750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 01:24

 

           La mère d'Ilan Halimi raconte le martyre de son   fils


Ilan était issu d'une famille modeste et travaillait dans un magasinde téléphonie. « Appâté » par une jeune fille complicede ses tortionnaires, il a été enlevé puis torturé. Crédits photo : AFP Ilan était issu d'une famille modeste et travaillait dans un magasinde téléphonie. « Appâté » par une jeune fille complicede ses tortionnaires, il a été enlevé puis torturé. Crédits photo : AFP

 

Dans un livre à paraître jeudi, Ruth Halimi regrette les manquements de la police et le silence des 29 personnes qui, en dénonçant les criminels, auraient pu sauver son enfant, massacré par le «gang des barbares».

La France a découvert son sourire après sa mort. Un sourire que rien ne semble atteindre, ni la haine, ni les tortures. Pourtant, Ilan Halimi, 23 ans, a été séquestré trois semaines puis massacré par un gang dont les préjugés tenaient lieu de pensées. «Des jeunes pour qui les Juifs sont forcément riches», dit Ruth Halimi, sa mère qui publie jeudi le récit terrible des 24 jours * de détention. Qui, sinon ces dévoyés, aurait songé à enlever un gamin vendeur de téléphone portable aussi joyeux que désargenté ? Qui aurait pu en vouloir à Ilan, dont la petite amie était asiatique et les deux meilleurs copains prénommés Karim et Jérémy ? Loin du repli communautaire, des guerres de religion, loin de l'image fatale du Juif nanti, membre implicite d'une communauté prospère et forcément solidaire, qui alignerait 450 000 euros de rançon un matin pour récupérer l'un de ses enfants.

Parce que le procès du «gang des barbares», qui démarre fin avril, se tiendra probablement à huis clos, Ruth Halimi a décidé de dévoiler ce calvaire. « Pour que la mort d'Ilan ne soit pas vaine… »« Parce que vingt-neuf personnes savaient et qu'aucune n'a sauvé Ilan. Parce que des parents, pour protéger leur fils des démêlés judiciaires, ont sacrifié le mien. Parce que j'ai rêvé pendant des nuits que l'appât aurait pitié d'Ilan, que cela ne s'est pas produit. Vingt-neuf personnes, c'est beaucoup. » Elle les voit comme des enfants perdus, sans «totem, sans racines réelles. Rien ni personne ne compte pour eux sauf l'argent».

« Je maintiens un dialogue avec lui »

Ruth Halimi veut pourtant croire que les mots peuvent changer les destins. Que le livre restera, qu'il entrera dans les classes. «Si ce témoignage touche ne serait-ce qu'une personne, ce sera suffisant.» Des mots comme des commandements. « Je suis croyante, heureusement. Parfois, je pense qu'Ilan a bravé les interdits (en sortant un vendredi soir). Je maintiens un dialogue avec lui, c'est ma façon de survivre.» Car les regrets ne laissent guère de répit. L'enlèvement découvert, la famille s'est confiée à la police. Pas de paiement, c'est la règle, d'autant que la rançon ne garantit pas le dénouement. Et pourtant.

Le livre dessine subtilement les manquements de la police, qui «en niant le caractère antisémite n'a pas cerné le profil du gang», assure Émilie Frèche, l'écrivain qui a rédigé le témoignage. «Si j'avais eu l'argent, j'aurais payé, dit maintenant Ruth, mais c'était plutôt les agios sur mon compte. On ne pouvait pas chercher d'aide. Les policiers nous avaient confinés dans le silence. La peur nous a immobilisés.» Le père, jugé plus solide psychologiquement, devient l'interlocuteur des ravisseurs. Mais en coulisses, les policiers dictent toutes les réponses. Il recevra plus de 600 appels souvent insoutenables. Des revendications mouvantes, 450 000 euros, puis 50 000, puis 300 000, un jour 5 000. Le père doit temporiser, pour localiser les ravisseurs. «Vous êtes le plus fort, c'est vous qui êtes le plus fort», lui répète la psychologue qui accompagne les négociateurs. Jusqu'à ce matin où Ilan est retrouvé, nu, tondu, brûlé à l'essence, blessé au couteau, le corps abîmé par les tortures, agonisant au bord d'une voie ferrée. «Tous les jours, je demande à mon fils de me pardonner.»

 

* 24 jours, Ruth Halimi, Émilie Frèche, Seuil, 184 pages.

Source : Cécilia Gabizon
01/04/2009 | http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/04/02/01016-20090402ARTFIG00002-la-mere-d-ilan-halimi-raconte-le-martyre-de-son-fils-.php

 

 


B.F.Cardamome

Partager cet article

Repost0

commentaires

sandrine 14/11/2011 15:23



j aie vu le reportage consacre a ilan ;et........je n aie pas pu dormir c est vraiment horrilble et inimaginable qu un groupe de sois disant etre humains puissent faire ca a un homme si jeune
juste a cause de sa religion......je n ose meme pas imaginer le desarroi de sa famille 'sa maman et sa fiancèe.....c est vraiment domage que la peine de mort n existe pas en france car c est ce
qu il meritent tous......la chaise electrique ..surtout cette fille qui a servie d apat .....bon courage a la famille d ilan votre petit ange.......



CARDAMOME 14/11/2011 20:34



merci sandrine pour ton avis qui me touche encore malgré le temps qui passe...



Nawel 17/04/2009 09:30

bonjourje suis choquée, trop choquée par la mort de cet ange ILAN, je soutiens sa maman et son papa qui souffrent, et je continue à dire malgrès tout que la police, a pas mal glandé en attendant qu'ILAN se faisait martyrisé. Et ces voyous et ces voisins qui savaient le paieront très chers, et meme trop chers le jour du purgatoire, ALLAH ne leur fera pas de kdo, là ils vivront l'enfer. Moi même j'ai un garçon mi juif-mi algerien et on revendique nos origines et c'est pas pour autant qu'on a de l'argent...........ILAN TU VIVRAS TOUJOURS DANS NOS COEURS FOREVERILAN TU VIVRAS TOUJOURS DANS NOS COEURS FOREVER

CARDAMOME 17/04/2009 20:56


merci au nom de sa famille pour cet hommage et merci pour votre passage et ce com


béa kimcat 10/04/2009 18:32

coucou béaquelle horreur !bises de béa kimcat

Mamounette 07/04/2009 10:58

C'est une histoire cruelle qui nous a beaucoup marqué mon mari et moi. Quelle sauvagerie ! Et malheureusement il n'est pas le seul, et pourquoi ? De "braves gens" diront : les pauvres ils s'ennuient dans leur citée, c'est une distraction et de toutes façons ils sont mineurs... A bannir des gens de la sorte car on tue une fois sauvagement on peut tuer deux fois non ? Parfois nous ressentions ses souffrances ! Je plains les parents qui resteront dans leur peine toute leur vie et je compatis de tout mon coeur à leur douleur.

CARDAMOME 07/04/2009 12:14


cela m'avait beaucoup émue lors de l'agression et j'ai tenu à informer sur la parution de ce livre!
merci de ton passageet ton msg


Roni 04/04/2009 21:47

C'est une horreur.Je t'embrasse ma douce. 

Martine Réunion 03/04/2009 16:17

Horrible, ignoble, sans nom......Ce que ce garçon a vécu est odieux....Comment peut-on survivre à celà, quand on est parents !!!! Cette mère est digne, courageuse.....Dernier passage avant le départ, ce soir....Bises.

mamalilou 03/04/2009 14:40

dur. vraiment.ton relai est un relai utile. j'ai transmis à mon grand qui en avait entendu parler un peu...bisou à toi

Lucha 03/04/2009 13:13

la bêtise humaine est effrayante...

Guy Verdier 03/04/2009 11:03

C'est une triste affaire...

Tachka 03/04/2009 08:36

C'est tellement ignoble......

  • : BLOG CARDAMOME
  • : Mes écrits,tranches de vie, cuisine,critique gastro,pâtisserie,peinture, musique, "coups de gueule"...avec humour souvent, cynisme aussi,mais surtout authenticité....résultats d'un vécu riche en expériences et, en fond alléchant, mes RECETTES de CUISINE
  • Contact

DIVERS INFO

 

Mon autre blog: Cardamust

 

      *

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

c'est gratuit

 

*

logo.png

*

 

 

fr.myTaste.be

 

Recherche

Texte Libre

PÂTISSERIE

cardamome sur ComBoost

Articles Récents

  • Tarte oignons chanterelles
    J'ai fait cette tarte avec des oignons rouges que j'avais congelés, histoire de vider un peu le congélateur. J'y ai mis un peu de poitrine fumée mais ça n'est pas indispensable. Les chanterelles sont sèches, de l'automne 19 et je les ai rajoutées à la...
  • Pain mi complet au levain naturel mise au point définitive
    Je suis venue vous montrer mon tout dernier pain. C’est décidé, après avoir tenté à gauche à droite, de multiples process, je reviens au mien. En fait, il est dit qu’il ne faut pas changer ce qui marche (et fonction du type de farine, de la température...
  • Gogonelles ou que faire des tomates vertes
    J’ai rapporté d’un voyage en Roumanie cette recette de "Gogonelles" faite avec des tomates vertes. C’est délicieux et facile à faire. C'est aussi le moyen d’utiliser les nombreuses tomates vertes qui ont manqué de soleil en cet automne plutôt hivernal....
  • Cake classique délicieux au fruits confits et raisins peu sucré et peu de beurre
    Ce cake est peu sucré et, paradoxalement, on en redemande... Par ailleurs, j’ai utilisé du beurre mais j’en ai remplacé une partie par un mélange d’huile d’olive et de courgette crue, mixé. Depuis quelques temps, je réduis la quantité de sucre de tous...
  • Forêt Noire aux Abricots (génoise facile sans beurre)
    Pour cette forêt noire aux abricots, j'ai procédé de la même façon que pour la forêt noire classique Mais en remplaçant les cerises amarena par des demi abricots en conserve. La génoise est identique sauf que j'ai remplacé le cacao par la même quantité...
  • Forêt noire, petite version, génoise rapide, cerises amarena
    J'ai voulu refaire une forêt noire faite il y a trop longtemps; j'ai opté pour une version mini bien que je dise toujours qu'un cercle peut toujours être divisé en 16 ! J'ai emprunté la génoise à Samar mais j'ai conservé ma chantilly aidée d'un soupçon...
  • Poitrine de porc fermier au curry Panang amélioré et riz basmati complet
    Voilà un des meilleurs curries que j'ai faits ou mangés. Vous ne regretterez pas d'être passés par là! Ce curry est fait avec un porc d'excellente qualité dont je me suis assurée qu'il avait vécu en liberté et, de toutes façons...ca se voit à la cuisson...
  • Riz frit aux légumes à l’indienne (recette mauricienne)
    Une amie mauricienne m'a communiqué cette recette issu d'une page FB d'une mauricienne ( Nafisa Mohit Juhoor ) . Je n'avais pas de petits pois, je les ai remplacés par des pois chiches. C'est un plat complet très goûteux et économique (avec les blancs...
  • Aubergine gratinée à la tomate (facile et rapide)
    Ce plat d'aubergines gratinées est super bon, les tranches d' aubergines sont très fondantes et c'est un vrai plaisir. Il est très facile et rapide à réaliser. avec la saison de la tomate, c'est le moment d'en profiter! Couper les aubergines en tranches...
  • Petits crumbles aux pêches et raisins sec
    J’ai fait ces petits crumbles deux fois, coup sur coup. La deuxième fois, je me suis autorisé un soupçon de rhum dans les fruits. ...Dessert idéal quand on a un trop plein de fruits murs, peu de temps et pas envie de se prendre la tête! La pâte à crumble...

MERCI A MES LECTEURS

 

 

Ce blog a eu 10 ans en mai 19

(depuis mon 2ème articlele premier fut écrit en octobre 2005 puis, longue pause ...)

 2 526 638 visites au 16 août 2019 

et  3 462 048    pages visitées

mois record : 12/2012 (56 598 Pages vues)

 merci à tous et à toutes

 ...pour tous vos commentaires et vos visites:

 

 

•••
 
Quand  la page est ouverte clique sur le pinceau et laisse faire

•••
statistiques mondiales
STATISTIQUES MONDIALES EN TEMPS REEL
•••
   

 

 

ENVIRONNEMENT

1 million de clics

 

 

 

 

 

Abeille, sentinelle de l'environnement, signez la charte!

 

 

Pétition contre la barbarie animale en Chine

 

 

  

Cliquer sur le chat

pour sauver des animaux,

 

c'est gratuit

 

Très au sud de l'Aude au pied des pyrénnées