féroce fait la veille ainsi que le taboulé.

Apprêter les pois chiches, les féveroles et la courgette et découper le foie gras en dés et le Fouet en rondelles.

Le pain au levain naturel (+ tomate séchée et chènevis) est aussi "fait maison" pour accompagner le tout.

De gauche à droite sur la photo:

 

Tartinette de "boursin" au poivre (maison) et carottes lacto fermentée (pain T65/levure maison):

J'ai confectionné des mini pains moulés classiques. =>demi tranches=> tartiner de fromage type Boursin au poivre (maison)=> recouvrir de carottes râpées lacto fermentées (ici, faites avec un peu de piment de Cayenne)

 

 

Caviar d'aubergine au poivron (recette de ma copine roumaine)

500 g aubergine + 1/2 poivron rouge=>four 100°x 60 mn=>retourner=>éplucher. Mixer l'aubergine avec 10 g de sucr + 15 g d'huile d'olive + sel/poivre +1 càc de vinaigre blanc, +/- piment. Mélanger avec le poivron en lanières

 

Sanguins au vinaigre

Cette recette de champignons au vinaigre est parfaite. Ou bien:

Couper + sel et sécher à la poêle. +Huile olive + oignons grelots (ou coupés) + ail écrasé + sel + poivre + genièvre + laurier + thym + 80 g de vinaigre. Chauffer 15 mn puis =>pots+huile d'olive au dessus du niveau.

 

Féroce d'avocat au thon

Suivez la recette du féroce facile: Mixer 1/2 boite de thon +1/2 oignon + 2 gousses d'ail + 1à 2 piments oiseau (sans les pépins) + huile d'olive. Cubes d'avocat=>citron vert + sel + poivre=>Mixer et ajouter au reste. Rectifier l’assaisonnement.

 

Courgette jaune à la menthe fraîche et à la concassée d'olives du pays (maison)

La courgette jaune est plus ferme et a un goût plus subtile.

Dés de courgette=>sel=>dégorger 15 mn=>huile d'olive=>brisures d'olives noires + poivre+ menthe fraîche

 

Cubes d'ananas (pour un peu de fraîcheur)

 

Mayonnaise à l'ail

Ma recette d’aïoli vite faite au plongeur: 1 oeuf +huile d'olive + huile de colza vierge + moutarde + ail + sel/poivre=>mixer sans bouger le plongeur puis lorsque l'huile est absorbée, remonter le plongeur et ajouter un cm d'huile....stopper avec un soupçon de vinaigre. 

 

 

Pickels de carotte et haricot vert

Cette recette de pickels  est à tomber!=

 

Olives noires (préparation maison)

 

Pois chiches à l'orientale

boite de pois chiches=>oignon paille ciselé=>huile d'olive=>vinaigre balsamique=>paprika, Cayenne ou/et piment

 

 

Taboulé au blé complet

1 Tomate en dés + 1 oignon haché + sel+ poivre +2 jus de  citron + zestes râpés + huile d'olive + 1 verre de couscous complet ou pilpil fin + 100 ml d'eau + beaucoup de persil et de menthe hachés +raisins secs + fèves ou féveroles. Bien mélanger et garder au frigo toute la nuit à couvert.

 

Rondelles de "Fouet"( sorte de saucisson)

 

 

Féveroles  à l'oignon nouveau (du jardin pour les deux)

J'ai planté en octobre, 4.50m² de féveroles, autant vous dire que j'en ai! On a l'habitude d'entendre que dans la fève tout se mange...à plus forte raison dans la féverole.

Les grains sont plus petits que ceux des fèves et si on choisit les petites gousses qui ont pas ou très peu de fil, on peut les préparer ainsi. On pourra garder les féveroles des plus grosses cosses et jeter au jardin les épluchures après en avoir gardé un peu pour faire un potage. Elles servent d'engrais pour la terre et font aussi le régal des oiseaux. Si on les laisse sécher on a une belle récolte pour cuisiner en hiver. Comme toutes les fabacées, les féveroles sont riches en protéines.

Laver>tronçonner=>cuire vapeur douce pendant 1 à 2 mn=> sel, poivre, huile d'olive + filet de vinaigre de cidre et oignon nouveau.

 

 

Dés de foie gras de canard à la figue

J'avais fait mon unique foie gras annuel pour Noel et j'en avais congelé un morceau pour un repas ultérieur

 

J'espère que tout ceci vous aura aidé pour votre prochain repas entra amis ou famille

 

 

Mots-clés  : entrée, tapas, idées pour entrée, : crudités variées, original, fait maison,  recevoir, mini ramequins,     

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 19:26

..Ailleurs, le poireau sauvage, on peut aussi l'appeler le  basaporru ou encore l'asperge du pauvre.

Alors même si je n'ai pas eu encore cette année l'occasion de trouver des asperges sauvages, j'ai eu la surprise de voir un poireau dans mon jardin mais je l'ai laissé vivre. Mon voisin m'a ramené de sa ballade une brassée de pouaratchous  ou porriferre (provençal) ou pouraganes (occitan) qui nous ont fait nos entrées pendant trois repas.

 

 

Il n'y a absolument rien de comparable avec le poireau cultivé. Le sauvage est plus sucré et a davantage de saveur. Autant je n'ai jamais aimé le poireau en crudité autant je trouve le poireau sauvage un délice, à condition de le laisser relativement croquant, comme pour tous les légumes cuits dont on veut conserver de la saveur et de la texture.

 

 

Voici ma préparation, toute simple:

Cuisson à la vapeur pendant 3 minutes pour les plus gros (crayon) et juste une ou 2 minutes pour les plus fins ( genre pinceau d'aquarelle)

Sans l'assiette, un peu de fleur de sel et un filet d'huile d'olive

 

On trouve ces poireaux en cette saison, +/- 15 jours selon la région, entre les vignes ou pas loin

 

 

Tout est prévu dans la nature pour nous nourrir. A nous de prendre soin d'elle comme elle a pris soin de nous afin que cela puisse encore durer et faire le régal de nos enfants

 

Mots-clés : poireau sauvage, pouaratchou, pouragane 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 08:45

Je ne me souviens plus si j'avais parlé de ces crudités variés -recette roumaine- qu'une amie m'a fait connaitre...J'ai eu l'idée de les préparer en lacto fermenté; j'avais hâte de les goûter et voilà...ce midi...un vrai régal, accompagné d'une belle tranche de pain au levain naturel et graines de pavot "maison".

Alors je vais vous dire comment préparer ces crudités....ah oui...j'en ai parlé ici  (faits le 6/12) ...mais, je viens d'ouvrir le premier pot et, c'est tellement bon que je vais insister!

 

 

Surtout ne soyez pas effrayés car comme pour presque tous les pots de légumes lacto fermentés, quand on ouvre le bocal, ça vit, ça bouge ça pétille et ça s'entend. La vie est là prête à vous envahir de toute son énergie. On met le nez dessus pour humer...ça sent bon ...le doute fait place à la confiance... on peut y aller!

 

 

On sait que à chaque salade, on va consommer un alicament (probiotique) avec un goût extraordinaire, particulièrement avec cette préparation faite de divers légumes dont des tomates vertes (pas mûries).

 

 

500 g de tomates vertes (vous en aurez en fin de saison)

165 g de carottes (choisir deux ou trois fines carottes)

330 g de poivron

165 g d'oignon

2 piments oiseaux finement hachés

10 g de gros sel gris (6 g de gros sel blanc non chimique)

33 g de moutarde (2 càc)

20 g de vinaigre

6 g de sucre

3 càs d'huile d'olive

Des pots ébouillantés (j'aime bien les petits pour pouvoir varier au fil des jours)

 

 

Couper tous les légumes assez fin (rondelles, brunoise ou julienne) et mélanger le sel. Faire macérer toute une nuit

 

Le lendemain, ajouter la moutarde, le vinaigre, le sucre et l'huile d'olive et bien mélanger.

Mettre en pots en recouvrant de jus et s'arrêter à 2 cm en dessous du bord. Bien visser et laisser à température ambiante pendant 8 jours puis dans une pièce froide pendant 2 mois.

 

Cette préparation est un peu différente des légumes râpés lacto fermentés habituels, de par l'apport en vinaigre et en sucre et je trouve que c'est une merveille!

 

Mots-clés  : probiotique, lacto fermenté, crudités

CARDAMOME 

Partager cet article

Repost0
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 19:43

Non...on n'est pas cinquante!

Chez nous (on est deux) on boit pas mal de thé  de tisane et un peu de café. Et pour faire tout ça, nous avons nos petites manies...et notre matériel.

 

Pour ma part, après toilette et lavage de dents pour bien apprécier, je démarre la journée par mon "petit noir" fait avec café arabica ou moka dont la force pourrait presque correspondre à un triple "ristreto".  J'apprécie également le café dit "arabe" fait avec la casserolette (dallah) presque comme une infusion mais avec ébullition et parfois de la cardamome ou de l'eau de rose. Quelque fois il est suivi d'un deuxième (c'est très récent) mais toujours  d'un thé noir fait à partir de feuilles entières et pas en sachet (anglais ou mauricien).

Bref le bon doping du matin!

 

Dallah (café "arabe" ou oriental)

 

Pour l'autre occupant des lieux, c'est café très dilué.

 

...Pas de petit déjeuner ni pour l'un ni pour l'autre sauf parfois, un fruit. Il se lève très tard, pratiquement prêt à déjeuner. Moi, j'ai rarement faim le matin.

 

Le reste de la journée, nous consommerons au gré de notre envie: 

- pour lui, du thé noir ou vert (plutôt en été et froid) et du café très dilué ainsi que de l'eau faiblement minéralisée (ca<10).

- Pour moi,  des boissons à faible taux de théine ou caféine comme thé vert, chaud ou froid selon la saison, thé  yunnan, roïbos ( Fabiaceae qui pousse dans les fynbos d'Afrique du Sud. Les feuilles sont utilisées pour faire une tisane qui porte le nom de rooibos, de thé de brousse ou de thé de Redbush), tisane de réglisse, de menthe, de thym ou autre....un peu d'eau aussi.

 

 

Je ferai une exception pour une boisson chaude qui apporte de la caféine mais pas que... que j'affectionne particulièrement - et peu diront le contraire - c'est un bon chocolat à l'ancienne ("boff" et "beurk" toutes les  bouteilles ou poudres pour l'imiter, dans sa version française ou dans sa version brésilienne (pointe de café).

 

 

Les théières que vous voyez sont réservées à ces différentes boissons, toutes en feuilles entières.

La bleue pour le Rooïbos ou le Yunnan Pu Erh , la grande avec les chats, pour la réglisse ou une autre tisane, la petite blanche pour le thé noir du matin, la petite en métal pour le thé noir de monsieur. Au début, il prenait des sachets de thé "yellow label" qui ne contiennent que les brisures de feuilles puis, je l'ai convaincu de prendre le même thé mais en vrac (feuilles entières), bien plus savoureux et bien moins cher  (un sachet = 8cts (Carrf) et une mug de thé vrac = 1ct)

 

Au fond, vous pouvez apercevoir ma grande cafetière (j'en ai aussi une petite). Il préfère la "Ricorée" à diluer ou un fond de mug complété d'eau aux 3/4 et boit rarement le "petit noir".

 

Quelquefois, nous faisons un thé vert à la menthe, façon Maghreb (sans sucre pour moi) et pour ça, j'ai une grande théière traditionnelle.

 

 

Je ne bois mon café que dans la première tasse (petite, cylindrique, sans anse, mon thé noir dan la deuxième et le reste dans la troisième, toutes en porcelaine. 

Je n'ai pas encore pu me résoudre à prendre mon café absolument sans sucre; j'en mets très peu (du sucre de bouleau) En revanche, tout le reste, c'est sans sucre afin d'apprécier au mieux les différentes saveurs.

 

En aucun cas, je ne pourrai boire un thé-sachet, un café robusta ou un chocolat tout près en bouteille, sauf par politesse. Pour moi, le thé ne révèle ses subtilités qu'avec certaines précautions dont l'utilisation en vrac et une infusion ne dépassant pas plus de trois minutes (passoire).

 

Vous avez dit bizarre?

C'est ce qui vous attend si vous passez par ici!

 

 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 16:43

J'avais envie d'un cake à la noix de coco mais aussi de sentir le parfum du citron....Si vous aimez l'association des deux, ce cake est pour vous!

Au choix, on pourra utiliser du lait ou du lait de coco, de l'huile neutre, olive ou de coco

 

 

• Faire ramollir 80 g de beurre + 20 g d'huile d'olive ou de coco

• Ajouter 100 g de sucre +20 g de sucre vanillé

• Monter et blanchir cet appareil

• Ajouter 3 oeufs un par un

• Ajouter 150 g de farine T55 +6 g de levure chimique + 100 g de noix de coco

• Ajouter 150 g de lait + 15 g de lait en poudre + 100 g de jus de citron et le zeste (1 citron)

 

• Verser dans un moule à cake et cuire 1h à 150°

 

 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 08:58

Non loin de mon village, il y a environ une vingtaine d'oliviers et je dois dire que cette année, ils m'ont vu passer 4 fois pour cueillir leurs fruits. Il en reste d'ailleurs mais c'est en haut ds arbres...

 

• J'ai d'abord fait des olives vertes. le procédé est assez long mais je pense pouvoir en consommer dès fin janvier (trempage et changement d'eau quotidiennement pour ôter l'amertume, puis mise en  saumure)

• Et puis j'ai fait des semi noires avec deux méthodes différentes. Une qui finit en saumure (voir blog NiCruNicuit) et l'autre qu'on peut manger après 1 mois (les fameuses "fachouires" du blog "la Cachina)

• J'y suis retournée et j'ai fait des olives à la grecque et comme le résultat était plus que concluant, j'y suis retournée une dernière fois.

C'est de cette méthode dont je vais vous parler aujourd'hui. Dans mon dernier ragoût j'ai mis des olives "fachouires" et des olives à la grecque.

 Vous les connaissez, elles sont reluisantes d'huile d'olive, un peu fripées et plus ou moins amères selon le goût. Mais elles ont été trempées avec de la soude et contiennent très souvent, du gluconate de fer (E579) ou encore de lactate ferreux (E585).

 

Etape 6: le séchage avant la mise en pot

 

Alors si comme moi, vous avez la possibilité d'en cueillir....

 

• En fait, c'est tout simple. Après la récolte, je les lave...quand même.

• Puis je les pique (à vous d'utiliser l'ustensile qui fera le plus de trous en 2 secondes car on ne va pas y passer la nuit!) Personnellement j’ai utilisé une grande pique en bois dont on se sert pour enfiler une saucisse ou une brochette. J'ai préféré ça à une fourchette. Ou bien, vous plantez des clous sur une planchette de 3/8 de façon qu'il la traversent et votre matériel est à point pour travailler.

• Après cette corvée (on prend vite le coup et on a ensuite les mains tatouées pour pas un sou), on met les olives dans un grand contenant et on sale: une couche d'olive, une petite poignée de sel (en gros 15% de sel/kg).

Attention, pas de sel frauduleux plein de produits chimiques! Le mieux est le sel gris, sinon, du sel blanc de mer.

L'idéal est de mettre ces olives sur une passoire mais pas facile d'avoir une grande passoire chez soi. Je l'ai fait pour une petite récolte d'olives modèle mini. L'eau amère s'écoule dans le pot placé dessous et il n'y a rien à faire.

Avec un poids dessus

 

 

• Sinon...eh bien vous videz ce jus tous les jours jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à vider; ça  dépend de la quantité et la qualité des olives. pour la première fournée, ça a pris un mois. Pour celle que je suis en train de faire, ça ne coule plus beaucoup et on est à 14 jours. Éventuellement, vous pouvez rajouter un peu de sel...à vous de voir, ne craignez pas que ce soit trop salé car il y a l'avant dernière étape qui va régler ça

• Vient le jour où il n'y a plus une goutte de jus. On rince les olives. Elles sont pleines d'huile et toute fripées. Ne les faites pas tremper mais vous pouvez les rincer deux fois.

• Ensuite c'est séchage avec torchon propre puis à l'air libre pendant un ou deux jours. C'est que je les saupoudre de thym.

• Ensuite, étape ultime: mise en pot avec thym, laurier, éventuellement piment et un "chouy" d'huile d'olive. On peut utiliser un grand pot dont on se servira progressivement. Bien sur, est ce utile de rappeler... on ne garde que dans un pot  ébouillanté au préalable...

Avouez franchement que c'est facile et puis, c'est bon et ça ne revient pas cher si les olives sont gratuites. 

J'en ai fait en gros 6 kg dont une partie a déjà été distribuée à certains de mes proches

 

 

 

 Mots-clés : olives à la grecque, olives noires, préparation des olives noires 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2019 6 12 /01 /janvier /2019 08:34

Le sarmale, Mari Claire vous en parle mieux que ce que je pourrais faire, sur son blog. Il s'agit d'utiliser des feuilles de chou conservé en lacto fermentation pour les garnir d'une sorte de farce de cochon. C'est une recette traditionnelle de Roumanie.

Vous avec compris...je vais en faire dès que mes feuilles seront prêtes. Quand je lui en ai parlé, mon amie originaire de là-bas m'a tout de suite dit "ah ça c'est de chez moi!".

Comme il n'est pas question pour moi de mettre un chou entier à fermenter j'ai utilisé la recette de marie Claire: laisser fermenter les feuilles séparées.

Par chance, mon amie m'avait déjà donné un gros pot de 3 litres (utilisé pour faire de la limonade de sureau).

 

Il vous faut

 

1 chou vert ou blanc frisé

60 g de sel gris

2 litres d'eau non chlorée

1 petit pot genre 100 ml rempli d'eau et fermé avec son couvercle ou une pierre bien lavée d'un diamètre légèrement inférieur à l'ouverture du gros pot.

On voit très bien le dessous du petit pot de verre et le niveau de remplissage qui doit être au dessus de la dernière feuille

 

On prépare la saumure à 3%. Dissoudre le sel d ans 1/2 litre d'eau chaude puis au reste de l'eau

Laver le chou et séparer les feuilles. Enlever la moitié de l'épaisseur de la couche épaisse rebondie au niveau de la feuille. On va pouvoir la plier plus facilement.

Ébouillanter le  pot et son couvercle ainsi que le petit pot ou la pierre

Faire entrer les feuilles une à une dans le pot en tassant au mieux, au fur et à mesure

En mettre jusqu'à ce qu'on ne puisse plus mettre que la pierre et que celle-ci soit enfoncée par le couvercle lorsqu'on va le visser.

Remplir de saumure. après 12 heures il faudra en rajouter.

Mettre la pierre. L'eau doit arriver juste en dessous du premier tour de vis après avoir mis le couvercle. Éventuellement, rajouter un peu de saumure.

Laisser le pot à température pendant 8 jours puis le mettre dans une pièce plus froide.

On peut consommer après trois semaines et se servir au fur et à mesure des besoins.

 

 

Je vous rappelle quelques bienfaits de la lacto fermentation pur la santél

Cette méthode de conservation qui est quasiment aussi vielle que le monde est simplissime à réaliser

Rééquilibre la flore intestinale dont le déséquilibre engendre toutes sortes de maux (allergies, colites, transit, obésité, candidose...).

N'oublions pas que notre intestin est le siège de notre troisième "cerveau".

Il suffit de consommer environ 2 càc de légumes lacto fermentés chaque jour pour entretenir une bonne flore

Lors de mes cours de naturopathie il y a ...fort longtemps, on nous disait "l'enzyme, c'est la vie, plus d'enzyme, plus de vie, c'est la mort". Avec la lacto fermentation, vous pouvez recharger votre taux et entretenir la bonne santé de vos cellules. L'acide lactique qui est produit par cette fermentation permet d'apporter des enzymes par l'apport et le travail de bonnes bactéries qui vont éliminer le mauvaises. Ce même processus permet d'augmenter le taux de nutriments des légumes et fruits lacto fermentés. Bref, que du bonheur, d'autant que c'est délicieux et commode comme conservation (elle peut durer longtemps)

Adieu flatulences et maux divers, bonjour énergie et probiotiques qui vont nous aider à lutter contre les envahisseurs.

Plein d'autres en parlent et ICI, c'est assez bien expliqué.

 

 

 

 Mots-clés  : lacto fermentation, bienfaits, chou,  feuilles de chou, sarmale, probiotique   

CARDAMOME

 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 08:01

Cette année, je fais peu de déco pour ma brioche mais avec des fruits confits maison.

Je vous ais déjà parlé de l'angélique confite et aujourd'hui je vous montre le résultat avec l'orange. 

J'ai utilisé le même principe mais au lieu de cuire 1 mn dans le sirop chaque fois, j'ai cuit pendant 15 mn.

J'ai laissé sécher au four à 100° pendant environ 1 heure.

 

 

Pour deux oranges (bio c'est mieux)

350 g d'eau

250 g de sucre

 

Tailler les oranges en rondelles d'1/2 cm d'épaisseur (jeter les bouts et la première rondelle où on n'a pas de pulpe.

Amener l'eau et le sucre à ébullition puis y cuire à petit feu les rondelles pendant 15 mn. Couvrir et laisser ainsi 12 heures.

Recommencer encore 5 fois. 

Sortir les rondelles sur un papier cuisson.

Il va rester du sirop (environ 50 ml) qu'on peut conserver pour aromatiser une pâte à brioche au lieu de mettre du sucre.

Laisser sécher les rondelles au four à 100° pendant 1 heure puis à four éteint, toute la nuit

 

Voilà ce que ça donne après l'avant dernière cuisson

 

Pour 2 belles oranges j'ai obtenu 450 g de fruit confit

Miam pour la future brioche des Rois!

 

Mots-clés  : orange confite, fruits confits, garniture brioche des Rois 

CARDAMOME

Partager cet article

Repost0

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Riz frit aux légumes à l’indienne (recette mauricienne)
    Une amie mauricienne m'a communiqué cette recette issu d'une page FB d'une mauricienne ( Nafisa Mohit Juhoor ) . Je n'avais pas de petits pois, je les ai remplacés par des pois chiches. C'est un plat complet très goûteux et économique (avec les blancs...
  • Aubergine gratinée à la tomate (facile et rapide)
    Ce plat d'aubergines gratinées est super bon, les tranches d' aubergines sont très fondantes et c'est un vrai plaisir. Il est très facile et rapide à réaliser. avec la saison de la tomate, c'est le moment d'en profiter! Couper les aubergines en tranches...
  • Petits crumbles aux pêches et raisins sec
    J’ai fait ces petits crumbles deux fois, coup sur coup. La deuxième fois, je me suis autorisé un soupçon de rhum dans les fruits. ...Dessert idéal quand on a un trop plein de fruits murs, peu de temps et pas envie de se prendre la tête! La pâte à crumble...
  • "Délicieux" coco/amande/pomme
    Ce moelleux va vous faire fondre de plaisir ! Je n'avais pas publié de douceur depuis longtemps. Celui-ci est peu sucré, comme tous mes gâteaux que je revisite à la baisse depuis quelques temps. Ingrédients 2 œufs de mes poules! 100 g de sucre poudre...
  • Galettes végétales au quinoa et au chénopode (épinards)
    Je cherchais comment accommoder d'une façon originale ces épinards sauvages qui poussent tous seuls dans mon jardin, le chénopode (on trouve de nombreuses appellations dont "le chou gras") et, j'ai trouvé sur le blog " Popote et Nature " dont je me suis...
  • Petit chili con carne délicieux et fait en 15 mn
    J'avais une boîte de haricots rouges et un steak haché habituellement destiné à préparer une "bolo" à l homme...mais j'adore les haricots rouges alors....Chili con carne!!! Très rapidement improvisé avec ce que j'avais sous la main.... Pendant qu'on dressait...
  • Ravioles aux champignons des bois, sauce crémeuse aux chanterelles
    La garniture de ces ravioles est la même que celle utilisée pour les lasagnes (clic) et dont j'avais gardé une partie au congélateur. J'ai prévu ce plat en entrée mais on peut tout aussi bien en faire un plat principal en augmentant le nombre de ravioles...
  • Une prep. de base pour deux plats: Lasagne aux champignons...
    Je me fais rare depuis que la saison du jardin a commencé! Aussi, profitant d'un rafraîchissement de l'air et d'un moment d'accalmie dans mes activités, je me décide à publier mon plat de ce jour. Avec une seule préparation de base, j 'ai fait en fait,...
  • Recup. palette et prolongation d une marche extérieure, tuto
    J'ecris peu ces temps ci...pas que je n'aie pas de sujet...j'ai plein de photos gardées pour illustrer ceux ci mais avec le jardinage, les chats, les poules, le saxo j'ai paradoxalement peu de temps de reste (bien qu'étant retraitée depuis 2018). J'ai...
  • Mousse au chocolat d'ap. Joel Robuchon
    La recette vient du livre " Tout Robuchon".et de ce blog. J'ai fait cette mousse chez ma cousine et j'ai eu du mal avec sa crème qui ne voulait pas foisonner (il est temps qu'elle change son frigo!). Cependant le résultat a été à la hauteur ! MAJ le 08/06/20...

MERCI A MES LECTEURS

 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

 

 

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées